emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'assurance, la banque et la finance

Covid-19 : les assureurs s’adaptent

 | par Christine CATHIARD

Covid-19 : les assureurs s’adaptent
Quelle sera la durée réelle du confinement ?
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Les régimes complémentaires santé d’entreprise couvrent les risques liés à cette pandémie. Les contrats fonctionnent sur les bases habituelles et les assurés sont indemnisés selon les garanties prévues dans les contrats. Décryptage avec deux experts Gras Savoye Willis Towers Watson : Véronique Le Paih et Sébastien Brocard( Directeurs de Pôle Commercial et Technique.)

L’application des taux de cotisations peut connaitre quelques variantes suivant que ceux-ci sont exprimés en pourcentage du plafond de la Sécurité Sociale (une grande partie des contrats) en forfait en euros ou bien encore en pourcentage des salaires. Pas d’impact particulier pour les deux premiers, en revanche une incidence du chômage partiel pour ce dernier cas.
 

Garanties décès et arrêt de travail

 
S’agissant de la prévoyance, les garanties décès et arrêt de travail s’appliquent. De plus, compte tenu des dispositions prises par les pouvoirs publics visant à indemniser un certain nombre d’arrêt ordinairement non pris en charge par la Sécurité Sociale (cas contact étroit – personne vulnérable (femmes enceintes à compter du 3ème mois ou personnes présentant des pathologies à risque) – parent enfant de moins de 16 ans – parent d’enfants handicapés – proche d’une personne vulnérable, ..)  les acteurs de la protection sociale se sont mobilisés.
 
 

Deux d’entre eux n’en font pas partie

 
A date, les régimes de prévoyance interviennent sur ces arrêts dérogatoires hormis deux d’entre eux : parents d’enfants de moins de 16 ans et proche d’une personne vulnérable pour lesquels une position de non indemnisation a été largement partagée par l’ensemble des acteurs de la protection sociale complémentaire. Cette situation pouvant poser des difficultés dans certaines entreprises, il semble depuis quelques jours, que la position soit en passe d’évoluer (via la mise en place de fonds de solidarité pour aider à leur prise en charge soit une prise en compte pure et simple et ce, peut-être dans une perspective de changement de configuration de ces arrêts ( bascule à compter du 1er mai dans une typologie chômage partiel)  
 
Outre les garanties prévues par les contrats d’assurance, divers services ont été déployés pour accompagner les entreprises et leurs salariés tels que : services d’écoute psychologiques, téléconsultation, guide de bonnes pratiques en situation de télétravail, .. Soit ces services préexistaient dans les régimes et un rappel en a été fait, soit ils ont été mis en place temporairement ou durablement suivant les cas.
 

 Quel impact sur le marché de l’assurance ?

 
L’ensemble des acteurs  de la protection sociale complémentaire se sont mobilisés pour accompagner les entreprises et les salariés sur les différents aspects suivants :
 
·         Facilités de paiement accordées aux entreprises particulièrement impactées par la crise sanitaire ou en grande difficultés économiques concernant le règlement des cotisations
·         Communication quasi en temps réel quant aux évolutions de la réglementation en matière d’indemnisation des arrêts de travail
·         Organisation des sociétés du secteur afin de permettre une continuité du service aux entreprises et à leur salariés
·         Adaptation rapide des modalités de gestion quant à l’indemnisation des arrêts dérogatoires pour ceux pris en compte par les organismes assureurs
·         Contributions significatives des porteurs de risques à des fonds de solidarité ou fonds de soutien aux entreprises, .. 
 

Et à partir de maintenant dans la perspective d’un déconfinement progressif 

 
Un certain nombre d’acteurs, dont GSWTW souhaitent accompagner leurs entreprises clientes et leurs salariés dans la sortie de crise sanitaire en proposant des solutions très opérationnelles.
 
Pour ce qui concerne les tendances en termes de sinistralité, il convient d’être prudent en termes de projections car l’équation est complexe.
 

S’agissant de la santé 

 
Quelle sera la durée réelle du confinement ? 
Quels comportements à l’issue (report total des prestations ? report partiel ?)
Quels seront les impacts du confinement sur les prestations santé ?
Le tout dans un contexte de déploiement de la réforme 100 % santé
 
A ce stade, les premières observations effectuées sur le portefeuille GSWTW par rapport à la même période 2019  sont les suivantes :
 
·         Une augmentation de la consommation sur le poste pharmacie avant le confinement de +14% (+ 60% pour la journée du 16 mars)
·         Une augmentation mesurée sur les postes consultations et visites de + 4% avant le confinement (majoritairement des généralistes)
·         A partir du 17 mars, les consommations ont diminué de façon très significative principalement sur les postes optique et  dentaire (de l’ordre de 80%)
·         Les flux hospitaliers arrivant à la fin des séjours et les actes réalisés à distance nous demandent une certaine vigilance quant aux données sur les postes hospitalisation et consultations et visites (depuis le confinement)
 

S’agissant de la prévoyance   

 
Il est permis d’imaginer une hausse de l’absentéisme dans les prochains mois (fatigue de certains salariés dans des secteurs tels que la santé car ils auront été en 1ère ligne pendant de longues semaines, rupture entre une période de télétravail et un retour à « la normale », quête de sens,. ..
 
Il conviendra pour des acteurs de la protection sociale, tels que GSWTW et au-delà de l’analyse des données chiffrées, de pouvoir être aux côtés des entreprises et de leurs salariés dans la gestion de l’après crise sanitaire dans les diverses dimensions que cela pourra revêtir.    

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Quelle place pour les femmes dans l’IT en 2020 ?

Quelle place pour les femmes dans l’IT en 2020 ?

Ciel mon mari est muté dans les Vosges!

Ciel mon mari est muté dans les Vosges!

Le cloud, le big data et la cybersécurité en quête de professionnels bien formés

Le cloud, le big data et la cybersécurité en quête de professionnels bien formés

Le Groupe Barrière déploie son quatrième accord handicap

Le Groupe Barrière déploie son quatrième accord handicap

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

397 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

RELAIS ASSUR MAIF. Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X