emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur

Gérer un couple à double carrière

 | par 

Gérer un couple à double carrière
Sandrine Meyfret.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Les couples à double carrière sont de plus en plus nombreux. Chaque membre du binôme souhaite avoir la meilleure des carrières possibles. Cette stratégie doit se constituer à deux. Avec l’impérative nécessité de s’entraider à tour de rôle.

 

Sociologiquement, le couple à double carrière est une nouveauté datant, tout au plus, des années 1980. Avant cette période, un homme voulant faire carrière choississaient prioritairement une femme désirant “rester au foyer”. Les femmes carriéristes devaient, elles, trouver un époux acceptant de garder les enfants ou ne pas se marier. Les couples à double carrière ont refusé, à partir des années 1980, ce modèle social. Ils ont été précurseurs. La révolution est aujourd’hui en marche même si elle ne concerne encore qu’une minorité.

Ces couples carriéristes connaissent donc des difficultés à faire accepter leur choix de tout vouloir : une famille, des enfants et un travail exaltant mais chronophage. Pour réussir ce type d’ascension sociale, le couple doit avant tout dialoguer. Pour développer une carrière conjointe et de qualité, un couple se doit d’être en phase. Toutes les décisions doivent être prises en commun. Il faut donc, par exemple, prendre des risques de création d’entreprise en fonction de la situation du conjoint. Il faut aussi accepter de mettre sa carrière entre parenthèse pour partir au bout du monde ou refuser un beau job pour ne pas mettre en péril la carrière de l’autre. Sauf exception, si l’un des deux tire la couverture à soi un temps, l’autre devra rebondir et être mis en avant la fois suivante.

 

“Leurs tâches ménagères sont mieux partagées”

“Les couples à double carrière que j’ai interrogé – ils ont la quarantaine - ont des caractéristiques communes, explique la sociologue Sandrine Meyfret, auteure du « Couple à double carrière, une figure qui réinvente les frontières entre vie privée et vie professionnelle » aux éditions CS. Elle est aussi directrice associée du cabinet Alomey de coaching et de formation et réalise du conseil en management et en leadership. Tout d’abord, les tâches ménagères sont mieux partagées entre les hommes et les femmes. Les premiers veulent voir grandir leurs enfants. Les secondes ne souhaitent pas s’occuper de tout. Ce sont des précurseurs de la génération Y souhaitant un équilibre harmonieux entre la vie privée et la vie professionnelle. Le couple organise donc un agenda partagé autour de la zone sacrée constituée, en général, par les enfants. On assiste aussi à la création d’une stratégie de carrière commune en équipe. Ces couples utilisent également beaucoup les nouvelles technologies pour travailler de chez soi. Enfin, ces couples ont accepté que Monsieur puisse gagner moins d’argent que Madame. Aucune interviewée ne m’a précisé être gênée par le fait que son mari gagne moins qu’elle. La question de savoir qui ramène de l’argent à la maison est moins importante chez ces personnes”.

 

“Créer un espace de dialogue”

Il faut aussi s’entraider, s’écouter, s’épauler et faire face à une société qui n’est pas tendre avec eux. Les hommes s’entendront dire à l’école ou chez le médecin qu’on ne voit jamais la maman. Ils devront aussi supporter les sarcasmes familliaux sur le thème de s’être fait payer des études pour changer aujourd’hui les bambins. Les mères devront supporter les propos, par exemple, des professionnels de santé s’inquiétant de leur manque de présence auprès des chérubins. “Je coache de plus en plus de jeunes professionnels souhaitant fonder une famille tout en développant leur carrière, poursuit Chrysoline Brabant, coach-consultante et fondatrice du cabinet EHO Conseil, cabinet de conseils, de coaching et de formation pour les entreprises et les particuliers. Ils consultent à deux. L’idée est de définir l’origine de leur rencontre et comment leur projets professionnels peuvent se concilier. Pour paraphraser John Gottman, les couples heureux ont leurs secrets. Il est essentiel de créer un espace de dialogue et se poser les questions en couple. Les décisions sont prises de concert. C’est plus facile pour que chacun accepte les décisions communes”.

“Difficile de progresser en même temps”

Anne Lepinay est consultante pour Avenir Dirigeant. Ce cabinet de conseils en transition de carrière (outplacement) pour Avenir Dirigeant est situé à Paris. Cette jeune femme est spécialisée dans l’accompagnement de cadres dirigeants en repositionnement professionnel.

“Dans un couple souhaitant réaliser une double carrière de qualité, les promotions professionnelles sont souvent le fait de l’un puis de l’autre membres du binôme. C’est difficile de progresser en même temps. Pour celui qui se met en retrait, ce peut être une occasion de rebondir autrement et de créer une opportunité différente. La rupture est souvent forcée dans le cadre, par exemple, d’une expatriation ou du déménagement d’un des deux membres du couple. Le conjoint, mettant sa carrière entre parenthèse, doit en profiter pour se former ou réfléchir à son devenir. Il peut aussi transformer sa carrière en fonction de la nouvelle activité de l’autre conjoint. J’ai en tête une personne accompagnant son conjoint muté au Brésil. Elle en a profité pour développer une affaire d’import-export entre la France et l’Amérique-du-sud. Quand le couple est revenu en France, la personne s’est repositionnée dans un autre emploi en lien avec son expérience brésilienne. Ce séjour sud-américain a donc été valorisé. Ces ruptures peuvent être créatrices d’’opportunité”.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Etre recruté avec un handicap, conseils

Etre recruté avec un handicap, conseils

Nos conseils pour conjuguer handicap et évolution professionnelle

Nos conseils pour conjuguer handicap et évolution professionnelle

« Les hommes ont intérêt à travailler pour un employeur favorisant le travail des femmes »

« Les hommes ont intérêt à travailler pour un employeur favorisant le travail des femmes »

Développer au mieux une carrière au féminin

Développer au mieux une carrière au féminin

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

7029 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X