emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Cadres : des salaires à l’embauche en hausse

Cadres : des salaires à l’embauche en hausse
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Après s’être serrés la ceinture en 2009 et 2010, les cadres profitent de la reprise. Les salaires à l’embauche progressent de 2,9 % en moyenne indique le baromètre Expectra, cabinet de recrutement.

Côté salaire, 2011 sera une année de rattrapage. Une croissance à la hausse, une production qui redémarre, une reprise des investissements et des recrutements, les clignotants repassent au vert après deux années de marasme économique. Par effet d’entraînement, les salaires profitent également de l’embellie. Après s’être serrés la ceinture en 2009 et en 2010, en voyant respectivement leurs salaires grignotés de 1,6 % et 1,9 %, les cadres recommencent à espérer. D’après la neuvième édition du baromètre Expectra*, en 2011, les salaires à l’embauche des cadres progressent en moyenne de 2,9 %. Tous les secteurs et professions en profitent, des ingénieurs en Télécoms au personnel RH, en passant par le service commercial et la comptabilité.

 

Effets de conjoncture

« Ce comportement des salaires des cadres s’inscrit au regard de sa tendance haussière dans un contexte de reprise économique dont on peut penser qu’il signe la sortie de crise. Au niveau microéconomique, il témoigne de la vigueur retrouvée des entreprises dont les carnets de commande sont de plus en plus fournis et qui rencontrent même, sur certains profils, des difficultés de recrutement », explique Didier Gaillard, directeur général du cabinet de recrutement Expectra. Une hausse de 6,8 % de la production industrielle sur les 3 premiers mois de 2011 par rapport à la même période un an plus tôt, une progression de 5,5 % de la consommation des ménages en février en glissement annuel, reprise des investissements, les entreprises sortent la tête de l’eau, et les cadres, par effet de ricochets, en profitent. Ces managers se sont privés pendant 2 ans, maintenant que l’activité redémarre, ils ne veulent pas être oubliés. Et ils ne l’ont pas été, leur rémunération globale a progressé dans une fourchette comprise entre + 0,4 % pour la filière Informatique et Télécoms et + 5,4 % pour la filière RH et Juridique.

 

Des augmentations comprises entre 0,4 % et 5,4 %

Dans le secteur de l’informatique et des Télécoms, l’augmentation est « prudente », souligne l’étude : + 0,4 %. Non pas parce que le marché reste en crise, mais plutôt, car sa santé insolente lui a permis de mieux résister à la crise, « privant ainsi cette filière d’effet de rattrapage », analyse le cabinet Expectra. Les mois à venir ne seront que meilleurs. « Les salaires devraient bénéficier de perspectives de croissance favorables », prévoit l’étude qui anticipe une croissance d’activité de l’ordre de 3,5 % en 2011 dans le secteur de l’Informatique et de 4 % pour les activités de conseil. Les cadres seront particulièrement sollicités par les nouveaux projets comme la 4G ou le déploiement de la fibre optique. Pour l’heure,   ce sont les ingénieurs réseau, les ingénieurs système et les ingénieurs développement qui récoltent déjà les fruits de l’embellie avec des hausses de salaires respective de + 8,3 %, + 6,3 % et + 3,8 %.

Dans la filière de l’industrie et de l’ingénierie, les rémunérations affichent une hausse moyenne de 3,3 %. Une progression qui s’explique principalement par la reprise de la production industrielle et des investissements dans la   R&D, mais aussi pour la reprise des recrutements et des missions d’intérim dans le secteur. Les plus fortes hausses de salaires ont concerné les chefs de projet (+ 9,3 %), les ingénieurs en BTP (+ 9 %) et les responsables qualité (+ 8,5 %). Les managers de l’industrie ont pu, quant à eux, pour plus de la moitié (55 %), profiter des primes, dont un tiers représentant entre 6 % et 15 % de la rémunération brute.

Pour le secteur de la comptabilité et de la finance, les premiers bénéficiaires des augmentations de salaires sont les contrôleurs de gestion (+ 10,8 %), les responsables administratifs et financiers ( + 9,3 %) et les analystes financiers (+ 6,5 %). En moyenne, les rémunérations ont augmenté de 4 % dans ce secteur.

 

+ 4, 9 % pour les commerciaux

« En reprise d’activité, les entreprises sont d’autant plus portées à étoffer leurs forces de vente. Du coup, les opportunités de mission pour les ingénieurs commerciaux, les technico-commerciaux, les commerciaux et les chefs de vente sont presque 2 fois plus nombreuses sur le 1 er trimestre 2011 que l’année dernière sur la même période », indique l’étude. Plus de recrutements, mais aussi des salaires en hausse de 4,9 % en moyenne. Les ingénieurs d’affaires et les chargés d’affaires surpassent cette moyenne avec des progressions salariales respectives de   + 11,5 % et + 9,1 %.

Enfin, les services RH et Juridique atteignent un sommet, avec une rémunération en hausse de 5,4 % en moyenne. «  Au sortir de la crise, il est possible que les entreprises aient souhaité mettre en place des politiques sociales valorisantes afin de répondre aux attentes de leurs salariés », analyse le cabinet de recrutement. Les responsables RH ont vu leurs rémunérations augmenter de 8,2 % et les juristes d’affaires de 6,4 %.

Lucile Chevalier

* L’étude se base sur des extraits de 135 000 fiches de paie provenant de 6 500 PME répartie dans toute la France.

 

 

 

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8855 offres d’emploi en ligne

Fermer X