emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans grande distribution

Les mandataires : une voie vers la franchise

 | par 

Les mandataires : une voie vers la franchise
Le statut de gérant mandataire d’un commerce permet aux entrepreneurs en herbe de faire leurs armes
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Tremplin vers la franchise, le statut de gérant mandataire d’un commerce permet aux entrepreneurs en herbe de faire leurs armes. Et ce, sans aucun apport financier. Explication.

Etre seul maître à bord, gérer sa petite entreprise sans un supérieur hiérarchique collé à ses basques…la plupart des jeunes qui se lancent dans la vie active en rêvent. C’est un fait, le contexte a changé et le modèle du salarié lambda a pris du plomb dans l’aile. « Il y a une refonte totale de la perception du travail qui concerne évidemment la génération Y, Z et Millenium mais pas seulement » constate Sylvain Dubois, directeur grand compte chez CCLD recrutement. « De plus en plus de gens sont tentés par l’entreprenariat pour mieux gérer le rapport vie pro-vie perso et pour être à leur compte. A mi-chemin entre le salariat et la franchise, le statut de gérant-mandataire leur offre la solution idéale. »

Un statut d’indépendant salarié

Indépendant, le gérant mandataire exploite en propre un magasin appartenant à une enseigne moyennant un pourcentage proportionnel au chiffre d’affaires qu’il génère. Si il a la libre maitrise des stocks et des commandes, il est tenu de passer par la centrale d’achat de l’enseigne. Dans certains cas, il peut bénéficier d’un logement dont le loyer est payé. Il bénéficie surtout de la législation sociale des salariés en cotisant malgré tout. Soit, l’assurance, notamment pour les petits commerces qui réalisent de faibles chiffres, d’un minima garanti.

« Dans la distribution alimentaire, les profils recherchés pour assurer ce type de gérance concerne à «  80% des gens qui étaient employés « libre service » ou anciennement employés dans la grande distribution » précise Sylvain Dubois. Avoir une expérience dans la vente avant de tenir un commerce semble, en effet, tomber sous le sens.

Des avantages financiers

Ainsi sans apport financier, il est possible d’être à la tête de son propre point de vente. C’est même le principal avantage de ce statut. D’autant plus que le gérant mandataire n’est pas lâché dans la nature. L’enseigne assure un accompagnement notamment sur l’aspect managérial, sur la question des approvisionnements, des tarifs et des stocks. C’est elle aussi qui prend en charge les denrées périmées. Des avantages toutefois nuancés par les exigences du métier.

Des contraintes horaires

Ne rêvons pas. Etre gérant mandataire s’avère une activité chronophage. Les amplitudes horaires sont importantes pour une rémunération mensuelle n’excédant parfois pas le Smic. Malgré cela, Sylvain Dubois l’affirme « Les candidats restent nombreux. Cela entre généralement dans un projet de vie. Etre peu rémunéré mais en étant son propre patron et en bénéficiant d ‘une force de frappe derrière soi…C’est ce qui attire les prétendants à la gérance par mandat. Ils y voient souvent une étape intermédiaire avant la franchise ». Preuve en est, chaque année près de 20% des directeurs de supérette deviennent franchisés.

Des enseignes en demande

Car la demande est là. A l’heure où les grandes enseignes de distribution alimentaire continuent leur expansion par l’ouverture de commerces de proximité, notamment dans les centres-villes, les bons managers et surtout bons gestionnaires sont activement recherchés. Dès 2010, le groupe Casino a ainsi lancé un dispositif original dénommé le « Parcours de Confiance ». L’idée ? Favoriser l’accès à la franchise à des individus ne détenant pas les fonds suffisants au départ, mais qui sont prêts à s’engager aux côtés de l’enseigne pour se lancer ultérieurement. Le candidat exploitant le magasin a le titre de gérant mandataire non salarié, prend les commandes d’un magasin pendant une durée allant de quelques mois à six ans, toujours accompagné d’un coach commercial prêt à l’épauler.

Sur cette période, le candidat accumule des points calculés selon un barème précis, indexé notamment sur le chiffre d’affaires ou le panier moyen. Ces points sont ensuite transformés par l’enseigne en espèces sonnantes et trébuchantes au moment où l’exploitant décide de devenir franchisé à part entière en se portant acquéreur d’un fonds de commerce. Bref, des conditions de sécurité financière optimales pour se lancer dans l’entreprenariat.

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Aéronautique : ces profils très recherchés

Aéronautique : ces profils très recherchés

Aéronautique : ingénierie recherchée à tous les niveaux

Aéronautique : ingénierie recherchée à tous les niveaux

Aéronautique, les métiers d’aujourd’hui…et de demain

Aéronautique, les métiers d’aujourd’hui…et de demain

Les ingénieurs informaticiens restent toujours très recherchés

Les ingénieurs informaticiens restent toujours très recherchés

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

975 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X