emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

75% des actifs français seraient à prêts à changer de métier

 | par Julie Krassovsky

75% des actifs français seraient à prêts à changer de métier
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

L’étude menée par Ipsos pour l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes révèle que 75% des actifs français seraient prêts à changer de métier et 82% à suivre une formation professionnelle en cas de menace sur leur emploi.

 

75% des actifs français se déclarent prêts à changer de métier. Une posture sans doute influencée par l’évolution du monde du travail. De fait, le sondage met en avant que 92% des personnes interrogées, âgées de 18 à 65 ans, sont d’accord avec l’affirmation que le monde du travail connaît une transformation sans précédent. Une mutation considérée aussi bien comme une menace qu’une opportunité. De façon logique, les populations qui se déclarent les moins armées pour faire face à ces bouleversements sont les chercheurs d’emploi, les personnes âgées (39%) et la catégorie professionnelle rassemblant les agriculteurs, les employés et les ouvriers (34%). Pour eux, le sentiment de menace l’emporte bien.

Les salariés face aux mutations du travail

Sans surprise, chez les actifs âgés de 25 à 34 ans (31%), les plus diplômés (28%), les habitants de la région parisienne (29%), les CSP+ (indépendants, cadres supérieurs, et professions intermédiaires - 30%), le sentiment d’opportunité l’emporte. Dans la population des artisans, commerçants, professions libérales, ou cadres supérieurs résidants dans une ville de plus de 100 000 habitants, ce taux atteint même 40%. Parmi ces actifs, les salariés à temps plein se sentent mieux armés face aux mutations du travail (30%) que les salariés à temps partiel (21%). Evidemment les personnes en recherche d'emploi envisagent leur avenir avec plus de scepticisme et considèrent être insuffisamment préparées professionnellement pour faire face aux changements à venir (14%).
De la même manière, ce sont les habitants des villes densément peuplées (plus de 100 000 habitants) ou les plus diplômées qui se sentent les plus armés. Dans la population des artisans, commerçants, professions libérales, ou cadres supérieurs ce taux atteint 40% (versus 28% dans la population active au total). Dans ce contexte, seul un tiers (31%) des actifs interrogé considère leur entreprise comme prête pour faire face à ces mutations. 27% jugent leur employeur insuffisamment préparé.

Les salariés et la formation professionnelle

Pour affronter la menace qui pèse sur leur emploi, les actifs plébiscitent à 82% le recours à la formation pour se préparer à une nouvelle fonction. 80% des actifs sont ainsi prêts à changer d’entreprise, 75% à changer de métier. Pour ce faire, seuls 45% des actifs interrogés se déclarent prêts à changer de région et 33% à créer leur propre activité ou entreprise. La formation professionnelle tout au long de la vie est plus souvent considérée (77%) comme l’élément pouvant aider à sécuriser l’avenir professionnel, que les diplômes de la formation initiale (10%).
Enclenchée depuis octobre 2017 par le gouvernement, avec comme objectif le dépôt au Parlement d'un projet de loi au printemps 2018, la réforme de la formation professionnelle est une des priorités du Président de la République Emmanuel Macron qui déclarait dans son programme que « priorité sera donnée à la formation tout au long de la vie pour faire face aux grands changements ». Les interviewés de l’étude se sont d’ailleurs prononcés sur les principaux axes que la réforme devrait mettre en œuvre. 21% des actifs interviewés réclament ainsi la possibilité de se former pendant son temps de travail. 20% des personnes en recherche d’emploi ou en cours de formation demandent un système souple prenant en compte toute les situations professionnelles. Enfin, 15%  plaident pour un accès à la formation simplifié.
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

90 jours pour réussir sa prise de poste

90 jours pour réussir sa prise de poste

Se former gratuitement grâce aux webinars

Se former gratuitement grâce aux webinars

Se former gratuitement et à distance sur la construction durable

Se former gratuitement et à distance sur la construction durable

Pascal Haumont, d’ingénieur informatique à comédien formateur

Pascal Haumont, d’ingénieur informatique à comédien formateur

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4752 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

BOREALIS
CIBLEXPERTS
IPLC EUROPE
EAU DU PONANT
USERCUBE
Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X