emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Coronavirus : une plateforme de livraison alimentaire gratuite en Seine-et-Marne

 | par Nathalie Perrier

Coronavirus : une plateforme de livraison alimentaire gratuite en Seine-et-Marne
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Seine-et-Marne vient de lancer la première plateforme départementale de commandes et de livraisons en ligne de produits alimentaires.

C’est une de ces initiatives qui pourrait être facilement dupliquée. Afin d’aider au maintien de l’activité des commerçants de proximité, fortement impactés par la crise sanitaire due au Covid-19, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Seine-et-Marne a lancé  le  6 avril, avec le soutien de l’Union des Maires 77 et de l’Association des Maires ruraux, et en collaboration avec la société RAPIDLE, la première plateforme départementale de commandes et de livraisons en ligne de produits alimentaires, « Vivons local ».
 
Simple et gratuit pour les commerçants et les utilisateurs, ce dispositif départemental d’urgence vise à accompagner les entreprises de l’alimentaire dans l’enjeu de la sauvegarde de l’économie locale en milieu rural et semi-rural.
 
« Avec Vivons local, notre principale motivation est de répondre à l’urgence de la situation après l’annonce de la fermeture des marchés alimentaires, explique Jean-Robert Jacquemard, Président de la CCI de Seine-et-Marne. Nous voulons proposer rapidement à nos commerçants seine-et-marnais, sédentaires et non-sédentaires, une solution simple et pratique pour continuer à servir au mieux leurs clients durant cette période de confinement. »
 
Cette initiative pest aussi une réponse à la question de l’approvisionnement des zones rurales et semi-rurales. « Cette initiative obéit, par ailleurs, à notre mobilisation en tant que Chambre de commerce et d’industrie à sauvegarder notre tissu économique local, et, en l’occurrence, à maintenir les activités des entreprises de la filière alimentaire, particulièrement impactées par la crise sanitaire due au Covid-19 », conclut Jean-Robert Jacquemard.
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

NGE vise toujours 10 000 recrutements d’ici 2024

NGE vise toujours 10 000 recrutements d’ici 2024

Déconfinement : quel avenir pour le business digital ?

Déconfinement : quel avenir pour le business digital ?

Télétravail : l'indispensable argument pour convaincre les candidats ?

Télétravail : l'indispensable argument pour convaincre les candidats ?

L'avenir est-il dans le télétravail ?

L'avenir est-il dans le télétravail ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1847 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X