Emploi-Pro

Accord RATP ANPE pour le recrutement

Publié le

2 bénéficiaires de l'action de formation de la RATP.

2 bénéficiaires de l'action de formation de la RATP.

Pour faire face aux besoins de recrutement de la RATP, celle-ci a signé un accord avec l'ANPE. La régie montre son engagement en faveur de la diversité, y compris des diplômes. Cette démarche a séduit le secrétaire d'Etat à l'emploi, Laurent Wauquiez, qui y voit les prémisses de l'ANPE du futur.

Ils s’appellent Nicolas ou Dorsas. Dans quelques mois, il sera machiniste, elle accueillera les voyageurs dans une des nombreuses stations de la RATP. Ils sont « à l’image de l’Ile-de-France », pour reprendre l’image de Pierre Mongin, le pdg de la RATP, soulignant ainsi l’action de l’entreprise en faveur de la diversité. Avec quelques autres, ils étaient les symboles vivants de l’accord signé entre la RATP et l’ANPE sous l’œil attentif du secrétaire d’Etat à l’emploi (voir ci-joint l’article : Laurent Wauquiez veut casser "le moule du CV ").

Cet accord prévoit que,  pendant 3 ans, l’ANPE aidera l’opérateur de transport à faire face à ses besoins de main d’œuvre. Et ils ne sont pas minces.En 2008, la RATP indique avoir procédé à 3000 recrutements et prévoit d’embaucher pas moins de 2300 conducteurs de bus supplémentaires en 2009. Par la voix de son pdg, l’entreprise insiste sur sa volonté d’ouvrir son recrutement : « ce qui compte pour nous c’est la motivation du candidat […] nous avons choisi d’investir fortement dans la formation professionnelle. Nous sommes fiers de donner leur chance à des jeunes ». Du côté de l'ANPE, le directeur délégué d’Ile-de-France, Raymond Lagre a insisté sur l’engagement de l’agence contre toutes les formes de discrimination : « nous sommes le piston de ceux qui n’en ont pas », a-t-il expliqué, « pour le retour à l’emploi, toutes les pistes sont bonnes. Des emplois durables comme ceux proposés par la RATP enrichissent la palette de nos offres ».

Un accord précurseur de l’agence du futur

 Cet accord entre le premier employeur d’Ile-de-France et l’ANPE augure ce que le ministre attend de l’organisme issu de la fusion ANPE Assedic (dont le nom devrait être connu le 16 octobre prochain). Laurent Wauquiez y voit, en effet, « un pas dans la bonne direction, celle de l’accompagnement actif vers le retour à l’emploi du chômeur ». Le secrétaire d’Etat s’est aussi félicité que l’agence signe un partenariat dans la durée, signifiant sa volonté de la voir être plus qu’un « opérateur qui recueille passivement les offres ». L’avenir de la Ratp lui s’appellait Nicolas ou Dorsas. Le remue-ménage au sein du centre de formation d’Aubervilliers les laissait de marbre. Déjà des professionnels !

 

Christophe Bys

 

Lire aussi : www.usinenouvelle.com/emploi/articles/laurent-wauquiez-veut-casser-le-moule-du-c-v.1054.html

Qui recrute ?

Ces entreprises recherchent des collaborateurs

Cabinets de recrutement

Voir tous les recruteurs
Fermer X