emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur

Le compte personnel de formation permet de se former 150 heures par an

 | par 

Le compte personnel de formation permet de se former 150 heures par an
Le CPF permet de se former 150 heures via le son propre compte personnel de formation.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Le CPF (Compte personnel de formation) est le symbole de la nouvelle réforme de la formation continue. Ce compte permet d’améliorer son employabilité avec ou sans l’aval de son employeur. Une révolution.

Le Compte personnel de formation est une révolution. Mais une révolution silencieuse. Ouvert au 1er janvier 2015, ce CPF passe même inaperçue. Selon deux sondages récents, près de 79 % des salariés (étude RegionsJob) et 82 % des entreprises (enquête Majors Consultants) n’en ont jamais entendu parler… C’est dommage. Car les mieux informés seront les premiers et les mieux servis. « Le CPF concerne plus de bénéficiaires que le DIF, s’enthousiasme Alexia Alart Mantione, juriste en droit social au sein du réseau Exco, cabinet d’expertise comptable. Il est ouvert à toutes personnes de plus de 16 ans (et même 15 en alternance). Il suit la personne toute sa vie professionnelle, que l’on travaille ou pas. Le contingent d’heure de formation à disposition est plus important. Il passe de 120 à 150 heures. On peut aussi abonder et bénéficier plus d’heure du fait d’un accord collectif.  Ces heures de CPF constituent donc un plancher pour réaliser des formations certifiantes/diplômantes. La portabilité du CPF est illimitée ».

 

« Le CPF constitue une démarche individuelle »

Concrètement, le candidat au financement d’un cursus via le CPF devra tout d’abord ouvrir son compte en ligne sur Moncompteformation. Il devra renseigner son solde DIF que son entreprise lui a remis avec sa fiche de paye de janvier 2015. A partir de là, le candidat au DIF doit choisir, selon son entente avec son employeur, entre une formation ayant ou pas l’aval de la direction. « Contrairement au Dif, le CPF constitue une démarche individuelle du salarié, poursuit Manuel Vignes, directeur qualité/organisation/système d’informations pour Opcalia, un Opca interprofessionnel gérant la formation de branches comme le textile, l’aérien ou les métiers de l’environnement. Admettons qu’un salarié dispose de 120 heures de CPF pour 2015, il devra choisir, dans une liste préétablie, un cursus éligible dépendant de l’activité de l’employeur et de son lieu de travail. Admettons qu’il s’agisse d’un Master. Mon conseil est alors de se rapprocher de son employeur pour en discuter. Ce dernier pourra décider d’aider le salarié. Un Opca comme Opcalia peut aussi aider à financer le cursus ».

 

« Nous avons découpé cela en brique de formation »

Mais si le torchon brûle entre employeur et employé, ce dernier pourra aussi décider de réaliser son cursus hors temps de travail. Il n’a pas, alors, à en avertir sa direction. Mais il perdra les avantages liés à l’action de l’Opca et devra se retourner vers le Fongecif pour obtenir un financement et des conseils. Le candidat peut aussi contacter le formateur proposant la formation éligible. « L’université française, précise Alain Gonzalez, directeur du service formation continue de l’Université Pierre et Marie Curie de Paris et président de la CDSUFC (conférence des directeurs de service universitaire de formation continue), dispense, aujourd’hui, près de 50 % des cursus habilités au CPF. Le candidat doit contacter le service formation continue de son université. C’est notre point d’entrée. On lui fournira des conseils sur nos formations, leurs financements, les possibilités de validation des acquis, de l’enseignement à distance ». Cliquez ici pour connaitre l'offre de formation continue de l'université.

Le formateur Demos propose, lui, pour l’instant, des cursus éligibles. « Nous avons découpé cela en brique de formation d’une dizaine de jours chacune, explique Sylvestre Perrault, directeur des opérations. Ces cursus pourront être réalisables en trois ans ». Avec pour but de permettre à chaque citoyen français d’obtenir une 2e chance de se former au mieux.

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Les meilleures pratiques plébiscitées à l’étranger

Les meilleures pratiques plébiscitées à l’étranger

Comment se former quand on est en situation de handicap ?

Comment se former quand on est en situation de handicap ?

Comment financer un bilan de compétences

Comment financer un bilan de compétences

Les 4 stratégies pour intégrer un Top MBA

Les 4 stratégies pour intégrer un Top MBA

GRATUITMBA ou MS : Nos conseils pour faire le bon choix

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

9577 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X