emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment faire cohabiter jeunes et vieux dans l'entreprise ?

 | par Rédaction L'Usine Nouvelle

Comment faire cohabiter jeunes et vieux dans l'entreprise ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Pour Jacques Ciboulet, directeur chez Eurogroup, la génération qui sort de l'école a envie de démontrer sa valeur ajoutée : « Quand les jeunes arrivent dans l'entreprise, ils ont envie d'apporter du nouveau. Ils sont souvent en position de revendication pour être de vrais acteurs. »
En face, les managers ont une posture différente : « La plupart ont tendance à dire : " Il faut d'abord commencer à comprendre comment ça se passe chez nous ". D'autres se mettent en position plus protectrice car il n'est pas confortable pour eux de voir leurs pratiques bousculées. »
Il faut trouver un équilibre entre les deux : « Les anciens doivent éviter de tout ramener à leur propre vécu. Et laisser les jeunes faire leur propre expérience. Le manager doit aussi apprendre à accueillir - ce qui ne veut pas dire accepter systématiquement - les idées de ses collaborateurs. C'est crucial car il donne alors le droit d'exister aux gens. »
Il doit accepter de prendre des risques, y compris avec des jeunes : « Sans aller trop rapidement. Les jeunes doivent éviter de se brûler les ailes trop vite car les échecs peuvent se transformer en casseroles. Ce peut être leur rendre service que de leur dire de gagner en maturité et de laisser du temps au temps. »


Conclusion

g« Il y a deux phénomènes chez les jeunes, reprend Jacques Ciboulet. L'envie d'aller très vite et d'être pris en considération et l'affirmation de ne pas être taillable et corvéable à merci. Cela entraîne du désarroi chez les managers qui ont le sentiment de ne plus savoir comment prendre ces salariés. Mais, l'ouverture et la tolérance de part et d'autre contribuent à fluidifier les relations entre générations. »
 

Comment ça se passe chez Balaton

Jeudi soir, bureau de Lambert
« Ah, je suis épuisé ! »
Sylvain Lambert, le directeur commercial de Balaton, regarda avec amusement Jean-Claude Weber, le responsable du marketing, s'effondrer dans son fauteuil d'invité.
« Et bien ! Qu'est-ce qui t'a mis dans un état pareil ? »
Weber poussa un énorme soupir :
« J'ai passé l'après-midi avec ce groupe de jeunes ingénieurs... Tu sais qu'on a décidé de confier une étude marketing à quelques élèves d'une école... Dans le cadre de leur projet de fin d'études... Et, aujourd'hui, on faisait un point d'étape...
- Ça doit être plutôt sympa... Ils doivent avoir plein d'idées...
- Un peu trop à mon goût... " Nous devrions faire ci et faire ça..." Attends, c'est quand même nous les pros... Ça fait vingt ans qu'on élabore la stratégie de Balaton...
- Tu es vraiment un vieux rabat-joie... Profite de leurs idées nouvelles au lieu de ronchonner... »
Weber se vexa de la remarque de Lambert :
« Je t'en prie... Tu ne les as pas vus... Ils savent tout sur tout... Alors qu'ils ne connaissent même pas les fondamentaux... Et, puis, ça part dans tous les sens... Alors, c'est sûr que ça a bien plu à Saint-James, ce foisonnement d'idées... C'est son grand truc...
- Bah, peut-être que tu devrais le laisser faire... »
Weber faillit s'étouffer :
« Tu plaisantes ? Il faut leur donner un cadre, une méthode... Sinon, on ne s'en sortira jamais... »
Pendant que Weber continuait son monologue, Lambert essayait d'imaginer la scène : son collègue de plus en plus rouge, maîtrisant mal son agacement face à des jeunes remettant en cause sa manière de travailler. Il l'imaginait d'autant plus facilement qu'en passant devant la machine à café dans l'après-midi, il avait entendu les jeunes faire des commentaires :
« Dis donc, pas très sympa, le responsable du marketing...
- C'est sûr... Il fait bien ancien combattant... Il a déjà tout vu, tout essayé...
- L'autre, en revanche, il a l'air plutôt cool...
- Ouais, mais c'est "monsieur J'ai-fait- la-guerre "qui va s'occuper de nous... C'est pas gagné... »

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4360 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X