emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Coronavirus : les hôtels du groupe Accor accueilleront des patients asymptomatiques

 | par Nathalie Perrier

Coronavirus : les hôtels du groupe Accor accueilleront des patients asymptomatiques
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Le groupe hôtelier Accor va mettre des lits à disposition des malades du Covid19 qui ne présentent pas de symptômes mais sont contaminants.

Alors que l’activité tourisme est à l’arrêt depuis le début de la pandémie de covid19, le groupe Accor a décidé d’accueillir des patients asymptomatiques, c'est-à-dire porteurs du coronavirus mais qui n'en ont pas ou pas encore développé les symptômes.
 
Un accord a été signé le 15 avril entre le groupe et l'AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris). « L'AP-HP a décidé, avec les collectivités territoriales, notamment la mairie de Paris et la Seine-Saint-Denis, de lancer trois pilotes sur l'Ile-de-France. Ils nous ont demandé si l'on pouvait déjà mettre des hôtels à disposition dès ce soir (15 avril, ndlr) pour des personnes atteintes du virus et asymptomatiques, mais qui sont contaminantes », explique Sébastien Bazin, le président du groupe Accor.
 
Les cas de malades asymptomatiques ou qui présentent peu de symptômes représentent entre 30 et 60 % des personnes infectées, selon l'Institut Pasteur. Mais leur charge virale est la même, et ils peuvent donc transmettre le covid19.
 

Un projet pilote porte de la chapelle à Paris

 
Un premier projet « pilote », concernant les centres hospitaliers parisiens de Bichat et la Pitié-Salpêtrière, ainsi que l'hôpital Avicenne de Bobigny, au nord de Paris, est lancé avec un premier hôtel identifié dans le nord de la capitale, un Ibis Budget, situé porte de La Chapelle.
 
Pour la suite, indique la direction d'Accor, les besoins de l'AP-HP sont « en cours de définition ». Trois cents hôtels sur les 1600 que compte le groupe se sont d’ores et déjà portés volontaires pour aider le monde médical. « La seule condition, c'est que mes propriétaires hôteliers soient d'accord », précise Sébastien Bazin. Le recours aux établissements pour cette nouvelle mission sanitaire se fera « à prix coûtant », à l'instar des autres actions d'accueil solidaire.
 
 

Des lits pour les soignants, les SDF, les femmes battues...

 
Ce n’est pas le premier geste fort du groupe hôtelier. Accor a déjà ces dernières semaines mis à disposition des chambres pour les SDF, le personnel soignant et des femmes battues.
 
A ce jour, 25 000 personnes ont été accueillies en trois semaines, et les chambres - souvent dans les hôtels premier prix du groupe - ont été facturées aux préfectures. Le gouvernement a ouvert une enveloppe de 50 M€ pour financer le dispositif. 
 
 
 
>> A lire aussi : 
Hôtellerie-restauration : le ministère annule 750 millions d'euros de charges
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain

« Avec la franchise, je me suis révélée »

« Avec la franchise, je me suis révélée »

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

337 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

ECONOMAT DES ARMEES Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X