emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur

Savoir repérer une entreprise handi-accueillante

Savoir repérer une entreprise handi-accueillante
Stéphanie Le Dorner, responsable qualité de vie au travail, diversité et handicap chez Malakoff Médéric.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Au-delà du recrutement, une entreprise handi-accueillante doit s’assurer de la bonne intégration d’un salarié en situation de handicap. Cela passe par des aménagements, une mission handicap et une sensibilisation de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Par Coralie Donas.

Un candidat peut s’appuyer sur différents critères pour reconnaître une entreprise « handi-accueillante ». Premier signe, la présence d’une mission ou d’un référent handicap. Depuis la loi du 11 février 2005 qui instaure une obligation d’emploi de personnes handicapées pour les entreprises d’au moins 20 salariés, tous les grands groupes devraient en être dotés. Attention toutefois aux effets de communication. « Une entreprise avec un référent handicap n’est pas pour autant handi-accueillante, explique Amanda Blin, consultante au cabinet de recrutement spécialisé TH Conseil. Une entreprise handi-accueillante est celle qui a revu son management et ses processus, et donc sa culture, pour intégrer la différence. Les équipes doivent être formées. Au moment de l’entretien, le recruteur sensibilisé doit savoir aborder les conséquences du handicap avec le candidat, pour mesurer si elles sont compatibles avec les contraintes du poste. »
Le candidat peut aussi repérer les entreprises qui participent d’une année sur l’autre à des événements comme la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées. Cette manifestation est organisée par l’Adapt (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées) dont la vingtième édition se tiendra du 14 au 20 novembre 2016.
Elles seront souvent parties prenantes aussi des autres événements sur l’emploi et le handicap organisés tout au long de l’année (par Cap Emploi par exemple).

Une annonce plus ouverte

La tournure des offres d’emploi diffusées peut être également un bon moyen de reconnaître les acteurs sensibilisés au handicap. Une personne en situation de handicap a plus souvent que la moyenne un CV avec des trous, en raison de ses parcours de soins ou de l’évolution de son handicap. Une annonce rédigée par un recruteur sensibilisé au handicap sera plus ouverte sur le profil recherché, les conditions de diplôme, d’expérience, et valorisera les compétences transférables. La personne à la recherche d’un emploi peut partir aussi en quête sur les forums virtuels type Handi2Day ou les Jobboards spécialisés comme Talenteo ou Hanploi, qui permettent aux candidats et aux entreprises de se rencontrer plus facilement. Diplômé de l’Ensam (École nationale supérieure d’arts et métiers), Aziz * a démarré sa recherche d’emploi en postant son CV sur les jobboard classiques et sur le site spécialisé Hanploi. Il a été contacté par un cabinet de recrutement spécialisé et a ensuite été embauché comme ingénieur chez EDF.
« En passant par un cabinet spécialisé, mon handicap et les aménagements dont je peux avoir besoin ont été abordés dès les premiers entretiens. J’ai pu aussi en parler ouvertement avec mon manager qui s’est révélé compréhensif. J’ai une maladie qui nécessite quelques jours d’absence tolérés. C’est mieux d’en parler dès le départ pour poser les bases d’une collaboration longue et sereine. J’avais déjà passé plusieurs entretiens en mode conventionnel avant cela, durant lesquels je n’osais pas parler de mon handicap car je ne voulais pas subir de discrimination », explique le jeune homme de 25 ans.

« Ne pas se focaliser sur les chiffres »

Enfin, il faudra rechercher des employeurs formant et sensibilisant l’ensemble des collaborateurs. C’est un point important pour une politique handicap réussie. Depuis la création de sa mission handicap en 2008, le groupe mutualiste Malakoff Médéric mène des actions toute l’année, avec un point d’orgue au moment de la semaine de l’emploi des personnes handicapées. « Nous sommes au-dessus du taux d’emploi légal de 6 % fixé par la loi depuis plusieurs années, mais il ne faut pas se focaliser uniquement sur les chiffres. L’ensemble de l’action handicap dans une entreprise doit être cohérent. Chez nous par exemple, la fondation d’entreprise est aussi engagée sur le sujet, nous sponsorisons des événements handisport, et nous avons développé des outils pour aider nos clients PME à initier des actions handicap », illustre Stéphanie Le Dorner, responsable qualité de vie au travail, diversité et handicap.
* Le prénom a été changé.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Les 7 erreurs à éviter lors d’un entretien d’embauche

Les 7 erreurs à éviter lors d’un entretien d’embauche

Se faire chasser sur les réseaux sociaux

Se faire chasser sur les réseaux sociaux

Job dating : 7 minutes pour convaincre

Job dating : 7 minutes pour convaincre

Les secteurs qui recrutent le plus de cadres

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

6858 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X