emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans la grande distribution

Commerce : le secteur en tête des recrutements pour 2017

 | par 

Commerce : le secteur en tête des recrutements pour 2017
Emploi commerciaux
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

L’année 2017 semble avoir porté chance aux commerciaux qui arrivent en tête des métiers qui ont le plus recruté. La conjoncture économique actuelle leur est favorable.

D’après la plateforme de recrutement QAPA, en 2017, c’est le secteur du commerce et de la vente qui a embauché le plus de personnes avec 12 % des recrutements. Il est suivi de l'hôtellerie/restauration avec 9% des recrutements sur l'année et de la logistique avec 6%. Le secteur BTP/Construction arrive à plus de 4% des embauches au niveau national. Les contrats à durée indéterminée (CDI) ont été largement plébiscités par les demandeurs d'emploi (42%) et ils ont même augmenté de 4 points par rapport à 2016. La plus forte progression concerne l'intérim qui est passé de 26% en 2016 à 33% en 2017, soit plus de 7 points d'augmentation en une seule année. Ce sont les contrats à durée déterminée (CDD) et les emplois saisonniers qui ont chuté en 2017, respectivement à 22% (contre 30% en 2016) et 3% (contre 6% en 2016).

Le métier de commercial en tête

Parmi les métiers les plus en vogue en 2017, on retrouve celui de commercial avec 4% de représentativité, juste devant les métiers de la vente à 3,5%. Dans un contexte fortement concurrentiel, le commercial est un professionnel incontournable de l’entreprise puisqu’il porte son image et fidélise ses clients pour contribuer au chiffre d’affaires et à la rentabilité. « En temps de crise, les entreprises privilégient le recrutement de commerciaux car il faut vendre et donc placer les produits, rapporte Stéphanie Delestre, CEO et fondatrice de Qapa. Aujourd’hui, comme l’économie repart, il n’est pas surprenant que les commerciaux représentent le métier le plus en vogue. »

Un métier courtisé

Les commerciaux sont aujourd’hui « courtisés » et « très demandés » d’autant plus que « les écoles de commerce ne forment plus au métier de vendeur mais à celui de manager, souligne la fondatrice de Qapa. Il y a donc une pénurie dans le secteur ». Conséquence directe : les commerciaux experts d’un secteur vont être très bien payés. De même qu’un « commercial qui a fait une école de commerce et qui détient une à deux années d’expérience va gagner entre 40 000 et 45 000 euros brut avec la part fixe et la part variable », ajoute la fondatrice de Qapa. Même chez les débutants les salaires explosent, notamment en Ile-de-France. Un débutant à Paris peut facilement gagner 2500 euros brut par mois. Il y a encore quelques années, son salaire avoisinait le Smic.
Une approche terrain toujours possible
Le métier s’est par ailleurs professionnalisé. « Aujourd’hui, il y a des outils et des méthodes qui permettent d’optimiser les ventes », indique Stéphanie Delestre. Mais la formation de terrain n’est pas un frein à l’embauche. « La meilleure école pour apprendre le métier reste le centre d’appel, estime-t-elle. L’exercice y est très difficile mais quand on a compris la technique de vente, on peut alors vendre beaucoup. D’autant plus si on a de bons mentors. » Et d’ajouter : « L’ascenseur social fonctionne bien dans ce type d’entreprise, il est possible de gravir les échelons jusqu’à devenir directeur des ventes. »    

Des compétences identiques pour tous

Deux compétences sont fondamentales au commercial : savoir être autonome et organisé. Si le commercial s’est engagé à rappeler un client tel jour à telle heure, il doit s’en souvenir et le faire. « Il faut aussi qu’il soit malin, car il doit savoir convaincre », indique Stéphanie Delestre. Et de conclure : « Il est impératif qu’il connaisse les techniques de vente, qu’il soit rigoureux, qu’il aime la concurrence et gagner, et surtout qu’il aime son métier ainsi que ses clients. Il faut bien les connaître pour bien vendre. »
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Assurance : comment se porte le recrutement ?

Assurance : comment se porte le recrutement ?

Le groupe Auchan accentue la visibilité de ses annonces pour les travailleurs handicapés

Le groupe Auchan accentue la visibilité de ses annonces pour les travailleurs handicapés

BTP : quelle insertion pour les personnes handicapées ?

BTP : quelle insertion pour les personnes handicapées ?

La construction métallique va recruter 3000 personnes

La construction métallique va recruter 3000 personnes

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1569 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X