emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment obtenir des informations d'un autre service ?

 | par Rédaction L'Usine Nouvelle

Comment obtenir des informations d'un autre service ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Pour Jacques Ciboulet, associé du cabinet Eurogroup Consulting, la réaction de Du Lac (voir ci-dessous) est compréhensible : « Le temps qu'il devrait consacrer à ces demandes émanant d'autres services lui paraît nuisible à l'atteinte de ses propres objectifs. Il reste donc concentré sur ce qui constitue le coeur de son métier et de sa fonction. »
Surtout si le système de reconnaissance n'intègre pas cet aspect du travail : « Ce temps consacré à des échanges internes ne fait souvent pas partie des points sur lesquels les collaborateurs seront évalués par leur hiérarchie. Cela crée un hiatus puisque s'ils n'atteignent pas leurs objectifs, les salariés ne pourront pas mettre en regard le fait qu'ils ont participé à de nombreux projets. »
Il faut donc leur montrer qu'ils ont un intérêt à participer à ces travaux internes : « Leur engagement sera plus aisé s'ils ont le sentiment que ce qu'on leur demande pourra leur servir ultérieurement. Par exemple, que le fait de donner des informations pour établir un reporting consolidé leur permettra, ensuite, d'avoir un outil de pilotage. »
Et y mettre les formes : « La manière dont la demande est formulée est importante. Le demandeur doit aussi prendre en compte les contraintes, notamment de temps, de l'autre. Et accepter des solutions éventuellement plus simples pour son interlocuteur que son projet initial. »

Conclusion

« La vraie difficulté de la transversalité tient à la forte pression qui est exercée sur l'atteinte du résultat opérationnel de court terme, reprend Jacques Ciboulet. Ce qui n'est pas dans le "coeur de métier" n'apparaît donc pas, à chaque collaborateur, comme une priorité et passe au second rang. Parfois, au détriment des résultats globaux de l'entreprise. Pour obtenir l'adhésion, il faut mettre en oeuvre la force de conviction, tant sur l'intérêt général de la demande que sur le bénéfice que la personne, en particulier, peut en tirer. »

Comment ça se passe chez Balaton

Ah, Arnaud, tu ne peux pas savoir comme je suis content de te trouver là ! »
Arnaud Du Lac, l'un des commerciaux de Balaton, fit la grimace en entendant la remarque de Jean-Claude Weber, le responsable du marketing.
Il lâcha :
« Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit que j'aurais mieux fait de ne pas traîner dans les parages...
- Mais non, mais non... J'ai juste un petit service à te demander... Au nom de la collaboration entre services...
- J'ai de plus en plus peur... Allez, viens-en au fait...
- Voilà, j'aurai besoin qu'à partir de ton fichier client tu me fasses une liste des boîtes qui ont une implantation en Amérique latine...
- En Amérique latine ? C'est une blague ou quoi ?
- Pas du tout, c'est très sérieux... On est en train de réfléchir à un partenariat avec une entreprise là-bas... Mais on a besoin de savoir si le jeu en vaut la chandelle... Bref, tester un peu le marché potentiel... Et, pour ça, il nous faut un fichier à jour...
- Attends, mais je ne comprends pas... Pourquoi tu ne t'adresses pas à Torrès ? Après tout, il est directeur de l'export... Il me paraît le mieux placé pour t'aider... »
Weber prit un air gêné :
« Evidemment, j'y ai bien pensé... Mais ces derniers mois, ils ont mis le paquet sur l'Asie et l'Europe de l'Est... Du coup, ils ont un peu lâché cette partie du monde... Et comme il y a eu pas mal de changements là-bas... Avec des boîtes qui se sont retirées... D'autres qui ont transféré des sites... Toi, tu es au courant de tout ça... Tes clients t'en parlent...
- Tu plaisantes ? Tu te rends compte du temps que ça va me prendre de balayer le fichier ? Je n'ai pas que ça à faire... Et qui va faire mon chiffre à ma place pendant ce temps ? »
Cette fois, Weber vit rouge :
« Ici, c'est toujours pareil... Dès qu'on demande un coup de main, il n'y a plus personne... A croire qu'on ne bosse pas tous pour la même entreprise... Et que si on réussit ce coup-là, ça ne profitera pas à tout le monde...
- Ouais... En attendant, mon salaire, il dépend des contrats que je rentre, pas du développement de Balaton à l'autre bout du monde ! »

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5367 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X