emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment faire perdurer son entreprise

 | par Lucile Chevalier

Comment faire perdurer son entreprise
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Plus de 7 entreprises sur 10 créés au 1er semestre 2010 étaient encore actives 3 ans après. C’est mieux que la génération précédente. En 2009, seulement 66 % des entreprises créées en 2006 étaient encore là. Quel est donc le secret de la pérennité ? Réponses.

 

Les entreprises créées au 1er semestre 2010 ont en grande majorité tenu bon. Trois ans après, 71 % d’entre elles étaient encore actives, nous indique une étude de l’Insee publiée aujourd’hui. Pas mal ! Les sociétés créées en 2006 n’ont pas su faire mieux. En 2009, 66 % d’entre elles étaient encore debout. Ces aînées ont du affronter de plein fouet la récession de 2008-2009. A l’époque, elles n’avaient pu tester leur concept avec le régime auto-entrepreneur qui n’existait pas encore. Il a été créé en 2009. 

Il semble aussi qu’il y ait des secteurs plus porteurs que d’autres. La pérennité à 3 ans « est plus forte dans la santé (85 %), l’industrie (80 %), le transport (78 %) et les services aux entreprises (77 %) », pointe l’Insee. A l’opposé, « elle est plus faible pour les entreprises du commerce (64 %), des activités immobilières (67 %) et de la construction (68 %) ».

 

« 40 000 euros d’investissement »

Choisir un bon secteur assure donc une certaine solidité, mais il n’y a pas que cela. D’autres éléments renforcent la pérennité des entreprises. Par exemple, la structure juridique : les sociétés résistent mieux que les entreprises individuelles. Pour preuve, 3 ans après, 77 % des premières sont encore debout contre 62 % des secondes. Avoir un fort investissement initial aide aussi à faire face. Parmi les entreprises ayant disposé de plus de 160 000 euros à leur lancement, 83 % sont encore là 3 ans après contre 65 % des entreprises ayant démarré avec moins de 2000 euros. « Dépasser 40 000 euros d’investissement augmente significativement les chances de pérennité », constate l’Insee. 

 

Au moins 3 ans d’expérience

L’étude observe également que plus le niveau de formation du créateur d’entreprise est élevé, plus l’entreprise dure. Seulement 2/3 des entreprises fondées par une personne sans diplôme ont survécu 3 ans après contre 78 % des entreprises créés par un Bac +5 ou plus. Et si ce dernier connaît son métier, c’est encore mieux. 3/4 des entreprises créées par un individu ayant au moins 3 ans d’expérience dans le même métier sont encore là en 2013 contre 2/3 des entreprises créées par des personnes sans expérience.

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

4 enjeux majeurs dans le recrutement de cadres

4 enjeux majeurs dans le recrutement de cadres

8 choses à savoir pour mieux se faire recruter

8 choses à savoir pour mieux se faire recruter

Comment le nouvel ordre mondial façonne le recrutement de demain ?

Comment le nouvel ordre mondial façonne le recrutement de demain ?

Première édition du baromètre des soft skills

Première édition du baromètre des soft skills

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8695 offres d’emploi en ligne

Fermer X