emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

De moins en moins de candidats au départ volontaire

 | par Anne-Sophie Bellaiche

  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Les plans de départs volontaires connaissent un grand succès depuis quelques années. Ils sont préférés aux licenciements. Avec la crise économique, ils se sont même renforcés. Mais aujourd'hui, la machine se grippe.

Sur la fin de l'année 2008, nous avons constaté une frilosité toujours plus grande des salariés pour rejoindre les plans de départs volontaires », témoigne Olivier Le Barre, l'un des directeurs du cabinet de conseil en ressources humaines BPI, l'un des leaders du reclassement. Malgré les efforts financiers des entreprises et l'activisme des cellules de mobilité, les dispositifs patinent et des solutions radicales se profilent.

Renault, qui ambitionnait 4 000 départs lors de la mise en place de son plan, en septembre dernier, en aurait acté environ 1 500 au 31 janvier. Selon Fabrice Le Berre, délégué CGT et membre du Comité central d'entreprise, « on est loin du compte et l'on voit mal ce qui pousserait des salariés à partir entre aujourd'hui et avril, sachant que la bonification des primes de départ prenait fin en janvier ». Les organisations syndicales de Renault se sont vu proposer l'ouverture d'une négociation de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, qui annonce, selon elles, le prélude à un éventuel plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

LA CONJONCTURE DÉCOURAGE LE VOLONTARIAT

Certains ont déjà franchi le pas. Dans l'Ariège, l'équipementier Michel Thierry, qui avait négocié ce type d'accord avec des aides à la mobilité externe, vient d'ouvrir un PSE pour supprimer 50 postes. Et là, plus question de volontariat. La conjoncture de l'emploi est la première raison de la désaffection de ces plans. Les jeunes actifs, qui partaient encore volontiers jusqu'au milieu de l'année dernière, hésitent désormais. Et les plans font le plein sur une cible limitée : les salariés en fin de carrière n'ayant plus à retrouver un emploi. Dans les entreprises les plus généreuses, les 57-58 ans, assurés de toucher leur salaire pendant deux ans, pourront tenir jusqu'à la retraite.

Deuxième raison du refroidissement : les plans ne labourent pas un terrain vierge. Chez PSA à Rennes, un plan de départs volontaires a déjà eu lieu en 2007 (rempli avec 680 personnes), suivi d'un autre en 2008 (100 personnes, sur un objectif de 400). En 2009, on attaque l'os. Enfin, la situation particulière de plusieurs bassins d'emploi freine les velléités, en raison de la faible appétence pour la mobilité. Si des salariés d'Ile-de-France peuvent espérer se recaser, l'équation reste différente ailleurs. Dans le bassin de Sandouville, au Havre, le taux de chômage est de 15 %. Manque de chance, c'est là que Renault attend le plus grand nombre de départs. Enfin, il y a les plans volontaires dépassés par l'ampleur de la crise. Chez Michel Thierry, il fallait, à l'été 2008, 40 départs, puis 90, puis 130. Les projets de reclassement n'ont plus le temps de se réaliser. L'entreprise passe alors en mode PSE.

Pour convaincre de nouveaux volontaires, les grandes entreprises sont mieux armées. SFR est passé dans la phase substitution de son plan. Un salarié, faisant partie d'une catégorie non éligible au départ, peut partir s'il trouve un collaborateur pour le remplacer. Du côté de Sandouville, Renault a battu le rappel des autres employeurs de la région. Depuis le 2 février, Total, SNCF et Kimberly-Clark proposent leurs postes sur le site du constructeur automobile. Encore faut-il que les qualifications requises soient en phase avec les compétences des salariés... .

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

9008 offres d’emploi en ligne

Fermer X