Emploi-Pro

6 - Nos conseils pour se faire aider par un professionnel du recrutement

Par publié le

6-nos-conseils-pour-se-faire-aider-par-un-profes

La bibliothèque de l'Apec Paris.

Le nombre d’offres d’emploi à destination des jeunes diplômés baisse. Raison de plus pour se faire épauler par des professionnels qui vous conseilleront : Apec, Afij, cabinets de recrutement, Pôle emploi. Chacun est à même de vous accompagner. Encore faut-il les connaître. Revue des alliés indispensables pour une recherche efficace.

 

Pour réussir sa recherche d’emploi, le jeune diplômé ne doit pas rester seul. Il doit s’informer, rencontrer, échanger. C’est pourquoi il est essentiel de s’appuyer sur des professionnels du recrutement. Ils offrent documentation et conseils et peuvent vous aider à vous faire embaucher.

Il existe de nombreux organismes proposant leurs services aux jeunes diplômés de niveau Bac à Bac +5 et plus. En voici les principaux.

 L’Apec à destination des futurs cadres

L’Apec, créée en 1966, est une association loi 1901 gérée par les partenaires sociaux. Tout le monde peut se porter candidat à une offre d’emploi de l’Apec. Reste cependant que ces offres concernent exclusivement les cadres et que les services de l’association s’adressent uniquement à cette catégorie professionnelle.

Pour bénéficier des services de l’Apec (conseils, informations, etc.), l’inscription est obligatoire. Elle est gratuite, mais il faut posséder certaines « qualités ».

Pour un jeune diplômé, il faut avoir décroché un diplôme de niveau Bac +4 depuis moins d’un an. Selon l’Apec, près de 80 % des offres cadres diffusés en France « passent » par leur site. 80 % de ces offres d’emploi portent sur des postes avec des rémunérations annuelles oscillant entre 30 000 et 80 000 €. Le salaire médian d’une offre est de 42 000 €. L’association publie un magazine mensuel : Courrier Cadres.

L’Apec offre une série de services aux adhérents de l’association :

1- conseiller

Les consultants de l’Apec ont pour mission de conseiller les cadres inscrits à l’association. Ils ont compétence pour les informer en matière de formation, d’évolution de carrière ou de stratégie sur l’évolution de carrière. L’Apec met régulièrement sur pied des réunions de travail sur l’ensemble de ces thèmes.

2- informer

L’Apec a aussi une mission d’information. Elle publie, outre Courrier Cadres, une série de collections thématiques sur les fonctions (fiches fonction sur la comptabilité, les ressources humaines, etc.), les secteurs (fiches secteurs comme l’agroalimentaire, la banque-assurance, etc.) et les régions (21 fiches). Toutes sont consultables sur le site apec.fr

L’Apec fait enfin office d’observatoire de l’emploi des cadres en publiant des études sur les prévisions de recrutement des entreprises, sur le moral des troupes, le marché de l’emploi… 

L’Apecita pour les amoureux de l'agro-agri

L'association pour l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l’agriculture et de l’agroalimentaire (Apecita) est une association créée en 1954. Elle a pour mission de proposer des emplois dans les secteurs touchant de près ou de loin l'agriculture, l'agroalimentaire et l'environnement.

L’Apecita dispose d'un site Internet de qualité, où on peut consulter les annonces en ligne.

Pour bénéficier des services réservés aux membres, le candidat doit s’inscrire. Pour cela, il faut « s’intéresser aux métiers liés à l’agriculture ». Pour être membre et pouvoir répondre aux petites annonces, il en coûte 34 € pour la formule Pass'emploi, qui donne droit à l'accès total au site www.apecita.com et aux noms des employeurs, à l'abonnement de trois mois au magazine Tribune verte, à un guide (Trouver un emploi) et à un entretien personnalisé avec un conseiller. 80 % des inscrits de l’Apecita optent pour cette formule.

On peut aussi s'abonner uniquement à la Tribune verte. Six mois d'abonnement - c'est le temps moyen pour trouver un emploi grâce à l'association - coûte alors 52 €. Enfin, le listing des postes à pourvoir est disponible dans les locaux des délégations régionales de l'Apecita.

L’Apecita a développé des ateliers de recherche d’emploi où l’association explique, par le menu, comment trouver un travail. Elle propose aussi à ses adhérents, en groupe de dix personnes maximum, des ateliers collectifs d’aide à la recherche d’emploi, aide à l’entretien, la négociation salariale. Ce sont des ateliers de trois heures. Il y en a un par mois par délégation. Elle propose, depuis 2008, la possibilité de réaliser des bilans de compétences. 

Pôle emploi pour son maillage

La façon de travailler de Pôle emploi a été profondément modifiée par la fusion, début 2009, entre l’ANPE et l’Assedic. Le but de la manœuvre est d’offrir une meilleure prise en charge des chômeurs. Et donc de permettre un retour plus rapide à l’emploi.

Le jeune diplômé qui n’a, par essence, jamais travaillé doit s’inscrire au Pôle emploi via le site Internet.

La préinscription se fait en ligne. Vous y indiquez vos nom, prénom, adresse, situation. Pôle emploi vous convoquera ensuite pour confirmer votre inscription et vous préciser le montant de votre éventuelle indemnisation. Quelqu’un qui n’a jamais travaillé ne pourra pas percevoir d’aide au retour à l'emploi car il faut avoir cotisé à l'assurance chômage au minimum pendant 4 mois au cours des 28 derniers mois. Le jeune diplômé doit néanmoins s’inscrire comme demandeur d'emploi auprès de Pôle emploi afin de bénéficier des offres d'emploi et d'un suivi personnalisé. Lors de l’entretien avec son conseiller Pôle emploi, une discussion s’engagera pour élaborer un projet de retour à l’emploi.

L’Afij pour ses actions ciblées

L’Association pour faciliter l’insertion des jeunes apporte aide et conseils aux étudiants et aux jeunes diplômés. Les sources d’information et les services d’accompagnement vers l’emploi sont similaires à ceux proposés par l’Apec et l’ANPE. Il existe aussi des ateliers pour vous aider à définir votre projet professionnel, mais aussi pour vous former à la méthodologie et aux techniques de la recherche d’emploi, à la connaissance du marché... Mais les spécificités de l’Afij sont ses actions contre les discriminations à l’embauche, qu’elles soient sociales, raciales ou sexistes. Elle organise par exemple des journées emploi et stage à l’attention des personnes handicapées.

Les cabinets de recrutement et agences d’intérim

Les jeunes diplômés intéressent peu les cabinets de recrutement. Il leur sera quasi impossible de rencontrer un consultant en recrutement travaillant dans un cabinet. Par contre, ces profils intéressent plus les sociétés d’intérim haut de gamme comme Expectra, Walters intérim, Robert Half, Michael page intérim, Hays.

Dans sa recherche d’emploi, le jeune diplômé devra tenter d’approcher ces spécialistes de l’emploi. Ils offrent une autre vision du marché de l’emploi que les consultants travaillant dans l’associatif ou le public.

 

 

Qui recrute ?

Ces entreprises recherchent des collaborateurs

Cabinets de recrutement

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X