emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »

 | par Nathalie Perrier

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »
Nous déployons le BIM dans tous nos métiers.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Le groupe Egis a fait du développement du numérique une priorité absolue. L’organisation et les métiers sont impactés. Interview de Martine Jauroyon, Directrice Transformation des métiers et RSE.

 

Vous êtes directrice Transformation des métiers et RSE et membre du comité exécutif chez Egis. Quel est votre rôle ?

J’anticipe et j’accompagne les évolutions de nos métiers au regard des transitions écologique, énergétique et numérique en prenant garde à ce que ces évolutions se fassent dans le respect des valeurs de notre entreprise. Notre vocation est, et doit rester, d’imaginer un futur durable au service des populations et du progrès social.

Egis s’est emparé depuis plusieurs années déjà de la question du numérique. Quelles sont vos ambitions ?

Nous déployons le BIM dans tous nos métiers. Nous nous sommes fixés un objectif ambitieux : en 2020, 90 % de la conception de nos ouvrages seront réalisés en BIM. Cela représente 400 millions d’euros. Concrètement, en moins de deux ans, nous allons doubler le chiffre d’affaires des opérations réalisées en BIM.

Vous menez un programme de R & D ambitieux…

Le numérique est notre priorité absolue. Sur les 27 M€ que nous consacrons à la R & D, deux tiers lui sont destinés. Nous voulons nous approprier les nouvelles technologies 4.0. Nous le faisons dans le cadre de projets avec nos clients, en France et à l’international : par exemple, sur le chantier du Grand Paris Express (GPE) et sur celui du métro de Doha.

Comment le numérique transforme-t-il votre groupe ?

Nous avons revisité les orientations stratégiques du groupe. Elles s’articulent autour de deux grands axes : les transports de demain et les mobilités du futur et la construction de la ville durable. En clé de voute de ces orientations, nous avons deux enjeux transversaux : le climat et le numérique. Le numérique est incontournable pour dessiner, imaginer la ville de demain et préparer l’arrivée des nouvelles mobilités.

Quelle est votre feuille de route ?

Nous allons poursuivre et intensifier les actions déjà engagées. Nous avons déjà beaucoup travaillé sur le BIM dans la phase de conception. Nous voulons maintenant prendre à bras le corps la question du BIM dans la phase de réalisation et d’exploitation. Notre challenge est d’être demain capable de garantir la continuité numérique tout au long du cycle de vie de l’ouvrage.

 

Maîtriser l’intensité de l’empreinte carbone

Le numérique vous ouvre-t-il de nouvelles perspectives ?

Oui. Il ne se limite pas à modifier notre façon de concevoir, de produire les projets. Il nous offre l’opportunité de nouvelles offres de service à forte valeur ajoutée. Nous avons défini six champs d’actions : le conseil stratégique amont, le jumeau numérique (miroir virtuel d’un ouvrage), l’architecture de plate-forme IT (stockage, échanges des données, cyber sécurité), les bâtiments et infrastructures augmentées (des ouvrages plus efficients, plus résilients, avec des impacts positifs sur l’éco-système), les hyperviseurs (vision systémique d’un ensemble d’assets et de services urbains) et des plates-formes de type Civic-Tech (interactions avec le citoyen) ou Marketplace (bouquet de services).

Dans quel esprit Egis mène-t-il cette révolution numérique ?

Pour nous, et c’est une conviction profonde, une transformation numérique réussie, c’est une transformation responsable qui met l’humain au centre. La technologie 4.0 nous permet de mieux appréhender la complexité des défis auxquels nous sommes confrontés et d’y apporter des réponses concrètes. Mais, le numérique a une forte empreinte environnementale. A Egis, nous nous efforçons de maîtriser l’intensité de l’empreinte carbone de nos développements numériques. Par exemple, nous faisons attention à ne pas dupliquer le stockage des données, etc. Le changement climatique nous pose de nouveaux défis que nous nous devons de relever.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

MisterTemp' s'impose dans le BTP

MisterTemp' s'impose dans le BTP

Rémunération : les mobilités qui payent

Rémunération : les mobilités qui payent

Emploi : dois-je m’inquiéter après 45 ans ?

Emploi : dois-je m’inquiéter après 45 ans ?

Métallerie : du chef de chantier au chargé d’affaires

Métallerie : du chef de chantier au chargé d’affaires

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

411 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X