emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur

Comment bien préparer son entretien d’évaluation

 | par 

Comment bien préparer son entretien d’évaluation
Fabrice Coudray, directeur du service Technologies et Digital France pour le cabinet de recrutement Robert Half.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Pour se faire entendre de votre manager lors de l’entretien d’évaluation, il faut parler le même langage que lui. Il est aussi indispensable d’apporter des preuves chiffrées à ses propos.

 

L’entretien d’évaluation sert à préparer l’avenir. A la fin de cet échange annuel, le salarié et le manager définissent ensemble les objectifs que le salarié devra atteindre pour l’année à venir. Mais ici, on est déjà à la fin de l’histoire, à la fin de la course. Pour avoir la main sur la définition de ces objectifs, le salarié doit, au préalable, au cours de l’entretien convaincre son supérieur hiérarchique que l’entreprise peut compter sur lui, qu’il a l’étoffe de ses ambitions. Vous désirez évoluer dans l’entreprise, obtenir une promotion ou une mobilité, sachez montrer au préalable à votre manager, lors de l’entretien, que vous avez ce qu’il faut pour. Vous désirez obtenir une augmentation ou une formation, sachez apporter la preuve de la légitimité de vos demandes.

 

« Cet échange se prépare »

L’entretien d’évaluation se déroule en 2 temps. Dans un 1er temps, le salarié, puis le manager reviennent sur l’année écoulée. Ici sont évaluées les contributions du salarié à la performance de l’entreprise. « Cet échange se prépare, explique Jacques Teboul  auteur de L’entretien d’évaluation. Comment s’y comporter, comment le mener, publié par les éditions Dunod. Le salarié doit dresser l’inventaire des missions qu’il a accompli, ses réussites, comme ses échecs et les analyser. Mais surtout, il doit partir des faits, être très concret dans son discours ». Prenons un commercial ayant pour ambition de récupérer la gestion d’un portefeuille clients plus importants. Pour convaincre son supérieur, il ne lui suffira pas de verser dans des phrases trop généralistes et superficielles comme « je pense avoir les épaules pour ». Non. Pour que son discours ait du poids, il devra apporter preuves. A-t-il, au cours de l’année écoulée, déjà eu à traiter avec des clients de plus gros calibre ? A-t-il acquis une connaissance, une analyse de ces nouveaux marchés ? Comment, au cours de quelles missions, il a développé les compétences nécessaires à l’obtention future du poste ?

 

« Il faut parler résultats »

Voilà les questions que se posera le manager. Le salarié a tout intérêt à avoir au préalable de l’entretien préparer ses réponses. S’il désire obtenir une formation et donc profiter de l’entretien pour préparer le terrain auprès de son manager, il devra également apporter concrètement la preuve de la légitimité de sa demande. Montrer en quoi telle ou telle formation pourrait lui permettre de mieux remplir ses missions, d’accroître sa contribution à la performance de l’entreprise. Un discours concret donc, mais aussi chiffré. « Il faut parler résultats, poursuit Fabrice Coudray, directeur du service Technologies et Digital France chez Robert Half. Les chiffres apportent toujours plus de poids aux arguments. Ils ont le semblant d’objectivité. Les chiffres ne mentent pas… ». Ainsi, un salarié a tout intérêt, lors de la préparation de l’entretien, d’évaluer de manière chiffrée sa contribution à la performance de son service et de son entreprise. Combien ai-je rapporté à l’entreprise ? Ce chiffre est-il en hausse par rapport aux années précédentes, de combien de % ? Ai-je gagné en efficacité ? Oui, je réalise dorénavant telle tâche en 2 fois moins de temps.

 

« Les managers ont leur marotte »

Enfin, dernier conseil : pour avoir l’oreille de votre manager, « il faut parler le même langage que lui, indique Valentine Chapus-Gilbert fondatrice et consultante RH au sein du cabinet Chapus et co-auteur de Réussir son entretien d’évaluation, publié par Nathan. Les managers ont leur marotte, des arguments, indicateurs auxquels ils sont particulièrement sensibles ». Lors des réunions de service ou lors de l’entretien d’évaluation, le manager est ainsi particulièrement insistant sur tel ou tel point, tel ou tel critère d’évaluation de la performance. Il est donc judicieux pour le salarié, lorsqu’il prépare ses arguments pour l’entretien d’évaluation, d’analyser, d’évaluer son parcours passé à l’aune de ces critères. Pour avoir un échange constructif, il faut partir de la même base, parler des mêmes choses.

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Nos conseils pour conjuguer handicap et évolution professionnelle

Nos conseils pour conjuguer handicap et évolution professionnelle

« Les hommes ont intérêt à travailler pour un employeur favorisant le travail des femmes »

« Les hommes ont intérêt à travailler pour un employeur favorisant le travail des femmes »

Développer au mieux une carrière au féminin

Développer au mieux une carrière au féminin

Nos conseils pour motiver ses quinquagénaires

Nos conseils pour motiver ses quinquagénaires

GRATUITMBA ou MS : Nos conseils pour faire le bon choix

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

11926 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X