Emploi-Pro

Comment définir son projet professionnel

Publié le

comment-definir-son-projet-professionnel
Les recruteurs sont catégoriques : un projet réfléchi vous permet de développer un argumentaire bien ficelé lors d’un entretien. Nos conseils pour apprendre à mieux vous connaître et à intégrer l’entreprise qui vous correspond.

 

« Lors de votre recherche d’emploi, il faut avoir pour objectif : 10 CV envoyés = 5 entretiens = 3 propositions d’emploi. Si vous n’atteignez pas ce score, cela veut dire qu’il y a encore trop d’amateurisme dans votre candidature. Vous n’avez pas bien réalisé votre bilan professionnel. » Alain Labruffe, auteur de Trouvez votre emploi ! Le kit minute (éditions Afnor) n’y va pas par quatre chemins. Pour lui, comme pour tous les recruteurs, réfléchir avant de postuler à un emploi évite les pertes de temps et d’énergie. Les écoles l’ont bien compris et proposent à leurs étudiants un programme de préparation, ayant pour point d’appui le précieux annuaire des anciens. « Pour affiner leur projet professionnel, nous leur demandons de conduire trois à cinq mini-entretiens d’information sur un domaine et sur les valeurs de l’entreprise, explique Isabelle Liottat, coach en orientation à l’école des Mines de Paris. En s’intéressant à ce que font les anciens, cela peut également leur donner des pistes nouvelles. »

 

Réaliser un bilan de compétences

Si vous êtes sorti des études, rien ne vous empêche de réaliser un bilan de compétences. Vous pouvez, pour cela, passer par un professionnel, comme le réseau des CIBC (centres interinstitutionnels de bilan de compétences), ou par le Pôle emploi avec le bilan de compétences approfondi (que vous soyez ou non indemnisé). Vous pouvez également entreprendre cette démarche seul en vous aidant d’ouvrages. Mais c’est plus compliqué.

 

Penser au passeport formation

Autre possibilité : télécharger un « passeport formation » sur le site www.passeportformation.eu. Celui-ci est une véritable base de travail pour l’élaboration de votre CV et la préparation d’un entretien professionnel. Il vous permet d’identifier vos connaissances, compétences et aptitudes professionnelles, acquises dans le cadre de la formation initiale ou continue ou lors d’expériences professionnelles. Il est votre propriété et vous gardez la responsabilité de son utilisation. Il est très utile pour vous aider à réaliser votre bilan professionnel en amont de toute candidature.

 

Faire le point sur ses ressources

La réalisation d’un projet professionnel passe par une réflexion sur les atouts et les particularités de votre parcours, vos points forts et vos lacunes, les moments marquants de votre carrière, les tâches professionnelles dans lesquelles vous vous sentez à l’aise, celles qui vous ennuient. Il s’agit de réaliser un bilan historique. En répondant à des questions telles que : pourquoi ai-je suivi cette formation ? Quels sont mes acquis professionnels ? Suis-je le jouet des événements ou en suis-je le moteur ? vous vous construisez et montrez votre proactivité aux recruteurs. C’est un gros avantage concurrentiel.

 

Déterminer son cadre de travail idéal

Il s’agit de se mettre au diapason de ses réelles motivations à aller travailler. Cela signifie se poser les bonnes questions sur vos souhaits en matière d’environnement de travail, d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, d’entente entre collègues, d’évolution professionnelle, d’importance du critère de la rémunération, etc. Quelles concessions êtes-vous prêt à faire pour obtenir plus d’autonomie dans votre travail ? Envisagez-vous de faire une croix sur des week-ends ? Par exemple, vous pensez peut-être surtout à postuler auprès de grandes entreprises connues pour leurs perspectives d’évolution et leurs avantages. Mais, après réflexion, il peut vous sembler plus intéressant de trouver une structure à taille humaine avec des salariés davantage polyvalents. « Il y a de multiples interrogations à avoir : mon rêve est-il d’être reconnu en tant que manager ou expert d’un domaine technique ?, souligne Pierre Bultel, consultant et auteur de Mobilité interne – Comment réussir ? (éditions Eyrolles). Suis-je en phase avec mon entreprise ou mon manager sur le plan des valeurs, par exemple sur son degré de finition, sa logique de coûts ou de court terme, son approche presse-citron ? Quand il y a des désaccords de fond, je conseille de ne pas y aller. »

 

Se confronter à la réalité

Votre projet professionnel doit être réaliste et réalisable. Informez-vous sur votre environnement socioéconomique, sur ce qui se passe sur le marché de l’emploi concernant votre secteur d’activité et votre fonction (lisez la presse professionnelle) et les salaires pratiqués (consultez les études d’insertion des anciens d’école, les études rémunérations de Michael Page par secteurs, les sites d’informations sur les rémunérations : www.salaireonline.com, www.jobfact.com).

Soyez souple : il est inutile de s’obstiner sur un emploi, selon plusieurs recruteurs interrogés. « Les compétences sont obsolètes en moins de cinq ans », avoue l’un d’eux. Mieux vaut donc saisir les opportunités qui se présentent sur le court terme en ne perdant pas de vue son objectif professionnel premier.

Pascale Kroll

 

Qui recrute ?

Ces entreprises recherchent des collaborateurs

Cabinets de recrutement

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X