emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment éconduire un collègue amoureux ?

 | par Rédaction L'Usine Nouvelle

Comment éconduire un collègue amoureux ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Pour Mireille Proust, directrice du cabinet Mireille Proust Consultants, il faut d'abord prendre conscience de la situation : " Au début, cela paraît tellement incongru qu'on n'y pense même pas. C'est quelqu'un que l'on aime bien, pour qui l'on ressent une admiration en tout bien tout honneur. "
Lorsqu'on se rend compte du malentendu, il est difficile de s'en sortir : " Avant d'affronter cette situation, il faut préparer son discours. Car si on s'exprime naturellement, on risque de ne pas être assez clair. Dans tous les cas, la relation professionnelle va changer, devenir moins spontanée. S'il y a un lien hiérarchique, il est parfois indispensable de changer de service. "
L'idéal est de prendre les devants : " Une fois que la personne a exprimé ses sentiments, il est impossible de revenir en arrière. Lorsqu'on a des doutes, on peut tenter d'aborder franchement la situation mais on risque de s'entendre répondre qu'on se fait des idées. L'autre méthode consiste à dire, de manière détournée, qu'il n'est pas question d'avoir une relation au travail. "
Autre écueil, l'entourage : " C'est le genre d'histoires dont les gens sont friands. Mais on n'a pas de comptes à leur rendre. Si la situation est réglée entre les deux personnes concernées, les cancans s'arrêtent d'eux-mêmes. "

Conclusion
 

" La grosse difficulté de ce type de situation est le lien hiérarchique, même indirect, reprend Mireille Proust. Car, si la personne objet de cet amour est en situation inférieure, elle n'a ni les moyens, ni le pouvoir de changer les choses. L'idéal, lorsque l'on sent que l'on entre dans une relation qui va au-delà du professionnel, est de savoir garder ses distances. Si on laisse l'autre exprimer ses sentiments, la relation professionnelle et amicale en sort brisée. "

 

Comment ça se passe chez Balaton

"Quel joli bouquet de fleurs ! Tu en as de la chance ! Un admirateur inconnu ? "
Joëlle, l'une des informaticiennes de Balaton, esquiva la question de Bérangère, sa collègue et amie du service commercial :
" Salut Bérangère ! Comment vas-tu ?
- Bien, bien ", répondit Bérangère en se penchant au-dessus des fleurs pour en humer le parfum. Avant d'ajouter avec un petit sourire :
" Tu n'as pas répondu à ma question sur l'origine de ces fleurs. Elles ne proviendraient pas de la direction des ressources humaines par hasard ? "
Joëlle n'en revenait pas. Comment Bérangère pouvait-elle être déjà au courant des sentiments que lui portait Brisson, le DRH ? Elle-même ne s'en était rendu compte que récemment. Depuis quelques mois, elle avait beaucoup travaillé avec Brisson car elle avait été chargée de former les salariés de Balaton au nouveau système informatique. Et c'était Brisson qui coordonnait les sessions de formation. Au début, tout s'était bien passé : ils s'entendaient bien, ils déjeunaient souvent ensemble pour des raisons professionnelles. Puis ils s'étaient découvert de nombreux points communs, la randonnée et la passion de la littérature. Tout cela la changeait agréablement des relations habituelles de travail, souvent chargées de rivalité et de jalousie. Mais, ce matin, ce bouquet était arrivé, accompagné d'une invitation à dîner. Elle avait enfin réalisé que Brisson avait autre chose en tête qu'une simple relation amicale. Et elle se demandait comment se sortir de ce mauvais pas lorsque Bérangère était arrivée, apparemment au courant de toute l'histoire.
" Pourquoi parles-tu du DRH ?
- Mais Joëlle, enfin... tout le monde a remarqué depuis des semaines que Brisson et toi, vous multipliez les occasions de vous voir...
-Tu ne me croiras peut-être pas, mais pour moi, ce n'était rien d'autre que de l'amitié ... Et, puis, tu sais bien que tout va à merveille dans mon couple... Je n'ai vraiment pas besoin d'une relation au boulot !
- Visiblement, Brisson n'est pas du même avis...
- Non, mais il va bien falloir que je dissipe ce malentendu... Et je ne sais pas comment je vais faire pour ne pas le blesser... " 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5053 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X