emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans grande distribution

Auchan veut améliorer le sort de ses caissières

 | par Marie Cadoux

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Social - D'ici à 2009, Auchan va proposer à tous les employés qui le souhaitent une activité complémentaire. Objectif : mettre fin au temps partiel imposé, qui concerne majoritairement le personnel de caisse. Une démarche déjà engagée dans un hyper de la région parisienne.

Un tablier, une charlotte sur la tête. Il est un peu plus de midi. Françoise Guillaume n'a pas une minute à perdre ce jeudi. Elle doit rejoindre l'atelier boulangerie-pâtisserie de l'hypermarché Auchan de Melun-Boissénart, en région parisienne. Elle a juste le temps de remettre sa caisse et de faire une petite pause. Depuis le 1er novembre dernier, Françoise Guillaume cumule en effet deux emplois chez Auchan, seul moyen pour elle d'avoir un contrat de travail à temps plein. Hôtesse de caisse vingt-six heures par semaine, elle complète ses fins de mois en travaillant neuf heures supplémentaires à la boulangerie-pâtisserie, où elle emballe viennoiseries et gâteaux, et dispose les pains en rayon.

Devenus le symbole de la précarité et des travailleurs pauvres en raison du temps partiel imposé, les salariés de la grande distribution font l'objet, depuis quelques mois, de la plus grande attention de la part de leurs employeurs. Après la journée de grève du 1er février qui a touché la plupart des enseignes et avant de nouvelles actions qui pourraient être lancées pour le week-end de Pâques, Auchan, Carrefour et Casino se sont pressés de dévoiler, la semaine dernière, leur plan de lutte contre le travail précaire. Polyactivité et allongement du temps de travail sont les principales pistes.

Nécessaire polyactivité

Ainsi Auchan s'est-il engagé à proposer d'ici à 2009 à ses 17 000 salariés travaillant à temps partiel un contrat à temps plein. La première expérience de polyactivité a démarré il y a quatre mois dans le magasin de Melun-Boissénart (Seine-et-Marne). « Sur les 155 employés de caisse, 38 sont passés à temps complet », explique Emmanuel Zeller, directeur du magasin. Françoise Guillaume, après avoir cumulé des contrats de travail de vingt-cinq, puis de trente heures par semaine, s'est aussitôt portée candidate pour travailler trente-cinq heures : « Ma fille est grande. Je n'ai plus de contrainte de garde. Travailler cinq heures de plus par semaine représente presque 200 E supplémentaires sur ma fiche de paie. Avant, c'était juste », reconnaît-elle. Mêmes motivations matérielles pour Stelline Fiata, employée depuis quatre ans au rayon textile douze heures par semaine. Depuis que cette jeune femme est passée à trente-cinq heures, en complétant son emploi du temps par un poste d'hôtesse de caisse, elle a enfin réussi à quitter le domicile de ses parents et à s'installer avec son compagnon.

Répondre aux attentes de ces salariés suppose une évolution de l'organisation du temps de travail : « En raison de la forte amplitude horaire de notre magasin, nos employés ne peuvent pas exercer le même emploi sur la base de trente-cinq heures par semaine. L'évolution vers la polyactivité est nécessaire », explique Djamel Ould Slimane, responsable des caisses à l'hyper de Melun-Boissénart.

Installé derrière son ordinateur, il détaille l'emploi du temps de ces employés qui veulent « travailler plus pour gagner plus » : « La plupart ont, en plus de leur activité principale, des missions de rangement dans les rayons des produits frais et de grande consommation. Après les équipes du matin, ces employés interviennent l'après-midi. La moitié du chiffre d'affaires du magasin est réalisée après 16 h 30. Il faut donc que les produits soient accessibles et bien présentés », insiste Djamel Ould Slimane. Et comparant le chiffre d'affaires des rayons de produits frais et de grande consommation du magasin à celui des hypers de la région qui n'ont pas encore développé la polyactivité, il se montre plutôt satisfait : « En novembre et décembre, nous affichons 4 points d'écart. » De quoi amortir les charges générées par le passage à trente-cinq heures de 38 personnes. Cet allongement du temps de travail représente, en effet, l'équivalent de cinq emplois à temps plein supplémentaires.

La mise en place de la polyactivité a, toutefois, suscité des réticences au sein de l'encadrement. Les chefs de rayons sont évalués selon les résultats de leur périmètre : « Certains ont pu craindre d'avoir à gérer des employés moins impliqués ou pas assez compétents. Ce dispositif suppose dans tous les cas un double management », explique Djamel Ould Slimane.

Anticiper et communiquer

Sylvie Courty, responsable du rayon textile, se souvient d'avoir eu quelques craintes lorsque Stelline Fiata, une employée du rayon, a trouvé un second poste comme hôtesse de caisse. « Il faut anticiper le plus possible la planification du travail et communiquer avec l'encadrement », résume Sylvie Courty. Une obligation largement compensée par le temps qu'elle gagne à ne plus éplucher les dossiers de recrutement : « Embaucher une personne motivée pour dix ou quinze jours est très compliqué. La polyactivité va nous simplifier la tâche. À condition de confier des missions motivantes aux employés », estime-t-elle. Après dix-huit ans passés comme hôtesse de caisse, Françoise Guillaume se montre en tout cas enthousiaste : « Depuis que je travaille à la boulangerie-pâtisserie, je ne vois plus le temps passer... »

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

390 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X