emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

Des augmentations salariales de 2,25 % prévues pour 2013

Des augmentations salariales de 2,25 % prévues pour 2013
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Selon la dernière enquête du cabinet de conseil RH Altedia, les enveloppes budgétaires d’augmentation en 2013 ne devraient augmenter que de 2,25 %, contre 2,50 % en 2012.

Cela se confirme. En 2013, les augmentations devraient être très mesurées. C’est du moins l’enseignement principal que retire le cabinet de conseil RH Altedia de son enquête réalisée ce mois-ci, suite aux négociations annuelles obligatoires et auprès de 350 sociétés implantées en France et oeuvrant dans 7 secteurs *.  Dans chaque entreprise comprenant une ou plusieurs sections syndicales d’organisations représentatives, les délégués syndicaux ont négocié avec les employeurs les budgets d’augmentation pour l’année 2013.

 

67 % des entreprises allègent leurs enveloppes budgétaires

Ces enveloppes budgétaires sont en baisse par rapport à 2012. Selon l’étude Altedia, une majorité des entreprises sondées (67 %) « a déclaré avoir une enveloppe budgétaire en baisse par rapport à 2012 ». Seulement 7 % des sociétés sondés annoncent que les budgets d’augmentation seront supérieurs à ceux de 2012. Pour un bon quart (26 % plus précisément), rien ne bouge. Pour rappel, en 2012, l’enveloppe budgétaire se situait à + 2,50 %.

« Les deux secteurs les plus concernés par ces baisses sont l’Industrie et la Grande Consommation » indique l’étude. 3 % des sociétés sondées déclarent même envisager un gel des salaires pour 2013.

 

2,25 % pour 2013

Résultat, en moyenne, pour 2013, les budgets d’augmentation tournent autour de 2,25 %. C’est peu, surtout si l’on compare ces budgets aux taux moyen d’inflation en 2012 qui était de 2 %. Les entreprises du secteur financier tablent sur un budget salaire en augmentation de 2,16 %. L’Industrie et la Grande consommation sont au-dessus avec 2,30 %. Quant aux sociétés du secteur informatique, elles sont nettement plus mesurées avec des budgets d’augmentation tournant autour de 1,90 %. Pour les autres secteurs, l’augmentation se situera tourne autour de 2,30 %. Pas de quoi augmenter de manière significative le pouvoir d’achat des salariés.

Dans ces négociations, d’autres éléments sont aussi abordés. « Certaines mesures complémentaires font l’objet d’enveloppes spécifiques » rappelle Altedia. Les thèmes les plus évoqués sont les suivants : la revalorisation des minima et des primes, la réduction des écarts salariaux (bas salaires, équité interne, salaires entre les hommes et les femmes, les salaires des seniors), revalorisation de la prise en charge par l’employeur (mutuelle, transport, restauration) et enfin les variables (prime collective, prime individuelle).

Lucile Chevalier

* Industrie, Grande consommation, Assurance, Banque/Crédit, Informatique, Transport & Logistique, Institutions de retraite et prévoyance.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

8723 offres d’emploi en ligne

Fermer X