emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment réussir l'intégration d'un nouveau venu ?

 | par Rédaction L'Usine Nouvelle

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Pour Jean-François Darmagnac, vive-président de Humblot-Grant Alexander, il est indispensable d'avertir le candidat : " Même s'il y a des détails qu'on ne dit pas, il faut être clair avec celui que l'on recrute. Car l'une des composantes importantes de la motivation est le projet et la culture manageriale dans lesquels il va s'insérer. "

Sinon, c'est un aveu d'échec managerial : " Je suis opposé à la stratégie qui consiste à recruter un adjoint pour pousser quelqu'un dehors. Le nouvel arrivant est placé en difficulté vis-à-vis de son équipe et la personne remplacée ne transmettra pas correctement les informations. "

Il peut être judicieux de proposer une évolution transversale à la personne remplacée : " Il arrive souvent que les gens sentent qu'ils ne font plus face. Et même s'il n'est pas facile de reconnaître que l'on a dépassé son seuil de compétences, la personne qui en a pris conscience et accepte une autre fonction sera plus à l'aise et retrouvera une motivation. " Mais il faut soigner la communication vis-à-vis de l'équipe : " L'entreprise doit avoir une certaine transparence pour que celui qui arrive ne soit pas considéré comme celui qui a tué l'autre. Il faut absolument communiquer les décisions. "

Conclusion
 

" D'une manière générale, l'intégration est une période très sensible dans un recrutement. Elle l'est d'autant plus lorsqu'il s'agit de remplacer quelqu'un dans ces conditions, reprend Jean-François Darmagnac. Quelqu'un qui arrive dans une entreprise est toujours un peu perdu : il n'a pas de passé, pas de relais. L'aider grâce à un parrainage est une bonne solution pour qu'il apprenne à décoder un certain nombre de choses informelles. Au sein du service, le supérieur doit être très présent. Mais cela sera plus facile si la personne qu'il remplace a fait son aggiornamento personnel. "

Comment ça se passe chez Balaton


" Salut Sylvain !

- Bonjour... Comment vas-tu ? Je t'offre un café ? "

En invitant Jean-Claude Weber, le directeur du marketing, à boire un café, Sylvain Lambert était sûr de bénéficier des derniers potins de Balaton. D'ailleurs, dès qu'ils furent servis, Weber démarra :

" Tu es au courant ?

- Arrête de commencer tes conversations comme ça... Va droit au but pour une fois... "

Weber prit un air légèrement vexé. Mais ça ne dura pas :

" Oui, oui, excuse-moi... J'ai l'impression que Brisson et Duchêne sont en train de recruter quelqu'un pour remplacer Dupont...

- D'où tu sors ce tuyau crevé ? C'est quelqu'un qui t'a fait une blague, connaissant ton goût pour les potins... "

Cette fois, Weber adopta un visage vertueux :

" Pas du tout ! Je m'en suis rendu compte moi-même... Il y a une dizaine de jours, j'ai vu Brisson en train de raccompagner un type qui travaille chez Novaltech, comme responsable logistique. J'ai trouvé ça bizarre...

- Mais ça ne veut rien dire...

- Attends ! Ce n'est pas tout ! Ce week-end, un copain de promo m'a appelé pour me dire qu'il a été approché... Qu'on lui propose le poste de directeur logistique... Il voulait savoir si ça pouvait être intéressant de rencontrer notre cher DRH...

- Mais il était au courant pour Dupont ?

- C'est ça qui est formidable... Ils ne lui ont rien dit... Juste que le poste serait disponible sous peu...

- Et tu lui as expliqué un peu la situation ?

- Oui, je lui ai dit que Dupont était en congé maladie pour une grosse déprime... Je ne suis pas entré dans les détails... "

En entendant ça, Lambert sourit. Il connaissait la légendaire discrétion de Weber.

" Bref, je lui ai dit que Dupont devait revenir après l'été en principe...

- Et ?

- Du coup, je pense qu'il va décliner la proposition de Brisson... Il se voyait mal dans le rôle de celui qui pousse l'autre vers la sortie... Et puis le fait que Brisson ne lui aie pas présenté la situation clairement ne lui a pas plu... "

Lambert soupira : " Ouais, en tout cas, c'est pas bon signe pour Dupont... "


 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

5026 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X