emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Cariste : La cheville ouvrière de l'entrepôt

 | par Contactez la rédaction de  LSA

Cariste : La cheville ouvrière de l'entrepôt
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
De plus en plus polyvalent, le cariste assure toutes les fonctions de magasinage: de la réception des marchandises des industriels à leur arrivée à la gestion des stocks en passant par la préparation des commandes des distributeurs.


Il est 5 heures du matin. À peine arrivé à l'entrepôt, Bernard Mussotte prend possession de son chariot élévateur, s'installe, donne un petit coup de chiffon, et tape son code identifiant sur l'ordinateur de radioguidage intégré. La journée peut commencer. Aujourd'hui, tout est informatisé: c'est par l'intermédiaire d'un système de «voice speaking», une fonction vocale, qu'il va être dirigé dans l'exécution de ses missions.

Dans l'entrepôt Système U de Langon, en Gironde, Bernard Mussotte est chargé du réapprovisionnement des emplacements de picking et de la préparation des palettes ou des boxes (demi-palettes), mais il lui arrive de s'occuper du stockage des palettes réceptionnées.

«Tous nos caristes sont polyvalents, même si, pour des raisons d'organisation, ils sont affectés plus particulièrement à une tâche», souligne Bruno Donné, responsable de la préparation et de la réception des marchandises de l'entrepôt de Système U. Ce bâtiment de 40000 m2, spécialisé dans les produits de grande consommation (épicerie, liquides, droguerie, produits d'hygiène et d'entretien), alimente une soixantaine de magasins chaque jour.

Bien maîtriser les règles de sécurité

Au gré des besoins, le cariste transporte des marchandises d'un point à l'autre de l'entrepôt, charge et décharge à l'aide de son chariot élévateur. Il se déplace en permanence. Par exemple, il va chercher une palette de cartons de lessive dans l'allée 22 pour l'apporter dans l'allée 63 où un préparateur de commandes l'attend, puis se rend dans l'allée 50 pour un réapprovisionnement, se dirige ensuite vers l'allée 39 pour une opération similaire, et ainsi de suite.

Après chaque tâche, il doit passer le code barres au pistolet laser. Car à chaque produit sont associés un picking (une référence) et une adresse (son emplacement), ce qui permet de suivre les mouvements de marchandises et l'état des stocks.

«Le travail demande de la méthode, de l'adresse, de la précision, et, surtout, impose de bien maîtriser les règles de sécurité», insiste Amadou Cissokho, responsable du site ID Logistics de Dugny, près du Bourget (Seine-Saint-Denis), et fournisseur de 12 hypermarchés Carrefour. En effet, la moindre imprudence peut avoir des conséquences importantes. «La charge moyenne transportée par nos caristes est de 300 à 400 kg, certaines palettes pèsent jusqu'à 1200 kg», rappelle Amadou Cissokho.

Si les produits les plus lourds sont stockés le plus bas, il faut parfois décrocher 500 kg de marchandises, voire plus, entreposées à 8 mètres de haut ! Le chariot, quant à lui, pèse autour de 2 tonnes. «On se croise en permanence dans les allées, il faut faire attention à ne pas se heurter ou rouler sur le pied d'un collègue en train de préparer une commande... C'est déjà arrivé», raconte Youssef Cartibou, ancien cariste.

Pour toutes ces raisons, le métier est très contrôlé. Son exercice est soumis à l'obtention du certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (Caces). Selon Bruno Donné, les premières qualités d'un cariste sont le calme et la prudence. Il faut notamment savoir garder son flegme malgré les cadences de travail.

À titre d'exemple, chez Système U, le cariste affecté au réapprovisionnement doit réaliser 15 opérations par heure; celui qui prépare les palettes, 25; et celui en charge du stockage, 30. Chez ID Logistics, il n'y a pas de quotas minimaux à respecter, mais des primes de production sont accordées en fonction du nombre de palettes transportées.

Au début de l'été, le logisticien réceptionne environ 108200 palettes et en sort 27000. Ce sont les vacances, et une période creuse en région parisienne. En saison haute, l'entrepôt peut recevoir jusqu'à 180000 palettes et sortir 80000 colis par jour! Partout, les horaires dépendent de l'activité: 35 heures en période ordinaire, 39 heures lorsque la demande est à son comble, comme pendant les fêtes de Noël.

La préparation de commandes, porte d'entrée

Dans le métier, il y a des caristes professionnels, comme Bernard Mussotte, depuis vingt et un ans dans le métier. Il apprécie ce travail pour sa polyvalence : «C'est varié, ça me plaît, on bouge tout le temps. Ce n'est pas comme lorsque je travaillais à l'usine et où les tâches étaient répétitives et fastidieuses.» Il avoue même une préférence pour la préparation des palettes.

Il y a aussi ceux pour qui le métier est une étape vers des fonctions à plus hautes responsabilités. C'est le cas de Youssef Cartibou, 34 ans, à présent inventoriste chez ID Logistics, où il est en charge de la gestion des stocks. Il n'imaginait pas rester cariste toute sa vie. À force, il avait l'impression d'être un peu «robotisé», avoue-t-il.

Pour ceux qui le souhaitent et en ont les capacités, le métier permet d'avancer assez rapidement. On y entre généralement comme préparateur de commandes. C'est ainsi que Bernard Mussotte a été promu cariste six mois à peine après son entrée chez Système U. «On embauche des préparateurs de commandes que l'on forme au métier, c'est plus simple pour nous», concède Amadou Cissokho.

Selon l'organisation de l'entreprise et les opportunités, le cariste peut s'orienter au bout de trois à cinq ans vers un poste d'assistant responsable d'entrepôt ou de chef d'équipe, de contrôleur d'activité ou de gestionnaire de stocks, avant de devenir responsable de site.

Nathalie Tran


Bernard Mussotte, 43 ans, cariste à Système U, entrepôt de Langon (Gironde)

« Le rôle du cariste est important dans la chaîne de production : il gère les flux de marchandises et évite les ruptures d'approvisionnement. »


Son CV

1986 Ouvrier dans une usine à bois.
1987 Préparateur de commandes à l'entrepôt de Système U en Gironde. Cariste six mois plus tard.

L'essentiel de la fonction

La formation
>
Être titulaire du Caces (certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) est incontournable. Ce n'est ni un diplôme ni un titre, mais un test de connaissances à la fois théorique et pratique. Il est généralement délivré à l'issue d'une semaine de formation.
> Aucune autre formation n'est requise. Certains diplômes, toutefois, ouvrent plus naturellement sur cette profession, comme le CAP agent de magasinage et d'entreposage, le BEP logistique et commercialisation ou le bac pro logistique.

Les qualités requises
> De la méthode: les tâches sont assez répétitives et demandent une certaine rigueur pour éviter les erreurs.
> Du calme : on ne peut pas se permettre d'être nerveux.
> La maîtrise des règles de sécurité : de nombreux accidents peuvent survenir (chute de colis, pied écrasé, télescopage...).
> Des notions d'informatique : le travail est aujourd'hui totalement informatisé.

Les missions
> Acheminer des palettes de marchandises d'un point à l'autre de l'entrepôt à l'aide d'un chariot élévateur.
> Réceptionner, stocker et déstocker. Le cariste peut parfois constituer des palettes.

La rémunération
> Entre 1500 et 1700 € mensuels. Des primes de rendement sont parfois prévues.

Les évolutions possibles
> Gestionnaire des stocks, puis responsable de site. La promotion interne fonctionne toujours bien dans les entrepôts.
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

668 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X