emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur

Les meilleurs cursus BTP mondiaux sont américains

Les meilleurs cursus BTP mondiaux sont américains
Un bâtiment du MIT
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Pas de surprises, les meilleurs cursus mondiaux dans le BTP sont anglo-saxons et surtout américains. Le MIT (USA) et son département consacré à cette filière occupent, année après année, la tête des classements mondiaux. Voici nos conseils sur ces cursus d’élites et comment les intégrer. 

Même dans le domaine du génie civil, les campus anglo-saxons trustent les 1ères places des classements. Dans le palmarès 2015 réalisé par l’institut QS sur les meilleurs cursus dans cette discipline, on retrouve, ainsi, encore une fois, au 1er rang, le MIT américain, suivi par son concitoyen Stanford. L’université nationale de Singapour est 3e volant ainsi cette année la vedette à l’université anglaise de Cambridge, reléguée à la 5e place. Devant elle, à la 4e place, une autre anglaise : l’Imperial College.

Ces établissements disposent de sérieux atouts. Ils font preuve d’un excellent programme académique, une très bonne réputation auprès des recruteurs, des associations d’anciens conséquentes et enfin de gigantesques laboratoires de recherche.

 

« Nos laboratoires sont à la pointe du progrès »

Au MIT, la différence se fait ainsi sur plusieurs niveaux. « Tout d’abord, nous offrons à la fois un enseignement théorique solide (mathématiques et sciences fondamentales) et un enseignement pratique tout aussi bon (sciences de l’ingénieur, et travaux dirigés en laboratoires), explique Markus Buehler, professeur au MIT et directeur du département de génie civil. Ensuite, nous proposons une formation en design. Enfin, nos laboratoires sont à la pointe du progrès ».

Dans ce type de cursus, les études durent 4 ans. La 1e année est consacrée aux sciences dures, aux sciences sociales et à l’ingénierie. Ensuite, l’année suivante, et pour le reste de son cursus, l’étudiant choisit sa « major » et intègre le département génie civil. Au programme de la 2e et 3e année, encore une multitude de disciplines : mathématiques bien sûr, mais aussi mécanique des fluides, cours sur les matériaux, les structures et le design. Enfin, la dernière année est consacrée à la réalisation d’un projet concret.

 

Le barrage du dossier d’admission

Ces études constituent une sorte de rêve qui n’est pas si facile à approcher. Sur 4 000 étudiants étrangers postulant au MIT chaque année, 150 sont admis du moins pour l’ensemble du cursus. Mais il est aussi possible d’intégrer directement le « graduate program », soit d’arriver en 4e année. C’est en général, ce que font les Français.

Mais ici, au MIT comme dans les autres campus figurant dans le top 5 des formations en génie civil, pour intégrer soit la 1ère année ou arriver en dernière année, il faut passer le 1er barrage du dossier d’admission. A travers de courts « essays » sur sa personnalité, ses qualités, ses réussites, ses centres d’intérêts, ses activités extra-scolaire, mais aussi en joignant ses bulletins de note et des lettres de recommandation, le candidat doit prouver son excellence.  Il y a aussi les tests : le Toefel pour le niveau d’anglais (600 points au minimum) et les SAT pour jauger du niveau en mathématiques et en sciences. Puis, il y a le 2e barrage : l’entretien en anglais (par Skype ou sur son lieu de résidence) avec un ancien du programme, auprès duquel il devra encore montrer sa valeur pour décrocher une place en formation.

Enfin dernier barrage : celui de l’argent. Les études aux Etats-Unis ne sont en effet pas données. Pour le MIT, les frais d’inscription s’élèvent à 43 720 $ (soit 38 718 euros), auxquels il faut ajouter, le logement et le couvert, soit 13 200 $ en moyenne (11687 euros) et l’achat des livres (2790 $ ou 2470 euros). Néanmoins, l’étudiant français peut s’en sortir en bénéficiant d’aides. Pour un étudiant dont le revenu familial ne dépasse pas les 75 000 dollars par an (66 400 euros), le MIT peut prendre à sa charge les frais d’inscription. L’an dernier, 91 % des étudiants du MIT ont reçu une aide. Le montant total de ces aides s’est élevé à 125,7 millions de dollars. 

 

Lucile Chevalier

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Zoom sur…l'X, école polytechnique de Paris Saclay

Zoom sur…l'X, école polytechnique de Paris Saclay

[Publi-reportage] Le Cnam diplôme ses premiers ingénieurs en aéronautique et spatial

[Publi-reportage] Le Cnam diplôme ses premiers ingénieurs en aéronautique et spatial

Un cursus double compétence améliore la carrière, pas l’insertion

Un cursus double compétence améliore la carrière, pas l’insertion

L’intérêt de faire un MBA sectoriel

L’intérêt de faire un MBA sectoriel

GRATUITMBA ou MS : Nos conseils pour faire le bon choix

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

12288 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X