emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur

[Publi-reportage] Le Cnam diplôme ses premiers ingénieurs en aéronautique et spatial

[Publi-reportage] Le Cnam diplôme ses premiers ingénieurs en aéronautique et spatial
© S.Villain/Cnam Production - CNAM
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Le 16 octobre 2015, était organisée la cérémonie parisienne de remise des diplômes d’ingénieur du Cnam. Parmi les 300 ingénieurs mis à l’honneur, on comptait les 1er diplômés de la spécialité aéronautique et spatial; son responsable revient sur les points forts de ce cursus.

Parmi les multiples formations proposées par l’école d’ingénieurs du Cnam (EICnam), les élèves peuvent opter pour un cursus de trois ans en apprentissage dans le domaine aéronautique et spatial.

Spécialisation pour généralistes

000002809_illustration_large.jpg

© L. Benoît Cnam production - Georges Venizelos.

 

Selon Georges Venizelos, responsable de cette formation, cette spécialité correspondait à une demande : « Le Cnam avait organisé, en 2009, plusieurs conférences avec des employeurs comme Safran, Airbus ou Eurocopter autour du thème ‘‘L’Aéronautique : les enjeux du futur’’. Le besoin de former des jeunes ayant une culture aéronautique généraliste s’était fait sentir. » La création d’un comité métiers avait suivi, réunissant directeurs d’usine, responsables de formations et directeurs de ressources humaines d’entreprises du secteur. En 2012, naissait la formation « aéronautique et spatial » proprement dite. C’est la seule formation du secteur accessible sans prépa après un BTS ou un DUT. Aujourd’hui, après Paris et Toulouse, le cursus s’ouvre au Cnam de Poitiers. Il devrait y avoir 18 élèves par site. Cette formation se fait en collaboration avec le groupe ISAE et en partenariat avec le CFA Ingénieurs 2000.



Un rythme d’alternance progressif

La spécialisation intervient en troisième année : « structures et matériaux » à Paris, « avionique et systèmes embarqués » à Toulouse et « énergétique et matériaux à hautes performances » à Poitiers. Les deux premières années du cursus comprennent une initiation à chaque spécialité, pour tous les élèves. On commence en début de première année par alterner un mois en entreprise, un mois d’affilée en école, avant de finir en troisième année par passer six mois d’affilée en apprentissage. Les élèves peuvent ainsi mener à bien des projets i n t e r n a t i o n a u x .

« Cette année, au Brésil, certains d’entre eux ont relevé un défi lancé par le groupe Helibras sur l’ergonomie du poste de pilotage d’un hélicoptère de combat. Ils ont proposé des solutions et ont été félicités », raconte avec fierté Georges Venizelos. La formation permet à ses diplômés de travailler en France comme à l’étranger et dans de nombreuses spécialités : calcul des structures, choix des matériaux, essai des moteurs…

 

« Je viens d’être engagé chez Safran »

Thomas Gernigon, 23 ans, est ingénieur diplômé du Cnam, spécialité aéronautique et spatial.
Il vient d’être recruté par Safran comme ingénieur méthodes industrialisation.
« Je viens d’être engagé chez Safran, en tant qu’ingénieur méthodes industrialisation, après avoir été apprenti chez Thalès dans ce domaine. Pour autant, en troisième année, je m’étais spécialisé à l’école dans le calcul de structures. Grâce au socle commun des deux premières années, la formation permet à des ingénieurs généralistes de s’orienter vers des entités spécialisées. On connaît les besoins de chaque métier sans être réfractaire aux nouvelles idées. On sait donc s’adapter. On est alors particulièrement employable. »

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Les meilleures pratiques plébiscitées à l’étranger

Les meilleures pratiques plébiscitées à l’étranger

Comment se former quand on est en situation de handicap ?

Comment se former quand on est en situation de handicap ?

Comment financer un bilan de compétences

Comment financer un bilan de compétences

Les 4 stratégies pour intégrer un Top MBA

Les 4 stratégies pour intégrer un Top MBA

GRATUITMBA ou MS : Nos conseils pour faire le bon choix

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

9740 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X