emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment bien préparer un entretien de recrutement par téléphone

Comment bien préparer un entretien de recrutement par téléphone
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Dans le processus de recrutement, les entreprises ont de plus en plus recours à un filtre : l’entretien téléphonique. Mieux vaut faire bonne impression et montrer patte blanche pour obtenir un entretien en face à face, dernière étape du parcours.

Les entreprises apprécient de moins en moins de perdre leur temps. Et cela est d’autant plus vrai dans le cadre du processus de recrutement. Un regard pointilleux sur les CV, une lecture en diagonale des lettres de motivations. Et maintenant, de plus en plus de dirigeants ou de responsables RH ont ajouté un nouveau filtre : l’entretien téléphonique. Objectif : repérer rapidement les candidats prometteurs et ceux qu’il vaut mieux oublier. « Une bonne performance peut déboucher sur un entretien en face à face tandis que le moindre faux pas risque de vous mettre hors course », avertit Guillaume Colein, Associate Director du cabinet Robert Half International France. Pour résumer, un entretien même par téléphone, cela se prépare un minimum. Il y un certain nombre d’erreurs à éviter.

 

Une messagerie sobre

Comme tout entretien, il faut bien évidemment faire une bonne première impression. Et cela passe par des détails, comme le message d’accueil téléphonique. Evidemment, les messages du type « loulou et chouchou ne sont pas là, laissez un message » ou « salut, Dédé est parti comme à son habitude se rincer au bar » sont à bannir. Il faut être professionnel jusqu’au bout des ongles, donc avoir un message d’accueil sobre. Et bien sûr, ne pas rappeler l’employeur 3 mois après.

 

Resituer immédiatement l’interlocuteur

Si à l’inverse, vous comptez décrocher directement votre combiné, il faut être prêt. Cela signifie, tout d’abord, se trouver dans un cadre adéquat. Décrocher lors d’un trajet dans le métro, avec une conversation en pointillé en raison d’un réseau défectueux, n’est pas très judicieux. L’employeur, s’il doit répéter 3 fois ses paroles, risque de s’énerver rapidement. Bref, il faut se mettre au calme pour que ni l’employeur, ni le candidat ne soit gêné par des éléments perturbateurs. Si votre recruteur vous appelle sur le portable dans un lieu inadéquat, fixez-lui un autre rendez-vous téléphonique dans la journée, à partir d’un lieu plus calme.

Vient ensuite la parole. Il faut être réactif. Le « eh … mais vous êtes qui ? Votre entreprise, elle produit quoi déjà ? » n’est vraiment pas de bon goût. Surtout si comme dans toutes lettres de motivation, vous avez pu démontrer à quel point vous connaissiez la dite entreprise. « Pour ne pas être pris de court, conservez bien la liste de toutes les offres d’emploi auxquelles vous avez répondu, quelques infos sur chaque entreprise et le nom des responsables du recrutement près de votre téléphone » recommande Guillaume Colein de Robert Half International France.

 

Faire attention au ton

Vous vous êtes aussi préparé au préalable à cet entretien. Il faut s’être posé des questions telles que « pourquoi je me suis intéressée à ce poste », « ce qui me plaît dans l’entreprise ». Car ces questions ont toutes les chances d’apparaître au cours de l’entretien et mieux vaut être précis. Après même s’il y a préparation, il ne faut pas lire ses fiches comme des antisèches, ou du moins il ne faut pas que cela se sente. Le ton compte, le visage étant caché. Un ton robotique est à prescrire.

Enfin, la conversation se termine. Pour ne pas se ronger les ongles pendant des mois, et aussi montrer son intérêt pour le poste, il ne faut pas hésiter à demander quelle suite l’entreprise compte donner avec un « je suis vraiment ravi d’avoir pu discuter avec vous pour en apprendre davantage sur l’entreprise. A quel moment pensez-vous revenir vers moi pour les étapes suivantes du processus de recrutement ? ».

Lucile Chevalier

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8064 offres d’emploi en ligne

Fermer X