emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Des ministres très favorables à la promotion du titre de « maître restaurateur »

 | par La rédaction de Néorestauration

Des ministres très favorables à la promotion du titre de « maître restaurateur »
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Christine Lagarde, Ministre de l'économie, des finances et de l'emploi, Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur et Luc Chatel, secrétaire d'Etat chargé de la consommation et du tourisme, se félicitent de la publication des textes relatifs au titre de "maître restaurateur" et appellent à la mobilisation des organisations professionnelles du secteur et du réseau des chambres de commerce et d’industrie, pour promouvoir cette nouvelle mesure. Leur objectif est que cette mesure, forte et ciblée pour la valorisation de la gastronomie française, et au-delà du tourisme, vise rapidement plusieurs milliers de restaurateurs.
Rappelons que les textes relatifs au titre de « maître-restaurateur » viennent d’être publiés au Journal Officiel. Cette nouvelle qualification s’inscrit dans le cadre du « contrat de croissance en faveur de l’emploi et de la modernisation du secteur » signé en mai 2006 entre l’Etat et les organisations professionnelles. Le nouveau titre, octroyé par le préfet, devrait selon les ministres concernés, permettre de reconnaître l’excellence des meilleurs professionnels de la restauration traditionnelle dans tous les territoires, en valorisant de façon concrète leur compétence et leur engagement en faveur de la qualité de service, grâce au respect d’un cahier des charges.

Les dirigeants d’entreprises, candidats à l’obtention du titre, devront faire réaliser un audit externe par un organisme certificateur figurant sur une liste qui sera établie prochainement par arrêté du Ministre. Dès cette semaine, l’appel à candidatures précisant les conditions nécessaires pour assurer ces audits sera lancé sur le site internet du ministère.
L’octroi du titre de maître restaurateur va permettre de bénéficier d’un crédit d’impôt pour les dépenses de modernisation pouvant aller jusqu’à 15 000 € par maître-restaurateur.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

301 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X