emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur

Nos conseils pour réussir un bon CV

 | par 

Nos conseils pour réussir un bon CV
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Le curriculum vitae est de plus en plus court. Il ne doit pas dépasser une page. Le recruteur l’analysera en moins de 30 secondes. C’est dire si le premier tiers du CV est essentiel. Il doit inciter l’employeur à proposer un rendez-vous.

 

C’est sûrement une erreur. Mais c’est comme cela. Le recruteur, en cette fin 2014, est une personne pressée. La lecture d’un CV lui prendra tout au plus 30 secondes. Cela durait 3 minutes il y a 20 ans. « Il faut donc très rapidement mettre en valeur ses atouts, précise Isabelle Wackenheim, consultante en ressources humaines, ancienne chasseuse de têtes, ancienne responsable du recrutement des cadres de Disneyland, chargée de cours à Paris 1 sur le développement des compétences et auteure du Guide du CV et de la lettre de motivation, aux éditions Prat. Le jeune diplômé fera valoir la qualité de sa formation et l’expérimenté mettra en valeur ses compétences. Il faut placer en tête du CV ce sur quoi on veut attirer l’attention pour que le lecteur capte rapidement la valeur ajoutée du postulant. »

 

Un cost killer, un redresseur d’entreprise ?

Cette contraction du temps a une deuxième incidence. Il est maintenant préjudiciable de réaliser des CV de plus d’une page. Il faut aussi synthétiser ses compétences, les organiser et choisir ce qui va intéresser l’employeur visé. Une liste à la Prévert est totalement déconseillée. Au contraire, il faut procéder à des choix pour faire ressortir en quoi l’on est un spécialiste, un expert ou un généraliste de qualité. Un directeur d’usine devra préciser ses spécificités avec des chiffres à l’appui. Est-il un cost killer, un redresseur d’entreprise ? La réponse à ces questions va faire que le candidat sera ou non convoqué. Car c’est la seule fonction du CV : déclencher un appel et un rendez-vous de recrutement.

Pour faciliter l’écriture du CV, il est aussi très important de définir ses différents projets professionnels. « Je préconise de définir son cadre de recherche, explique Marie-France Sarrazin, associée du cabinet Movelia spécialisé dans le coaching et l’accompagnement professionnel. Il faut constituer un projet professionnel avec un plan alternatif. Cela permettra de présenter clairement son curriculum et de donner envie au recruteur de rencontrer le candidat. Cela implique un CV représentatif de son image. Un ingénieur doit y démontrer sa rigueur et un créatif sa créativité. Il est, ensuite, essentiel d’expliciter au recruteur le fil directeur de son parcours en indiquant ce que le candidat a réalisé. Les généralités telles que “ j’ai réalisé des études de marché ” ou “ j’ai assuré la gestion de projets transverses ” sont à proscrire. Il faut être précis et préférer : “ mise en place du projet X de la société Y avec la présentation d’un résultat concret obtenu. ”»

 

Une lettre de motivation

Le CV rédigé, il est impératif de l’envoyer sous format Word ou PDF. Les autres logiciels, moins connus, peuvent poser problème. Il faut faciliter la tâche du recruteur. C’est pourquoi le candidat David Martin, ingénieur trilingue, intitulera son fichier de CV « CV Martin INGE trilingue ». Il faudra accompagner ce CV d’une lettre de motivation faisant 5 lignes tout au plus. Le candidat y indique en utilisant le moins de mot possible ce qu’il sait faire, ce qu’il peut apporter à l’entreprise et ce qu’ils peuvent réaliser ensemble.

Pour l’international, rédigez deux CV

Un CV international doit être accepté partout. Le mieux est alors de rédiger un CV en français et un second dans la langue de l’entreprise visée.

Penser globalement et agir localement. Voici les deux précepts d’un CV accepté internationalement. Une candidature internationale doit alors faire preuve d’une logique linguistique. Le CV doit donc être rédigé dans la langue de l’annonce ou celle du pays où se situe l’entreprise approchée. Le mieux est aussi de la doubler en anglais. Restera ensuite à adapter son CV à la façon de faire locale. En France, le CV d’une page est la règle. Ce n’est pas le cas dans les pays anglo-saxons ou en Allemagne. Selon l’expérience, le curriculum fera plusieurs pages avec des têtes de rubrique explicites. Il faut y mettre le maximum de chiffres et de résultats atteints par rapport à un objectif chiffré. Un CV anglosaxon exige que l’on décrive finement ses réalisations. Le CV allemand « fera » deux pages si l’on est jeune diplômé mais pourra atteindre les dix pages avec expérience : diplômes, notes obtenues, lettres de référence… Tout doit y être compilé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Job dating : 7 minutes pour convaincre

Job dating : 7 minutes pour convaincre

Les secteurs qui recrutent le plus de cadres

Etre recruté avec un handicap, conseils

Etre recruté avec un handicap, conseils

Recrutement : quand il faut postuler et pourquoi

Recrutement : quand il faut postuler et pourquoi

GRATUITMBA ou MS : Nos conseils pour faire le bon choix

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

9370 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X