emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Développer une carrière dans le marketing

 | par Gwenole Guiomard

Développer une carrière dans le marketing
Florence Crespin, EM Lyon.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Les embauches dans le marketing reprennent. Le marketing industriel est en plein développement. Pour être promu, le marketeur devra développer son porte-feuilles de compétences et faire du « terrain » le plus tôt possible.

 

Le recrutement dans le marketing reprend de la vigueur. Chez Maesina, le cabinet de chasse de tête référent sur les domaines commerciaux-marketing,  la mercatique – c’est le terme conseillé par l’Académie française - représente désormais 45 % des 220 missions effectuées annuellement contre 35 % en 2011. « Deux tendances lourdes développent cette appétence pour les marketeurs, précise Eric Gandibleu, le dirigeant. Il s’agit de l’innovation et du e-marketing. Comme les entreprises ont nécessité d’innover pour se développer, elles recherchent des dirigeants et cadres marketing pour créer et développer de nouveaux produits ».

Le marketing industriel peut être également une niche tout  particulièrement intéressante pour lancer sa carrière. « Il y a un fort besoin de marketing dans le business to business, dans le marketing industriel, poursuit Francis Guilbert, vice-président des relations extérieures, entreprises et communication de l’Université Lille 1 et responsable du master Marketing industriel international et innovation de l’IAE de Lille (20 étudiants, 400 euros de frais d’inscription). C’est un élément de compétitivité pour ces employeurs car l’innovation est un fer de lance. Pour 20 étudiants, j’ai une cinquantaine de recruteurs proposant des postes que je n’arrive pas à satisfaire tous les ans ».

 

Faire du terrain, s’impliquer dans la stratégie

Le candidat à la filière marketing débutera par la fonction assistant chef de produit. Après 4 à 5 ans, il poursuivra par un poste de chef de produit. C’est la filière classique. Il évoluera ensuite vers le poste de chef de groupe et de directeur marketing. A 40 ans, ce peut être le bâton de maréchal du marketeur et le début des ennuis pour ceux qui se sont laissés enfermés dans le pur marketing. Ils se trouvent alors concurrencer par des gens plus jeunes, moins chers et plus évolutifs. Le jeunisme dans le marketing est toujours présent et s’est même renforcé avec les besoins de la fonction en Internet/digital.

Pour contourner cet écueil, il est important de développer ses compétences le plus tôt possible. Il faut tout d’abord éviter de suivre un cursus 100 % marketing. Un jeune candidat doit avoir été formé à la gestion des ressources humaines, au contrôle de gestion, au management stratégique.

Vers 30 ans, un marketeur aura dû « faire du terrain » et s’impliquer dans la stratégie de son entreprise. Il est également intéressant, en parallèle, de suivre régulièrement, un à deux jours par an, des séminaires de formation à la gestion d’équipe, le développement commercial et les techniques de gestion financière et de stratégie.

 

« Créer une offre cohérente »

Ce sont les clés pour intégrer une direction générale ou une direction opérationnel d’une usine. Il est aussi essentiel d’avoir eu une expérience à l’étranger comme responsable de compte. Cela permet de basculer sur une fonction opérationnelle et de monter dans la hiérarchie. Dans ce cadre, les titulaires d’un diplôme d’ingénieur sont particulièrement considérés dans la fonction marketing. Ils disposent de compétences techniques et constituent une passerelle avec le département recherche et développement. Leur double compétence acquise lors de leurs études en fait naturellement de bons éléments pour prendre des fonctions de direction.

« Aujourd’hui, les entreprises recherchent des marketeurs sachant coordonner des acteurs en interne et externe, des gens capables de partager l’information, donner du sens, conclut Florence Crespin, professeure affiliée responsable du Mastère Spécialisé en Stratégie Internationale et Marketing Industriel de l’EM lyon (30 étudiants par an, 17 500 euros de frais d’inscription). Il s’agit de fonctions entre le marketing et le business developpement. Le but est de créer une offre cohérente sur des marchés grand comme des continents ».

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain

Automobile : des formations adaptées aux véhicules de demain

« Avec la franchise, je me suis révélée »

« Avec la franchise, je me suis révélée »

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

L’ingénieur en réalité virtuelle et/ou réalité augmentée : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en cobotique : c’est quoi ce métier ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

547 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X