emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment faire face à une rumeur déstabilisante ?

 | par Rédaction L'Usine Nouvelle

Comment faire face à une rumeur déstabilisante ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Pour Hubert L'Hoste, directeur chez Mercuri Urval, les rumeurs connaissent une nouvelle vigueur : « Elles ont toujours existé. Mais, dans des entreprises en restructuration permanente, avec des gens qui bougent très vite, il y a des interrogations, du mystère. Et les salariés remplissent les vides, trouvent des explications à ce qu'ils ne comprennent pas. »
Deux types de personnes en sont victimes : « Les gens qui sont promus soudainement, surtout les femmes. On parle très vite de promotion canapé ou de femmes de pouvoir épouvantables. Ou les gens qui sont mis à l'écart : la rumeur porte alors sur leur probité, leurs capacités. Ces rumeurs peuvent détruire les gens. Ils finissent par se sentir coupables de quelque chose qu'ils n'ont pas fait. »
Chaque salarié peut réagir : « Les gens qui colportent des ragots sont assez transparents sur leur propre système de valeurs. Il est donc intéressant de leur renvoyer cette image-là, en leur disant : "Mais qu'est-ce qui t'intéresse là-dedans ? ". Généralement, cela les met mal à l'aise et ils arrêtent. »
Le management a aussi un rôle à jouer : « Il doit clarifier les choses, en évitant de créer des énigmes, comme des gens qui disparaissent de l'organisation sans qu'on ne dise rien. Il peut aussi parler en face-à-face aux gens qui colportent les rumeurs et y mettre un coup d'arrêt. »
 

Conclusion

« Dans le monde de l'entreprise, les relations deviennent relativement inhumaines, avec une généralisation des process, reprend Hubert L'Hoste. Dans ce contexte, les salariés ont besoin de retrouver un côté village gaulois. Et de redonner du sens à des changements d'organisation qu'ils n'arrivent pas à expliquer objectivement. »

Comment ça se passe chez Balaton

Mardi matin, plateau des commerciaux
« Oh, mais, c'est pas vrai ! Qu'est-ce qui se passe ? »
Arnaud Du Lac appuya rageusement sur une touche de son ordinateur, se tourna pour consulter l'annuaire interne. Puis, ne trouvant pas ce qu'il cherchait, il lança à Xavier Fournier, l'un de ses collègues :
« Xavier... Tu connais l'adresse mail de Michaël Nash ? Ça fait trois fois que je lui envoie un message et qu'il me revient avec un avertissement d'erreur... »
Xavier Fournier lança un regard surpris à Arnaud :
« Tu n'es pas au courant ?
- Au courant de quoi ? Jusqu'à hier, j'étais en vacances... Il a été muté à l'autre bout de la planète ? C'est pour ça que son mail ne marche plus ? »
Fournier se gratta la gorge et chuchota :
« Il a quitté l'entreprise pendant l'été... Il ne fait plus partie des effectifs...
- Ah bon ? Incroyable ! Comment tu sais ça ?
- C'est l'assistante de Lambert qui me l'a dit... Qui elle-même le tenait de l'assistante du service logistique... Qui, elle, l'avait appris par Dupont, le directeur de la logistique...
- C'est de l'info directe...
- Mais fiable...
- Et tu en sais plus ? Qu'est-ce qui s'est passé ?
- Bof... Ça faisait un petit moment qu'il n'était plus en odeur de sainteté...
- Oui, mais de là à ce qu'il se fasse virer...
- Attends, moi, j'en sais rien... Peut-être qu'il est parti de lui-même... »
Stéphane Bertier, le responsable du service après-vente, se mêla de leur conversation :
« Non, non... Il a été mis dehors... Sans indemnités, ni rien... Enfin, c'est ce qui se dit autour de la machine à café...
- Ça, ça veut dire qu'il a fait une grosse bêtise... D'ailleurs, j'avais déjà entendu dire qu'il n'était pas très fiable... Ben voilà, tôt ou tard, ça vous retombe dessus... »
Arnaud Du Lac s'interrompit en voyant que Bérangère, l'une de ses collègues, s'approchait :
« Et toi, tu sais quelque chose sur le départ de Nash ? »
Bérangère sursauta :
« Nash ? Il est parti ?
- Ah, oui, tu n'étais pas au courant ? Ça commence à se savoir pourtant... »

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8855 offres d’emploi en ligne

Fermer X