emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur

Ce qui rend les salariés heureux au travail

 | par 

Ce qui rend les salariés heureux au travail
A happy businessman letting go of paperwork
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Les salariés français ne sont pas très heureux au travail. C’est du moins ce qui ressort d’une étude menée par Deloitte. Pour leur rendre le sourire, il faudrait reconnaître leur travail à leur juste valeur, réduire leur charge de travail, leur donner les moyens de remplir leur objectif, assurer un meilleur équilibre vie professionnel et vie personnelle, instaurer un droit à la déconnexion, améliorer le mode de management … Bref presque 3 fois rien.

 

Le travail ne fait pas le bonheur. C’est du moins ce qui ressort d'une étude menée par le cabinet Deloitte « Et le bonheur au travail ? ». Car les 1800 salariés sondés qui ont été invités à noter sur une échelle de 1 à 10 la qualité de vie sur leur lieu de travail, ont en général recalé leur entreprise. La note moyenne est en effet de 4,8/10. Les salariés des fonctions supports (services généraux, comptabilité, service juridique etc.) n’y sont pas allé de main morte. Ils ne donnent pas plus de 4,6 à leur entreprise. Les cadres dirigeants sont quant à eux plus heureux. Ils octroient une mention passable à leur entreprise (5,9 / 10). Plus heureux en tout cas que les non-cadres (4,5 / 10). « L’appréciation sur la qualité de vie au travail s’améliore avec le niveau de responsabilité », observe ainsi Deloitte.

Mais il reste encore de la marge aux entreprises pour qu’elles rendent heureux et épanouis leurs salariés. Le gros nuage noir à balayer est constitué par le stress professionnel. Si les salariés ne sont pas heureux au travail c’est parce qu’ils sont stressés, répondent-ils. La boule au ventre vient de la surcharge de travail (urgence, délais, échéances) citée par 57 % des sondés ou de l’impression de ne pas avoir les moyens de remplir les objectifs fixés (citée par 42 % des sondés). Elle est aussi créée par l’absence de reconnaissance et de solidarité des managers et des collègues (32 %). Il faudrait donc que ce monde de l’entreprise ressemble plus à la « Petite maison dans la prairie » qu’à « Dallas ».

 

« Etre constamment connectés et réactifs »

Pour aller travailler le sourire aux lèvres, les sondés réclament, en tout premier lieu, une reconnaissance de leur travail (citée par 76 % des sondés), un travail intéressant (le contenu du travail est cité par 47 % des salariés), un mode de management motivant (cité par 46 % des sondés) et un meilleur respect de l’équilibre entre la vie professionnelle et vie personnelle (cité aussi par 46 % des sondés). Rien que cela. Mais si, pour commencer, les entreprises instauraient un droit à la déconnexion, ce serait déjà un grand pas, précise le cabinet Deloitte.  « La pression sociale et l’expansion des nouvelles technologies développent le sentiment d’obligation d’être constamment connectés et réactifs. Un collaborateur vérifie 150 fois par jour son smartphone en moyenne. Lorsque tout devient urgent et important, les repères essentiels pour trancher peuvent manquer. Face à ce défi, les ressources humaines et le management doivent simplifier les processus et repenser la taille des équipes pour favoriser les échanges et la délégation. Les réunions doivent être rendues plus productives (durée moins longue, ordre du jour ciblé…), puisque 88 % des personnes considèrent y perdre leur temps et un tiers cherche à ne pas y aller. Enfin, le management passe par l’exemple : les leaders doivent être les premiers à mieux organiser leur temps de travail, leur temps de connexion et celui de déconnexion », estime Philippe Burger, associé responsable capital humain chez Deloitte. C’est déjà tout un programme ! Mais le jeu en vaut la chandelle, un salarié heureux est un salarié fidèle et performant.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Etre recruté avec un handicap, conseils

Etre recruté avec un handicap, conseils

Nos conseils pour conjuguer handicap et évolution professionnelle

Nos conseils pour conjuguer handicap et évolution professionnelle

« Les hommes ont intérêt à travailler pour un employeur favorisant le travail des femmes »

« Les hommes ont intérêt à travailler pour un employeur favorisant le travail des femmes »

Développer au mieux une carrière au féminin

Développer au mieux une carrière au féminin

GRATUITMBA ou MS : Nos conseils pour faire le bon choix

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

9577 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X