emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Développement durable : dans les pas d'une pionnière

 | par Maxime Amiot

Développement durable : dans les pas d'une pionnière
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Marie-Claire Daveu est directrice du développement durable chez Sanofi-Aventis. Que fait-elle exactement ? Quels sont ses domaines d'intervention ? Nous avons suivi durant une semaine cette défricheuse de nouveaux territoires de l'industrie.

Lundi 10 heures
Point d'étape avec le président
Arrivée à 9 heures au siège de Sanofi-Aventis, avenue de France, à Paris, Marie-Claire Daveu ne perd pas de temps. Le rendez-vous stratégique de la semaine a lieu ce matin : la directrice du développement durable rencontre Jean-François Dehecq, le président du conseil d'administration du laboratoire pharmaceutique. Au programme : bioéthique, essais cliniques, vaccins, accès aux médicaments des pays émergents, protection de l'environnement, achats... « En 2006, nous nous sommes vus plusieurs fois pour faire le point sur l'ensemble des dossiers », explique la jeune femme. L'échange dure deux heures. « S'il n'y a pas d'implication forte venant d'en haut, il est plus difficile de sensibiliser les acteurs en interne. L'appui du président donne un poids déterminant à nos actions. » Au sein de Sanofi-Aventis, la direction développement durable est rattachée à la direction des affaires générales. Une organisation mise en place en mars 2006 avec l'arrivée de Marie-Claire Daveu : « Nous avons souhaité montrer que le développement durable ne concerne pas seulement les questions d'environnement ou de sécurité, mais aussi la santé, le social. C'est une problématique transversale », insiste-t-elle.

Mardi 14 h 30
Le bilan environnemental au crible
Rencontre avec Pierre Jomier, le directeur environnement et énergie au sein de la direction Hygiène, sécurité, environnement (HSE). Les deux managers se connaissent bien. « Nous nous voyons au moins une fois par mois », indique Marie-Claire Daveu. A l'ordre du jour : bilan des actions de l'année en cours en matière d'environnement et définition des objectifs pour l'an prochain. Consommation et rejet de l'eau, émission atmosphérique, recyclage et incinération des déchets, maîtrise d'énergie... Toutes les données sont disséquées, sur la base d'un reporting mondial, effectué site par site et remonté par les responsables HSE.
« Le bilan est positif, nous sommes sur la bonne voie », sourit Pierre Jomier. Sur un an, d'après les premiers résultats, les émissions atmosphériques ont été réduites de 14 %, la consommation d'eau de 17 %. Des pistes d'action et de perfectionnement sont évoquées. Ainsi l'accroissement du recours aux énergies renouvelables avec plusieurs projets pilotes développés par site : énergie éolienne en Grande-Bretagne, solaire au Brésil et le développement d'une nouvelle politique en matière de transports. Depuis plusieurs années, l'acheminement des médicaments se fait prioritairement par bateau plutôt que par avion. Et le groupe évalue les offres de différents prestataires pour la flotte de véhicules de ses visiteurs médicaux. Avec un objectif : avoir des voitures moins polluantes.

Le parcours de Marie-Claire Daveu

Diplômée de l'Institut national agronomique de Paris-Grignon. Ingénieur en chef du génie rural des eaux et forêts.
- 2002 Conseillère environnementale au cabinet de Jean-Pierre Raffarin, à Matignon.
- 2004 Directrice de cabinet de Serge Lepeltier, ministre de l'Environnement.
- 2005 Conseillère au cabinet de Xavier Bertrand, ministre de la Santé.
- Mars 2006 Directrice du développement durable de Sanofi-Aventis
 



Mercredi 15 heures

Réunion avec l'équipe
Autour de la table, cinq collaborateurs. Tous travaillent à plein temps sur le développement durable. « En tout, nous sommes sept, dont un basé aux Etats-Unis », détaille Marie-Claire Daveu. D'ici à quelques mois, une nouvelle recrue devrait arriver. « Nous montons en puissance. Les postes sont très demandés : je reçois de nombreux CV, de l'interne comme de l'externe », se réjouit cette fonctionnaire en disponibilité déjà rompue à la vie d'entreprise.
Chaque membre de l'équipe dispose d'un bagage sur un métier donné : recherche, social, médical, environnement. Pierre-Guillaume Harscouët, ingénieur en biotechnologies, vient de rejoindre la direction du développement durable, après un premier poste en recherche sur la production de protéines sur le site de Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. Audrey Babouran, forte d'une expérience en ressources humaines, gère les questions sociales... Leur mission : faire le point avec les filiales et les sites du groupe, afin de voir l'état d'avancement des dossiers. Quatorze délégués développement durable tous des cadres supérieurs servent de relais pour proposer localement des actions aux responsables métiers.

Jeudi 14 heures

Déplacement sur le terrain
Rendez-vous sur le site de Gentilly, (Val-de-Marne), pour rencontrer un responsable achats du groupe. « Il est important de se rendre sur le terrain, pour voir comment nos actions sont perçues », raconte Marie-Claire Daveu, au volant de sa voiture de fonction « verte », rejetant moins de 140 grammes de CO2 par kilomètre.
Aujourd'hui, elle vient faire le point sur le processus de sélection des fournisseurs. La démarche n'étant pas encore formalisée en interne, le but est d'établir une charte d'achats pour le groupe. Des questionnaires types, établis par famille (médical, solvants, administratif...) devront guider les responsables.

Un poste parfois contesté

« Pour certains, le développement durable, ce n'est qu'un sujet de conversation entre le café et le dessert. » Sous forme de boutade, Olivier Maurel, professeur associé à l'Ecole supérieure des affaires (Esa) de Paris-XII, résume la suspicion entourant la fonction. Selon une étude menée auprès de 43 entreprises du SBF 120 et publiée en janvier dernier par Adecco et l'Esa, la direction du développement durable occupe, en moyenne, 3,6 collaborateurs. « Et encore, on peut estimer qu'entre un quart et un tiers des entreprises a une seule personne en interne », indique Johan Titren, chef de projet RSE (responsable sécurité, environnement) chez Adecco. Pire, la nomination d'un titulaire ressemble parfois à une mise au placard dorée pour des cadres supérieurs, voire des syndicalistes. Il reste cependant des perspectives d'amélioration. Notamment au sein des PME, où la fonction est souvent intégrée à la direction HSE, et donc limitée aux questions d'environnement.



 


Dernier thème abordé : la sensibilisation des acheteurs au développement durable. D'ici à 2008, l'en- semble des responsables achats du laboratoire suivra une formation d'une demi-journée sur le sujet. Depuis janvier, des critères de développement durable ont été introduits pour le calcul de la part variable des acheteurs, qui peut atteindre 20 % de la rémunération totale.

Vendredi 15 heures

Branle-bas de combat sur la communication
Toute l'équipe est réunie. « Nous développons un site internet consacré au développement durable, pour informer et présenter les actions du groupe en la matière », explique Marie-Claire Daveu. Le cabinet de conseil BeCitizen, spécialisé dans le développement durable, décortique les sites existants dans d'autres en-treprises : Novartis, Pfizer, John-son et Johnson, Total, Lafarge... Reste à peaufiner le portail, qui devra être opérationnel à la fin de l'année.
Le sujet est sensible. « Les gens ont parfois du mal à dire ce que recouvre le développement durable. Il faut l'expliquer avec pédagogie », insiste Marie-Claire Daveu. En interne, une lettre d'information, présentant les actions du groupe sur le sujet, est programmée pour mai 2008. En externe, la directrice du développement durable se rend régulièrement dans des colloques.
19 heures. La journée est finie, la semaine aussi. Ce week-end, cette mère de famille va s'adonner à sa passion, l'équitation. Un repos pas tout à fait durable. .


 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1652 offres d’emploi en ligne

Fermer X