emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

« 48 heures pour la diversité » ou comment coacher la différence

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Pendant 48 heures, 120 candidats avaient rendez-vous avec 40 cabinets de recrutement. Au programme : simulation d’entretiens et ateliers pour apprendre à se vendre. Le tout pour lutter contre les discriminations.

« J’ai trois enfants. Mais cela ne me gêne pas pour travailler ». L’entretien blanc commence. En face de la candidate, Martial Fabre, associé du cabinet de recrutement Mac Allister, tique. Toute la matinée, nombre de candidats ont commis cet erreur : se présenter par ce qu’ils considèrent comme un problème. L’exercice terminé, le CV est retourné, et le professeur corrige l’élève. Cette jeune femme n’abordera plus son « point faible » en préambule.
Pendant 48 heures, du 10 au 11 juin, 120 personnes ont ainsi défilé. « 48 heures pour la diversité » au cours desquelles l’association « A compétence égale » organise entretiens et ateliers pour conseiller des cadres en recherche d’emploi. « Je vois beaucoup de personnes qui se sentent en situation d’échecs. Mon rôle ici, explique Martial Fabre, c’est de leur apprendre à vendre leur compétence. Un candidat de 52 ans, gêné par son âge, ne mettait plus sa date de naissance sur son CV. Mais son âge peut être un atout. 52 ans, c’est un nombre considérable d’années d’expérience. »

« Yes we can » à la française
Le tout, en somme, est de l’assumer. Tel est également la leçon dispensée dans la salle d’à côté où se déroule un atelier. « Mets-je ma photo, alors que je suis noir ? », demande un des inscrits.  La couleur de peau ne pose aucun problème aux employeurs, lui répond-t-on. Depuis à peu près deux ans, les mentalités auraient changées. Peut-être par peur du gendarme. La Halde peut, depuis 2006, dresser des procès verbaux pour faits de discriminations et infliger aux entreprises coupables une amende de 15 000 euros. Ou peut-être simplement en raison d’une prise de conscience. Les employeurs reviendraient à l’essentiel : les compétences. Même les patrons de PME se laisseraient de plus en plus séduire par les idées de diversité.
Les leçons dispensées, sorte de « Yes we can » à la française, laissent toutefois sceptique. Nouné Der Arsenian a 28 ans. Elle recherche un emploi dans la communication. Elle est « étrangère mais ça ne se voit pas sur son visage. C’est pour cela qu’elle met toujours sa photo sur son CV pour contrebalancer son nom. « Mes anciens employeurs m’ont souvent dit : heureusement qu’il y avait ta photo, parce qu’autrement… ».
Bref, il reste du chemin à faire. « La bataille n’est pas encore complètement gagnée, reconnaît un consultant chez Michaël Page, mais l’on y parviendra bientôt. »
Lucile Chevalier

 

Le CV anonyme : un moyen qui divise
Le CV anonyme sera-t-il le levier pertinent pour abolir les discriminations ? Alain Gavand, président d’ « A compétence égale » y croît. Devant les journalistes invités à l’événement, il remet au commissaire de la diversité et l’égalité, Yazid Sabeg, un rapport mené par l’association sur le CV anonyme. Il espère ainsi apporter sa contribution aux travaux menés sur ce sujet. Pas sûr qu’il arrive à convaincre. Même au sein de son camp, la question divise. Vingt des quarante cabinets membres s’y opposent, arguant les problèmes et le coût de mise en place. Et même au sein des partisans du CV anonyme, personne ne parle d’une même voix. Alain Gavaud souhaiterait la mise en place d’une loi qui rendrait le CV anonyme obligatoire. Yazid Sabeg lui répond qu’il ne veut en aucun cas contraindre les entreprises. « La mesure ne doit pas être homogène et obligatoire. Les petites entreprises libérales, mettez-les de côté, elles ne peuvent pas se le permettre. Il faut s’intéresser aux entreprises d’une certaine taille ».  Beaucoup de bruit, alors que seulement la moitié des recrutements passe par l’envoi d’un CV. Et qu’à la clé, il y a un entretien auquel on ne peut pas se présenter masqué.
 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4880 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X