emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

99 500 emplois supprimés en 2012

99 500 emplois supprimés en 2012
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Au 4e trimestre, en France, 44 600 postes ont disparu. Sur un an, ce sont 99 500 emplois qui ont été détruit, dont 61 000 emplois intérimaires.

Les destructions d’emploi se poursuivent. Ainsi, selon l’Insee, au cours des 3 derniers mois de l’année 2012, 44 600 postes dans les secteurs marchands ont disparu. Au trimestre précédent, 46 000 emplois s’étaient évaporés.

Les suppressions d’emplois continuent donc et sur le même rythme. Il existe toutefois une différence entre les deux derniers trimestres de l’année 2012. « Hors intérim, les destruction d’emplois marchands se sont intensifier au 4e trimestre et atteignent 35 300 postes contre 16 900 au 3e trimestre », détaille l’Insee. Sur un an, néanmoins, les emplois intérimaires ont été les premières victimes de cette conjoncture morose. En 2012, ainsi 99 500 postes ont été détruits, dont 61 000 emplois intérimaires. Sur un an, la baisse est donc de 0,6 %. L’intérim de son côté a perdu plus d’un dixième (10,7 %) de ses effectifs.

 

29 400 postes détruits dans l’industrie en 2012

La construction est l’un des secteurs les plus touchés. Dans ce secteur, l’emploi a diminué de 0,5 % au 4e trimestre, soit une perte de 7000 postes. Il a reculé de 1 % sur un an, soit 13 800 emplois supprimés.

Dans l’industrie, l’emploi recule de 0,3 % (- 9 400 poste) au 4e trimestre. Dans ce secteur, « l’emploi diminue au même rythme qu’au cours des précédents trimestres » indique l’Insee. Au total, sur l’année 2012, l’industrie a perdu 29 400 postes (soit -0,9 %).

 

Les secteurs non marchands créent de l’emploi

Dans le secteur tertiaire, les pertes sont également importantes, et l’intérim n’est pas seul en cause. « L’emploi du secteur tertiaire hors intérim recule plus nettement au 4e trimestre 2012 (-18 900 après -6 500 au 3e trimestre). Sur un an toutefois, le solde est positif. Le secteur tertiaire hors intérim a créé 4 800 emplois.

Les secteurs non marchands ont créé 22 000 emplois l’année dernière. Pas de quoi au total arrêter la montée du chômage. Pour espérer le stabiliser, il faudrait que de 30 000 à 40 000 postes soient créés chaque trimestre.

Lucile Chevalier

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8116 offres d’emploi en ligne

Fermer X