emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans grande distribution

Directeur dans la grande distribution : quel profil pour quelles missions ?

 | par 

Directeur dans la grande distribution : quel profil pour quelles missions ?
parmi les directeurs de supermarchés en poste, 60 % sont issus d’une promotion interne
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

En France, il existe environ 2000 hypermarchés et 10000 supermarchés. A leur tête, les directeurs remplissent des missions variées en fonction de la taille des magasins.

Dans la grande distribution, il existe deux modèles économiques. Tout d’abord, les entreprises intégrées avec des succursales comme chez Casino, Auchan, Carrefour, Lidl. Puis des réseaux indépendants (Système U, Intermarché, Leclerc) où les dirigeants sont propriétaires de leur magasin mais peuvent avoir recours à un directeur salarié. « Etre directeur d’un supermarché, d’un hypermarché ou être responsable d’une supérette n’implique pas les mêmes responsabilités, explique Renaud Giroudet, directeur des affaires sociales, emploi, formation à la Fédération du commerce et de la distribution (FCD). Les volumes d’activité, les équipes à gérer et le mode fonctionnement sont vraiment différents.»

Au sein d’un supermarché

Aujourd’hui, parmi les directeurs de supermarchés en poste, 60 % sont issus d’une promotion interne. Parmi eux, 50 % étaient auparavant chefs de rayon et 50 % employés. Les 40 % restant sont issus d’écoles de commerce, de Master en marketing ou plus rarement titulaires d’une licence professionnelle comme DistriSup management. « Personne ne commence directement au poste de directeur de magasin, fait savoir Renaud Giroudet. Au sein des enseignes, il y a un cursus interne qui s’échelonne sur 12 mois en moyenne, au cours duquel les futurs directeurs apprennent les fonctionnements propres à l’entreprise en binôme avec un directeur plus confirmé. »

Le directeur de supermarché a pour principale mission l’animation de son équipe. Il travaille directement avec au minimum trois, voire cinq managers de rayons (manager de caisse, de produits frais et de produits grande consommation, parfois un chef boucher, et un chef de rayon non alimentaire), qui l’accompagnent dans la gestion du magasin. « Le directeur s’occupe également de l’approvisionnement du magasin, il supervise les commandes, parfois assure les relations avec les fournisseurs, complète Renaud Giroudet. Il organise également des opérations commerciales et saisonnières. »

Certaines activités des supermarchés sont gérées en commun, par le réseau, au niveau des directions régionales. C’est le cas par exemple des services Ressources humaines, sur lesquels le directeur peut s’appuyer. Néanmoins, c’est à lui qu’appartient d’animer les équipes et les réunions des délégués du personnel ou du comité d’établissement.

Le directeur de supermarché a des possibilités d’évolution de carrière et peut par exemple devenir responsable régional ou encore accéder à des fonctions transversales comme responsable régional RH, ou assurer le contrôle de gestion ou le marketing. Son salaire peut varier de 35 000 euros brut par an, pour un directeur débutant, et s’élève en moyenne à 45 000 euros.

Dans un hypermarché

Du côté des hypermarchés, le directeur endosse plus de responsabilités. Il gère en moyenne 250 personnes, mais certains magasins emploient jusqu’à 800 salariés. « Le directeur a beaucoup plus de cadres sous sa responsabilité », fait savoir Renaud Giroudet.  Ils sont en moyenne entre 10 et 20 avec les chefs de secteurs qui ont eux-mêmes sous leur responsabilité des managers de rayon.

Ce poste ne peut pas être pourvu à la fin des études, même après un an de formation. « Généralement, le directeur a été manager de secteur pendant plusieurs années et, le cas échéant, a occupé des fonctions transversales, explique Renaud Giroudet. On devient directeur d’hypermarché, après au moins cinq ans d’expérience à un poste de cadre.»

La rémunération d’un directeur d’hypermarché va être environ deux fois supérieure à celle d’un directeur de supermarché, soit environ 80 000 euros brut. Il peut lui aussi ensuite devenir directeur régional ou obtenir un poste transversal au sein du groupe au niveau des RH ou du contrôle de gestion. « Il y a aussi des besoins en expatriation à l’étranger », indique Renaud Giroudet.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Grand Paris Express : LafargeHolcim décroche 110 millions d’euros de contrats

Grand Paris Express : LafargeHolcim décroche 110 millions d’euros de contrats

Le Sénat réfléchit à l’avenir de la filière sidérurgique

Le Sénat réfléchit à l’avenir de la filière sidérurgique

Le métier de chargé d'indemnisation

Le métier de chargé d'indemnisation

Travaux publics : 200 000 embauches dans les 5 ans

Travaux publics : 200 000 embauches dans les 5 ans

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

398 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X