emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires dans l'industrie

Cybersécurité : des salaires élevés pour des profils recherchés

 | par Coralie Donas

Cybersécurité : des salaires élevés pour des profils recherchés
La double-compétence est aussi une bonne manière de cultiver l’attractivité de son profil.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Dans l’informatique, les professionnels de la sécurité comptent parmi les fonctions les mieux rémunérées. En cause, leur rareté, et leur haut niveau de responsabilité. C'est le métier dont le salaire va le plus augmenter en 2021.
 
Jusqu’à 200 000 euros annuel, c’est le salaire auquel peut prétendre un professionnel de la cybersécurité. « Il s’agit toutefois du haut du panier, des responsables de la sécurité des systèmes d’information, RSSI, qui évoluent dans un grand groupe », précise Alain Bouillé, délégué général du Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique (CESIN).
Des profils juniors peuvent espérer des salaires d’embauche qui démarrent à 40k euros. La tendance va se maintenir. La généralisation du télétravail entraîne obligatoirement la sécurisation de l’accès aux systèmes d’information des entreprises. « Les budgets sécurité informatique des entreprises ont non seulement été maintenus, mais augmentés », confirme Alain Bouillé. Dans son étude de rémunérations 2021, le cabinet de recrutement PageGroup relève des fourchettes de rémunérations brutes annuelles de 45k à plus de 70 k euros pour des analystes cybersécurité selon le nombre d’années d’expérience, de 100k à 200k euros pour des directeurs de la sécurité des systèmes d’information. Et identifie l’ingénieur cybersécurité comme un des métiers dont le salaire va le plus augmenter en 2021.
 

Entreprises et services de l’Etat

« Les banques et les entreprises de services du numérique (ESN, les ex-SSII, ndlr) qui recrutent en masse, déroulent le tapis rouge et proposent des salaires de 10 à 20k euros supérieurs aux grilles habituellement pratiquées », observe Amélia Fanchette, manager au cabinet de recrutement Michael Page. Une surenchère qui s’explique par une certaine rareté des profils. « Nous sommes beaucoup sollicités pour des recrutements de cadres expérimentés, qui savent communiquer, comprennent les métiers de l’entreprise et puissent expliquer à chacun les enjeux de la cybersécurité », reprend Amélia Fanchette. Une part des cyber-spécialistes se dirigent vers les services de l’Etat, comme les renseignements ou l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). « Ce ne sont pas les acteurs qui payent le mieux, mais le projet qu’ils proposent attire les technophiles », explique encore Amélia Fanchette.
 

Double compétence

Pour les entreprises, une manière de faire face à la pénurie est de fidéliser les collaborateurs et de les recruter le plus tôt possible, pendant leurs études, en développant l’alternance. « Les étudiants ont déjà leur place dans l’entreprise bien avant d’être sortis de l’école », constate Richard Rey, enseignant et ingénieur de recherche en cybersécurité à l'école d’ingénieurs parisienne ESIEA.
Même constat à L’école d’ingénieurs ENSIBS de l’université Bretagne Sud, qui forme des ingénieurs en cyberdéfense par la voie de l’alternance. « Les entreprises signent des lettres d’intention d’embauches en cours de cursus aux apprentis pour être sûres de les retenir une fois diplômés », souligne Laurent Marot, enseignant en cyberdéfense.
Si les ingénieurs en cybersécurité ont la côte, il faut rester attentif au développement du marché. « Pour le moment, la cybersécurité prend beaucoup d’ampleur, mais le marché va se réguler. Peut-être que dans l’avenir, la compétence cybersécurité ne suffira plus, il faudra l’associer à une autre expertise, par exemple dans la data ou les systèmes embarqués », reprend Richard Rey. La double-compétence est aussi une bonne manière de cultiver l’attractivité de son profil. 
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Un campus 100% numérique

Un campus 100% numérique

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1127 offres d’emploi en ligne

Fermer X