emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Ingénieur de production

Décrocher une école d'ingénieurs

 | par 

Décrocher une école d'ingénieurs
Pierre Chapon.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

La formulation des vœux de bacheliers doit être prise avant le 21 mars 2014. D’ici là, parents et élèves devront faire des choix. Pour intégrer une école d’ingénieur, il faut mûrir son projet. Veut-on suivre des cours généralistes, professionnalisants, en informatique ou en logistique ? Il existe une école qui convient à chaque candidat.

En matière d’école d’ingénieurs, la diversité constitue le maître mot. La meilleure école est donc toute relative et fluctue selon les envies et la personnalité des candidats. Cela dépend également du projet de l’impétrant. Pour décrocher sa meilleure école d’ingénieur, il est donc essentiel de définir pourquoi l’on souhaite telle école plutôt que telle autre. Veut-on absolument travailler dans le secteur de l’aéronautique ? Selon le classement Usine nouvelle des écoles d’ingénieurs, il conviendra de choisir l’Isae, première école non généraliste du hit-parade, née en 2007 du rapprochement de Supaéro et de l'Ensica. Veut-on devenir grand capitaine d’industrie ? Il conviendra de postuler à l’école polytechnique. Veut-on suivre un cursus concrets en apprentissage dans une école publique (c’est-à-dire peu onéreuses) ? Dans ce cas, le classement de l’Etudiant, l’autre référence en matière d’école d’ingénieurs,  plébiscite l’Insa de Lyon…

 

« Polytechnique caracole en tête »

Reste ensuite à savoir si l’on veut décrocher une école avec ou sans classe préparatoire aux grandes écoles. Les choix sont donc multiples. Ils dépendant aussi du niveau scolaire de l’étudiant. Les meilleurs élèves pourront postuler dans les meilleurs cursus généralistes type Polytechnique ou INP Grenoble. Selon le classement Usine nouvelle 2013, « Polytechnique caracole toujours en tête, mais de peu, talonnée par l’Institut national polytechnique de Grenoble, qui fait une percée fulgurante !, précise Cécile Maillard, en charge du classement annuel des écoles d’ingénieurs pour Usine nouvelle. L’établissement public grenoblois joue la carte de l’union et six écoles d’ingénieurs lui donnent une force de frappe difficile à égaler. Du coup, il bat la prestigieuse institution de Palaiseau sur un de ses points forts : la recherche. Côté salaire, en revanche, le jeune polytechnicien gagne 10 000 euros de plus par an que l’ingénieur sorti de l’INP Grenoble »… 

Mais pour intégrer une école comme Polytechnique, il faut avoir conscience que le niveau scolaire doit être de très haut niveau. « Concrètement, cela veut dire avoir des moyennes au Bac avoisinant les 18, estime Céline Authemayou, journaliste et coordonatrice du palmarès des écoles d’ingénieurs 2014 du magazine l’Etudiant. En deçà, il faut savoir aller voir ailleurs. La majorité des étudiants s’épanouissent très bien hors de Polytechnique. Il existe quand même quelque 226 écoles répertoriées par la commission des titres ».

 

« Il faut aussi dédramatiser »

Ceci précisé, il existe en France deux grands types d’écoles. Celles qui recrutent après le Bac et celles qui intègrent leurs élèves à Bac +2 après une classe préparatoire aux grandes écoles ou après un diplôme de type DUT ou BTS. Aujourd’hui, les écoles sont dans une dynamique de diversifier les profils et 40 % des diplômés ingénieurs viennent maintenant d’un cursus DUT-BTS. La classe préparatoire est une voie qui n’est plus aussi hégémonique qu’avant. C’est aussi un cursus demandant de faire des sacrifices importants. « Il reste cependant à relativiser, explique Pierre Chapon, auteur de « Je vais vous apprendre à intégrer L'X. Astuces et méthodes-clés pour intégrer les meilleures écoles d'ingénieurs ». Pour intégrer les meilleurs cursus, il faut, certes, investir beaucoup d’énergie mais il faut aussi dédramatiser. Si tout le monde n’intègre pas Centrale ou Mines, tout effort en classe préparatoire permet d’accéder à une école de rang supérieur. Reste que près de 80 % des étudiants de « prépas scientifiques » intègrent une école d’ingénieurs in fine ».

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Région Auvergne-Rhône-Alpes : + 19% d’emploi IT & digital

Région Auvergne-Rhône-Alpes : + 19% d’emploi IT & digital

Les entreprises de taille moyenne affichent les prévisions d’embauche les plus favorables

Les entreprises de taille moyenne affichent les prévisions d’embauche les plus favorables

Femmes et filières scientifiques : elles désertent alors que les opportunités d’emploi explosent !

Femmes et filières scientifiques : elles désertent alors que les opportunités d’emploi explosent !

« On manque de gestionnaires de copropriété »

« On manque de gestionnaires de copropriété »

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

656 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X