emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment développer l’esprit d’équipe de ses subordonnés

 | par Gwenole Guiomard

Comment développer l’esprit d’équipe de ses subordonnés
Selon la Harvard Business Review, un collaborateur enthousiaste développe sa productivité de 30 %. Il réalise aussi 33 % de vente en plus…
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Aujourd’hui, le manager doit développer l’esprit d’équipe de ses subordonnées. Pour cela, il faut mettre en place un écosystème bienveillant, expliquer la stratégie de l’entreprise et donc le pourquoi du travail.

 

Il faut méditer ce proverbe. « Seul on va plus vite. A plusieurs, on va plus loin ». Dans les entreprises, la réflexion est en cours. Il va falloir jouer collectivement car c’est l’une des rares solutions pour développer ses affaires dans un monde de plus en plus complexe, dédié à l’innovation. Or, c’est en équipe que l’on pourra répondre à ses défis. « Toutes les entreprises s’en rendent compte, commente Olivier Bas, vice-président d’Havas Worldwide Paris et auteur de « L'envie, une stratégie : quand l'enthousiasme stimule la performance de l'entreprise » (Dunod, 2015, 165 p). Mais la France avait misé sur la performance individuelle. Il faut aujourd’hui revenir au collectif ».

 

Œuvrer à un projet utile

Pour ce faire, Olivier Bas préconise une méthode. En tout premier lieu, il est important, pour développer l’esprit d’équipe de ses subordonnées, de donner du sens collectif à leur travail, d’œuvrer à un projet utile. « Une entreprise doit être porteuse d’un progrès, explique-t-il. Si elle n’existe que pour le profit, elle ne fédérera personne ». Et elle finira par s’étioler. « Sans ce sens donné au travail, il sera très difficile de s’approprier le projet de l’entreprise, ajoute Jean-René Boidron, président/CEO de Kameleoon, une start-up de 50 personnes dédiée à l’optimisation de la conversion sur internet. Je consacre donc plus de temps à expliquer le sens de notre travail, la valeur que nous apportons à l'éco-système, qu’à trouver des techniques pour faire travailler les gens en équipe. Le dirigeant doit avoir une réponse claire à une question simple : pourquoi travaille-t-on dans une entreprise ? Ce sont des valeurs et un projet commun qui soudent naturellement une équipe, des marketeurs à la R&D. De cette manière, l'esprit d'équipe est authentique : chacun contribue à la cohésion de groupe dans une logique de co-création. C'est pourquoi lorsque les collaborateurs estiment que les dirigeants sont plus tournés vers la création de valeur pour les actionnaires que pour les clients, c’est un souci ».

Une fois ce travail réalisé, sérieusement, sans artifice, il faut, ensuite, faire comprendre à chacun qu’il est un élément utile du groupe. Dans une équipe, l’on doit développer sa contribution individuelle en complémentarité avec les autres. « Créer ce sentiment d’appartenance est essentiel, poursuit Alexandre Tamagnaud, co-fondateur du Groupe Fed, l’un des plus importants cabinets de recrutement français (6 000 missions effectuées en 2015). Cela permet d’éviter le très onéreux turn-over ».

 

Pourquoi il faut faire

Enfin, il faut développer la qualité des relations entre les membres de l’équipe. Pour cela, le manager doit être exigeant et bienveillant. Exigeant car c’est une forme de respect pour son salarié. Et bienveillant car le manager doit épauler ses subordonnées. C’est sa tâche principale. « Cela implique que ce manager s’intéresse à son équipe, conclut Florence Gillet-Goinard, responsable des formations qualité-santé-sécurité-environnement pour Cegos, le leader de la formation en France et l’un des auteurs de  « Happy management, osez manager par l’enthousiasme », (Dunod, 2016). Il y a encore des dirigeants, qui, un an après leur prise de fonction, ignore les noms de leurs collaborateurs. Il faut aussi laisser une liberté d’action aux collaborateurs en expliquant pourquoi il faut faire plutôt que comment il faut faire. Ce plan d’action doit être mené avec l’équipe ».

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Journée de la femme : nos conseils pour doper une carrière féminine

Journée de la femme : nos conseils pour doper une carrière féminine

L'entretien d'évaluation 1/ Comment bien le préparer

L'entretien d'évaluation 1/ Comment bien le préparer

La semaine pour l’emploi des personnes handicapées débute sous de mauvais auspices

La semaine pour l’emploi des personnes handicapées débute sous de mauvais auspices

Pour réussir une carrière au féminin, il faut casser les stéréotypes

Pour réussir une carrière au féminin, il faut casser les stéréotypes

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4361 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X