emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment faire parler son patron ?

 | par Rédaction L'Usine Nouvelle

Comment faire parler son patron ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Pour Didier Kruh, fondateur de DK et associés, le silence du patron peut s'expliquer de différentes manières : « Il peut considérer que la stratégie est son domaine réservé qu'il n'a pas à partager ou ne pas souhaiter diffuser des informations confidentielles. Il peut aussi s'agir d'une stratégie - abandon d'un produit par exemple - qui va à l'encontre de ses collaborateurs. Enfin, il est peut-être lui-même dans l'incertitude. »
Mais cette attitude est maladroite : « C'est l'apanage de patrons directifs, qui ne sont pas dans un mode de management actuel. Même lorsqu'il s'agit d'informations confidentielles, il vaut mieux parler un peu que de ne rien dire. Dans ce cas, il faut formaliser sa prise de parole pour ne pas laisser place au débat. »
Le pire est de ne rien communiquer : « Les collaborateurs s'imaginent toujours que le pire va leur tomber sur la tête. Et, même s'il s'agit d'une délocalisation, préparer les gens, c'est les respecter. De toute façon, les réactions que l'on veut éviter se produiront au moment de l'annonce. »
Les collaborateurs peuvent surmonter les réticences : « Plutôt que d'attaquer directement le patron, ils peuvent essayer de l'amener à s'ouvrir sur la stratégie à partir de leurs propres missions et des améliorations à apporter. »

Conclusion

« Ne rien dire sur la stratégie place les collaborateurs en situation de simples exécutants, reprend Didier Kruh. Or, une équipe efficace est celle qui sait donner un sens à ce qu'elle fait. Et cela passe par une vision partagée sur la stratégie, au-delà de la simple réalisation de ses missions quotidiennes. »

Comment ça se passe chez Balaton

Jeudi matin, machine à café
« Tiens, tu sais que, demain, la réunion avec Duchêne est annulée ? »
Arnaud Du Lac, l'un des commerciaux de Balaton, jeta un rapide coup d'oeil vers Stéphane Bertier, l'un de ses collègues, avant de se concentrer pour récupérer son café sans tacher la moquette.
« Ah, bon ? Je n'ai pas eu le temps de regarder mes e-mails ce matin... Il me fallait un café d'urgence...
- Ouais, ben, voilà... Pour une fois qu'on avait l'occasion d'une rencontre en direct avec notre directeur général... Pfut... Plus personne... Ce n'est pas encore cette fois qu'on aura des réponses à nos questions... »
Arnaud Du Lac haussa les épaules :
« Tu sais, je pense que même si la réunion avait eu lieu, tu n'aurais pas su grand-chose...
- Je ne suis pas d'accord avec toi... Au moins, on aurait pu lui poser des questions... Et il aurait bien été obligé de répondre... Peut-être pas sur tout, mais nous donner les grandes lignes... On y verrait un peu plus clair. »
Encore une fois, Du Lac fit la grimace :
« Je ne crois vraiment pas... La semaine dernière, on est quelques-uns à avoir eu l'occasion de discuter avec Duchêne... »
Bertier le coupa :
« Ah, bon ! Raconte !
- Justement, il n'y a pas grand-chose à raconter... Duchêne est resté muet comme une tombe...
- C'est parce qu'aucun d'entre vous n'a osé le pousser dans ses retranchements... »
Piqué au vif, Du Lac rétorqua :
« Tu plaisantes ? Avec Xavier et Bérangère, on n'a pas arrêté de lui poser des questions... On lui a parlé des rumeurs qui circulaient sur un changement de stratégie... Et, rien... Sauf des allusions sur le fait qu'il n'y aurait pas de révolution...
- Et, ben, avec ça, on n'est pas vraiment avancé... De toute façon, s'il ne nous dit rien, c'est que ce n'est pas bon signe...
- Lambert dit que c'est parce que Duchêne lui-même ne sait pas grand-chose et que ce sont les représentants des actionnaires qui décident... Et qu'il n'ose pas avouer son ignorance...
- Ouais, ben, ça, c'est un peu facile... Moi, je suis sûr qu'il est en train de nous concocter une réorganisation massive... Et qu'il attend le bon moment pour nous balancer ça... »
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8855 offres d’emploi en ligne

Fermer X