emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain

 | par Julie Krassovsky

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain
Les professionnels estiment que la moitié des compétences recherchées ne seront pas satisfaites d’ici 2022.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Voiture autonome, systèmes de pilotage embarqués… Les écoles d’ingénieurs et l’industrie sont en route vers la création du véhicule du futur. Les professionnels estiment que la moitié des compétences recherchées ne seront pas satisfaites d’ici 2022.

Le développement de véhicules autonomes et connectés engage des connaissances pointues. Pour fonctionner, les véhicules connectés requièrent une centaine de millions de lignes de code. D'où la nécessité de mobiliser des ingénieurs spécialisés en électronique embarquée, en traitement de l'image et du signal et aussi en Big Data aussi bien qu’en intelligence artificielle et en cyber sécurité. Une évolution que les écoles d’ingénieurs anticipent depuis quelques années, en lien notamment avec l’industrie automobile. Vingt ans après avoir créé la première filière « système embarqués », l’école ECE Paris - Lyon, une école d’ingénieurs généraliste et high tech, a lancé depuis septembre 2019 une formation Véhicule Connecté & Autonome.
 
Cette promotion est destinée aux élèves de 3eme année et se construit en partenariat avec sept entreprises partenaires : AVL, Faurecia, PSA, Renault, Transdev, Valeo, Vector. Chaque partenaire interviendra en moyenne une vingtaine d’heures auprès des élèves au cours de l’année. Ils s’impliqueront également dans les projets de fin d’études en proposant des sujets de travail. Il est également prévu qu’ils proposent des stages ainsi que des contrats d’apprentissage aux élèves de l’ECE ayant choisi cette majeure.
 
La formation comporte 190 heures théoriques et quatre modules de formation qui englobent les usages clients, l’architecture du véhicule, la voiture connectée et enfin le véhicule autonome. Un encadrement à 360 degrés pour donner aux élèves une culture aussi bien qu’un environnement technique. Cette formation destinée à prendre de l’ampleur accompagne la révolution en cours de l’industrie automobile.
 

ECE et Esia

 
L’ECE n’est pas la seule à proposer une formation dédiée. L'Esiea (monde numérique) forment aussi de futur.e.s ingénieur.e.s dans le domaine. L’'Estaca, l’école supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile forme en alternance les élèves à un diplôme d'ingénieurs véhicules connectés et autonomes. Le cursus comprend 1.200 heures de cours et s’adresse à des technicien.ne.s expérimentées qui veulent se reconvertir. La première promotion a également démarré en 2019.
Les grands axes du programme, couvrent les sciences humaines et sociales, le numérique, les systèmes et réseaux embarqués, le véhicule autonome et communicant ainsi que les motorisations. Car l’ère des voitures du futur est bel et bien lancée et espère ne pas se confronter à une pénurie de profils qualifiés.   Pour assurer sa formation L’ECE dispose d’un budget de 18 millions sur cinq ans, dont la moitié est cofinancé par l’État pour élaborer les modules de formation. C’est l’un des premiers résultats concrets de la feuille de route signée en mai 2018 par la Plateforme automobile (PFA) et le gouvernement, afin que la filière automobile s’adapte aux nouveaux enjeux de compétitivité dans le secteur. Un effort qui ne comblera pas la demande puisque les professionnels estiment que la moitié des compétences recherchées ne seront pas satisfaites d’ici 2022.
 
https://www.ece.fr/ecole-ingenieur/cursus/

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

« Avec la franchise, je me suis révélée »

« Avec la franchise, je me suis révélée »

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

Quelle place pour les femmes dans l’IT en 2020 ?

Quelle place pour les femmes dans l’IT en 2020 ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

574 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X