emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Commercial dans l’assurance

Commercial dans l'assurance : sa journée type

 | par Lucile Chevalier

Commercial dans l'assurance : sa journée type
« Ma mission : répondre aux demandes des clients en s’adaptant à leur situation », précise Nathalie Kouachi. Ici, des dégâts suite à une tempête.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Aller trouver de nouveaux clients, répondre au téléphone, aller sur place, gérer les dossiers, connaître les dernières nouveautés assurantielles. Dans le monde de l’assurance, le commercial passe sa journée à jongler avec toutes ces tâches.

 

Un peu avant 9 heures du matin, Nathalie Kouachi, effectuant son apprentissage à l’Ifpass et au sein de la MMA, arrive à l’agence. Elle est chargée de clientèles et s’occupe des particuliers voulant souscrire une assurance santé, automobile ou habitation. « Ma mission : répondre aux demandes des clients en s’adaptant à leur situation », résume-t-elle. Et des clients, il en arrive de toutes parts. Il y a ceux qui envoient un mail, ceux qui téléphonent, ceux qui passent la porte de l’agence à l’improviste et ceux qui prennent rendez-vous. « Il faut savoir jongler entre les tâches, entre les différents moyens de communication tout en prenant le temps d’être à l’écoute des clients, d’analyser leur situation », ajoute-t-elle. Certains viennent souscrire un nouveau contrat. Quelques uns se renseignent en vue d’une prochaine éventualité. D’autres souhaitent modifier leur contrat.

 

« Le contact physique est important »

Garry Achard, conseiller commercial en protection sociale et patrimoniale à l’AG2R La Mondiale, a les mêmes préoccupations. Sauf que lui, ne s’occupe pas des particuliers et ne travaille pas en agence. Il s’occupe des entreprises et se déplace chez elles. « Le contact physique est important dans notre métier. Je traite avec des dirigeants d’entreprises très occupés et qui ne sont pas nécessairement passionnés par les sujets de protection sociale. En me rendant sur place, cela leur facilite les choses et cela bloque un créneau horaire pour se pencher sur ces questions », déclare-t-il. Sur place, il audite l’entreprise, argumente, propose. Il se rend ensuite à un autre rendez-vous ou retourne au bureau. Là-bas, il dégage des plages horaires pour construire un dossier, en gérer un autre, rappeler un client un an après pour savoir si sa situation à changer, s’il souhaite modifier son contrat, s’il est intéressé par un autre produit.

 

« Il faut avoir une bonne culture générale »

Il arrête, raccroche, c’est l’heure de la réunion d’équipe. On y discute métiers, chiffres et objectifs. Terminée, il retourne à son bureau, se met à jour sur une dernière loi pour un dossier, s’informe des dernières actualités juridiques, économiques, sociales et fiscales. « Il faut avoir une bonne culture générale pour bien analyser l’environnement, les enjeux et les besoins des clients », conclut-il. La journée se termine vers 18 heures. Parfois plus tard. Demain, il faudra recommencer.

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

« Alsachimie va de l’avant ! »

« Alsachimie va de l’avant ! »

Mistertemp’ : Le leader de l’intérim digital vient de passer les 400 000 contrats intérimaires

Mistertemp’ : Le leader de l’intérim digital vient de passer les 400 000 contrats intérimaires

Un campus 100% numérique

Un campus 100% numérique

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

563 offres d’emploi en ligne

Fermer X