emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Coronavirus : le livre à l’agonie

 | par Nathalie Perrier

Coronavirus : le livre à l’agonie
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Les libraires vont-ils survivre à la crise du coronavirus ? Le monde du livre a connu une perte de chiffre d’affaires de près de 31 % durant le seul mois de mars et avril comme mai s’annoncent tout aussi catastrophiques…

Le monde du livre, déjà en difficulté, est à l’agonie. Depuis le 15 mars, date du début du confinement consécutif à l’épidémie de coronavirus, seuls les établissements vendant des titres de presse ont le droit de maintenir leur activité. Les librairies, elles, sont fermées. 
 
 
Résultat ? Selon les données communiquées par le cabinet d’analyse GfK, l’industrie affiche 145,159 millions €. Et le marché du livre a perdu 30,96 % en valeur sur le mois de mars. 
 
 
Du côté des points de vente, la situation est catastrophique : les librairies de niveau 1 accusent un recul de 52,4 % des ventes, tandis que les enseignes (GSS Culturelles) perdent 48,93 %. Les grandes surfaces alimentaires chutent également de 49, 70 % et le secteur librairie niveau 2, auquel est associé internet, perd 45,84 %.
 

Les livres tourisme les plus touchés

 
 
Dans la segmentation, GfK indique que le secteur Tourisme/Voyages a été le plus concerné sur le mois de mars, avec une perte de 72,15 %. La littérature générale accuse une diminution de 32,76 %, avec 42,166 millions €. 
 
 
En revanche, deux segments s’en sortent plutôt bien : le parascolaire, qui augmente en valeur de 55,95 % et le scolaire, de 4,4 % sur le mois de mars. Pour le trimestre 1, les données sont toujours dans le vert : 22,99 % pour le premier, et 10,80 % pour le second. 
 
 
Si l’annonce de l’interdiction de vente de livres par Amazon a quelque peu rendu le sourire aux libraires, l’avenir s’annonce noir. Beaucoup d’éditeurs et de libraires redoutent aujourd’hui de ne plus jamais pouvoir lever le rideau. Pour tenter de passer le cap et survivre, des initiatives se mettent ici et là en place, avec notamment des livraisons à domicile. Cela suffira-t-il ? Pas sûr. 
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Les compétences attendues chez les cadres : la polyvalence est de mise

Les compétences attendues chez les cadres : la polyvalence est de mise

Ingénieur en intelligence artificielle : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en intelligence artificielle : c’est quoi ce métier ?

BTP en milieu tropical : une spécificité mis en évidence par un Campus d’excellence

BTP en milieu tropical : une spécificité mis en évidence par un Campus d’excellence

Nathan, franchisé, de la boulangerie à la coiffure

Nathan, franchisé, de la boulangerie à la coiffure

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1810 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X