emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment relancer après un entretien d’embauche ?

 | par Marjorie Corcier

Comment relancer après un entretien d’embauche ?
Thomas Milou, cofondateur avec Thomas Sentis du cabinet Le Mouton à 5 Pattes à Marseille. (LM5P)
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Ca y est vous avez décroché un entretien pour le poste que vous désirez tant. Le rendez-vous avec vos recruteurs a été très prometteur. Et maintenant ? Pas question de se reposer sur ses lauriers. Surtout, n’oubliez pas de relancer vos interlocuteurs !

 

Pour Thomas Sentis, associé et cofondateur du cabinet de recrutement marseillais Le Mouton à 5 Pattes, cette relance doit être « sys-té-ma-tique » ! « C’est faire preuve de motivation, mais aussi d’organisation. Cela envoie des signaux à l’entreprise », confie ce spécialiste du recrutement depuis 12 ans.

Première étape : remercier

Mais alors, comment relance-t-on ? « Dans un premier temps, dans les 72 heures qui suivent l’entretien, il faut adresser un mail de remerciement à l’ensemble des personnes qui vous ont reçu », explique Thomas Sentis. Pour cela, il faut bien prendre soin de récupérer les cartes de visites ou adresses e-mails de ceux qui vous ont vu en rendez-vous. Dans ce message de remerciement, vous répétez votre motivation, vous pouvez aussi envoyer des références de précédents employeurs, ou bien ajouter des informations que vous auriez oubliées lors de l’entretien.

Une fois les remerciements envoyés, vous pourrez relancer vos interlocuteurs, en général 15 jours après votre rendez-vous.

Ne pas confondre relance et harcèlement

Deux options : par téléphone ou par mail. Privilégiez le mail, qui vous évitera de déranger et qui laissera une trace écrite. « Lors de l’entretien, n’hésitez pas à demander, dans quel délai puis-je vous relancer ? », conseille Thomas Sentis.

Attention toutefois à éviter certains écueils. « Il ne faut aucune faute d’orthographe dans votre mail de relance : c’est éliminatoire ! », avertit le professionnel. Autre conseil : ne pas basculer dans le harcèlement. « On ne fait qu’un seul mail et surtout on respecte les consignes : si on vous a dit que le cabinet de recrutement reviendra vers vous, ne multipliez pas les coups de fils à l’entreprise », alerte le responsable du Mouton à 5 Pattes.

En effet, chaque action, geste ou parole vont permettre à votre interlocuteur de se faire une idée de vous. « Cela fait partie des softskills. C’est votre savoir-être, vos valeurs qui se dessinent », poursuit le recruteur du Mouton à 5 Pattes.

«Une belle relance peut faire pencher la balance »

Que dire dans ce mail de relance ? « Nous nous sommes rencontrés concernant tel poste, je permettais de nous contacter de nouveau pour vous renouveler ma motivation… On remet en avant ses arguments, ses compétences qui colleront au poste. Cela peut ressembler à une lettre de motivation », détaille Thomas Sentis.

Et si on a d’autres pistes, il est aussi important d’en parler, cela ne jouera pas contre le candidat, bien au contraire. « Sur le marché du travail, c’est bien d’être désirable. Vous êtes convoités par d’autres ? Dites-le ! », conseille le recruteur.

Ainsi à la fin de votre mail de relance, n’hésitez pas à conclure : « Par ailleurs, j’ai certaines pistes qui avancent et j’ai une préférence pour votre entreprise. J’aimerais avoir une idée du timing de prise de

décision ou encore, je dois donner une réponse avant la fin du mois». « Ce type de situation arrive tout le temps, remarque Thomas Sentis, surtout sur des fonctions commerciales ».

Que faire si personne ne répond ? « Cela veut dire que c’est mal parti pour votre candidature. Toutefois, même si vous n’êtes pas retenu, il est important d’avoir un retour. Une entreprise qui ne fait pas de retour négatif perd en crédibilité. Nos clients y sont sensibilisés », confie le professionnel.

Pour conclure, elle peut sembler anodine, mais cette relance est une étape importante. « Elle ne va pas bouleverser le choix de l’entreprise, mais en cas de shortlist, d’hésitation entre plusieurs candidats, une belle relance peut faire pencher la balance », assure le recruteur.

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Intérim : Alphyr devient Mistertemp’ group

Intérim : Alphyr devient Mistertemp’ group

45 000 postes à pourvoir au salon Top Recrutement!

45 000 postes à pourvoir au salon Top Recrutement!

Recrutement digital : parler de ses échecs ?

Recrutement digital : parler de ses échecs ?

7 questions à poser à un développeur en entretien

7 questions à poser à un développeur en entretien

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5357 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X