emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

10 raisons qui freinent les jeunes dans leur recherche d’emploi

 | par Laure Martin

10 raisons qui freinent les jeunes dans leur recherche d’emploi
Cette difficulté est davantage perçue en fonction du niveau d’études.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Une plateforme professionnelle pour l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes (1) a mené, avec l’institut de sondage Opinion Way, une étude permettant d’identifier les dix raisons qui freinent les jeunes dans la recherche de leur premier emploi. Ils font face à un « véritable parcours du combattant ».

Ce sont 1500 personnes âgées de 18 à 30 ans qui ont été sollicitées pour cette enquête qui met en exergue le « véritable parcours du combattant pour les futurs jeunes actifs » dans leur recherche d’emploi.

94 % d’entre eux ont rencontré ou pensent rencontrer au moins une difficulté pour se faire embaucher après leurs études. La recherche du premier emploi est vécue comme une étape difficile due à la crainte d’un manque d’expérience. La majorité des 18-30 ans a le sentiment que trouver un emploi n’est pas facile : ils sont 41 % à trouver cela difficile et 14 % très difficile. Cette difficulté est davantage perçue en fonction du niveau d’études. Ceux qui ont un niveau bac ou moins sont 59 % à trouver cette recherche d’emploi difficile, ils sont 52 % de bac+2 à bac+4 et 49 % à bac+5 et plus.

Les difficultés rencontrées

Quelles sont les difficultés qu’ils ont pu rencontrer dans le cadre de leur recherche d’emploi ? Les jeunes ont répondu :

  • 33% leur manque d’expérience professionnelle
  • 24% trouver des offres d’emploi qui correspondent à leur profil/leurs compétences
  • 19% mettre en valeur leurs compétences
  • 19% trouver des offres d’emploi en général
  • 18% devoir être mobile géographiquement?
  • 16% les offres qu’ils trouvent sont pour des profils plus séniors
  • 11% ont suivi une formation inadaptée au marché de l’emploi?
  • 10% ont suivi une formation mal ou peu reconnue par les employeurs
  • 10% trouver des informations sur les entreprises où ils postulent
  • 10% un manque de connaissance des débouchés

Ils témoignent

Certains témoignages sont mis en exergue dans le cadre de l’étude. « Ma dernière recherche d'emploi a duré des mois, manque d’expérience, trop jeune, pas assez de diplômes ! J'ai réussi à trouver grâce à une amie. Je pense que sans cela je serais encore en train de chercher », témoigne un répondant. « La recherche d'un premier emploi, difficile avec peu d'offres ou qui demandaient beaucoup d'expérience. Aucune aide trouvée, les offres de Pôle emploi ne convenaient pas à mon profil. J'ai mis un an à trouver un CDD de 15 jours dans mon secteur », explique un autre. « Très dur pour trouver le premier emploi car pas d’expérience professionnelle malgré un bac +5. Il faudrait que les enseignants nous mettent face à la réalité et non nous faire miroiter que de trouver un emploi est facile. À part le soutien familial et amical, aucune aide », rapporte un troisième.

Les moyens mis en œuvre

Les candidatures spontanées (18 %) et les sites spécialisés dans la recherche d’emploi (21 %) sont les canaux les plus utilisés en premier lieu. Les étudiants sont ensuite plus enclins à solliciter leurs réseaux personnels (29 %) ou professionnels et éducatif (26 %). Les personnes inactives vont, elles, davantage se tourner vers les acteurs institutionnels de l’emploi comme Pôle Emploi, l’APEC ou les missions locales (41 %).

Du côté des bac+5 ou titulaire d’un diplôme supérieur, les candidatures spontanées sont moins fréquentes. Eux aussi vont davantage solliciter leur réseau professionnel et éducatif ainsi que les réseaux sociaux.

Enfin, les jeunes travaillant ou cherchant un emploi dans le domaine administratif sont davantage attachés aux candidatures spontanées, contrairement aux jeunes du domaine manuel et technique qui utilisent moins cette méthode.

25 % des jeunes se disent prêts à faire du porte à porte pour déposer directement leur candidature dans les entreprises.

 

  1. Wizbii

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Le groupe d’intérim Alphyr poursuit sa digitalisation en devenant Mistertemp’ group

Le groupe d’intérim Alphyr poursuit sa digitalisation en devenant Mistertemp’ group

45 000 postes à pourvoir au salon Top Recrutement!

45 000 postes à pourvoir au salon Top Recrutement!

Recrutement digital : parler de ses échecs ?

Recrutement digital : parler de ses échecs ?

7 questions à poser à un développeur en entretien

7 questions à poser à un développeur en entretien

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5264 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X