emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Dans le bureau d’un recruteur (partie 2)

 | par 

Dans le bureau d’un recruteur (partie 2)
Aujourd’hui, on ne demande plus à un candidat d’avoir « un bagage », on « achète sur place ce dont on a besoin »
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Christelle Pradier est directrice du recrutement Sopra Steria. Cette deuxième série d’interviews est dédiée aux lycéens (15/18 ans) et à leur vision de l'entreprise, sans langue de bois. A suivre !

 

J’ai hâte d’entrer dans la vie professionnelle parce que…

« J’aime le métier que je veux faire. » Alexandra, 18 ans, Terminale

Alexandra, tu as déjà répondu à la première question que l’on doit tous se poser, à savoir : « qu’est-ce que j’aimerais faire plus tard ». Tu as beaucoup de chance car tu sais déjà ce que tu aimes mais en plus tu as réussi à formaliser ces appétences naturelles dans ce qui sera sûrement ton futur métier, et tu n’as aucun doute sur le fait que ce soit ce que tu souhaites faire. Tu as donc à mon sens LA formule magique : le fait de se connaitre, le fait de trouver un métier qui te corresponde et le fait de n’avoir aucun doute sur la trajectoire qui t’amènera vers ce métier. Tu vas pouvoir te préparer à ce métier, choisir la formation idéale et mettre toute ton énergie et ta curiosité pour parvenir à l’exercer.

Nous sommes néanmoins dans un modèle où des métiers qui existaient avant n’existent plus et un modèle où nous ne connaissons pas encore les métiers de demain. Le fait que tu aies choisi un métier ne t’empêchera pas de réfléchir à comment l’appréhender de manière innovante car il va certainement évoluer, se redéfinir, se doter de nouveaux usages, de nouveaux services. C’est ce qui sera passionnant !

Dans mon 1er job, j’exigerai que…

« On m’aide à me perfectionner et qu’on m’apprenne des choses. » Camille, 17 ans, classe de 1ère

Camille, pour toi, l’entreprise est un prolongement du monde académique et je suis très contente que tu l’appréhendes comme tel. L’entreprise va en effet être là pour continuer la dynamique que tu as amorcé pendant tes années de lycée et t’accompagner pour que tu continues à apprendre de nouvelles choses. Cela te permettra d’adresser les sujets qui te seront proposés dans le monde professionnel.

Aujourd’hui, on ne demande plus à un candidat d’avoir « un bagage », on « achète sur place ce dont on a besoin ». Tu es d’abord un savoir-être. Tu arriveras comme tu es, avec un certain nombre de compétences et de connaissances et ce que tu apporteras, ce sera ta capacité à apprendre. Tu auras raison d’exiger de l’entreprise qu’elle soit ce que l’on appelle « une entreprise apprenante », pour continuer de devenir ce que tu as envie d’être.

L’entreprise doit être l’un des acteurs d’un apprentissage qui, finalement, n’en finira jamais.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Le recrutement en mode gaming : préparez-vous !

Le recrutement en mode gaming : préparez-vous !

Se faire recruter aujourd’hui avec les réseaux sociaux

Se faire recruter aujourd’hui avec les réseaux sociaux

Des trophées pour récompenser le parcours d’entrepreneurs handicapés

Des trophées pour récompenser le parcours d’entrepreneurs handicapés

Recrutements hommes-femmes : des écarts toujours aussi importants

Recrutements hommes-femmes : des écarts toujours aussi importants

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

7587 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X