emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Comment séduire un consultant en recrutement

 | par Gwenole Guiomard

Comment séduire un consultant en recrutement
François Frantz, dirigeant d'Accetis.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Tenir le cap sur le marché de l’emploi est une nécessité. Aussi, pour évaluer son potentiel, ajuster ses compétences et décrocher un job, il faut consulter… un spécialiste du recrutement et le convaincre.

Voici les cinq points stratégiques pour une rencontre efficace.

1/ Entreprendre une relation sur le long terme

Au cours de sa carrière, il faut prendre langue avec un consultant en recrutement le plus tôt possible. « Evitez de les contacter après d’un accident de carrière, explique Dominique Virchaux, directeur général de Korn/Ferry en France. C’est trop tard. Il faut développer son réseau en début de carrière. »

2/ S’assurer que le cabinet correspond à son profil

Pour tirer la substantifique moelle d’un cabinet, le profil doit être en adéquation. Et cela commence par les revenus. Les cabinets de recrutement sont intéressés par les revenus de 40 000 à 80 000 € brut par an. Ils recherchent des candidats via l’annonce et Internet. Les chasseurs de têtes ouvrent leur porte à ceux qui perçoivent plus de 80 000 €.

3/ Trouver un spécialiste

Un candidat doit contacter un spécialiste de sa fonction et/ou de son secteur. Pour cela, il faut repérer les cabinets et les consultants spécialisés. Nicolas Blanchet est, par exemple, consultant principal pour Hays Industrie & Ingénierie. « Un ingénieur ne doit pas hésiter à me contacter. Je reçois quelque 10 candidats par mois. Avec chacun d’eux, j’échange pendant une heure sur son parcours, ses attentes et le profil de son entreprise idéale. »

 

4/ Appeler les standards

L’accueil des cabinets de recrutement laisse la plupart du temps à désirer. Mais les bonnes structures soignent ce service. Ce sera donc un critère pour sélectionner le bon professionnel en recrutement.

 

5/ Se servir du consultant

Après avoir repéré un bon consultant spécialisé, il faut prendre rendez-vous. Pour que l’échange se révèle fructueux, la sincérité est de mise. Cette rencontre constitue une bonne occasion d’améliorer son comportement, son discours et son positionnement. « Si l’on est ingénieur, il faut nous appeler, conseille François Frantz, dirigeant d’Accetis international. Spécialistes, nous offrons d’excellents conseils. Et si, d’aventure, le candidat s’avère coller à l’une des missions que l’on traite, on pourra même lui proposer un emploi. »

 

Les cabinets spécialisés dans l’industrie

Pour un « industriel », il faut contacter les spécialistes de la question et segmenter ses envois. L’idée est, en dix cabinets, de faire le tour de ce marché avec :

- les deux plus grands réseaux français : Michael Page (Nicolas Leroy au 01 41 92 70 98) et Hays ( Nicolas Blanchet au 01 42 99 16 63) ;

- quatre des plus gros chasseurs de têtes internationaux : Korn Ferry (Yannick Binvel au 01 45 61 86 86), Heidrick & Struggles (Pascal Gibert au 01 44 34 17 00), Spencer Stuart (Jean-Pierre Catu au 01 53 57 81 23) et Egon Zehnder (Pierre Mogenet au 01 44 31 81 00). Voir aussi le Français Sirca (François Barbé au 01 44 55 33 55) ;

- trois spécialistes des métiers de l’ingénierie : Accetis (François Frantz au 01 47 56 28 02), Alexander Hughes (Maurice Rozet au 01 44 30 22 00) et Eurosearch et associés (Géraud Fontanier au 01 47 03 15 75).

 

 

 

 

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

4 enjeux majeurs dans le recrutement de cadres

4 enjeux majeurs dans le recrutement de cadres

8 choses à savoir pour mieux se faire recruter

8 choses à savoir pour mieux se faire recruter

Comment le nouvel ordre mondial façonne le recrutement de demain ?

Comment le nouvel ordre mondial façonne le recrutement de demain ?

Première édition du baromètre des soft skills

Première édition du baromètre des soft skills

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8064 offres d’emploi en ligne

Fermer X