emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans l'industrie

Franciliens : voici les régions qui vous attirent

 | par Christine CATHIARD

Franciliens : voici les régions qui vous attirent
Auvergne Rhône-Alpes : avec 11 % des recrutements cadres en 2019, cette région arrive en 2e position de celles qui recrutent le plus, juste derrière l'Île-de-France (photo : Lyon)
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Selon une étude de l’Apec, les cadres franciliens plébiscitent la Nouvelle-Aquitaine et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Parmi les cadres franciliens prêts à changer de poste, 6 sur 10 pourraient donc quitter l'Île-de-France. Ils seraient 58 % à envisager une mobilité dans une autre région.

 

Dans le palamarès des régions plébiscitées : Nouvelle Aquitaine, PACA, Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie, les 5 régions les plus attractives pour les cadres franciliens, même si seulement 10% postulent hors de l'Ile-de France. 31% des compétences cadres françaises sont basées en Ile-de-France, 1er bassin d'emploi cadre. Mais, motivés par le cadre de vie, les franciliens seraient 58% à envisager une mobilité dans une autre région dans les trois ans qui viennent, surtout en Nouvelle Aquitaine et Provence-Alpes-Côte d'Azur.

50% des cadres franciliens prêts à quitter la région parisienne

Et ce en cas de changement de poste dans les trois ans. Une perspective qui semble davantage séduire les jeunes (74 % des moins de 30 ans vs 50 % des plus de 50 ans), les cadres sans enfants, ou ceux ayant déjà expérimenté une mobilité géographique hors Île-de-France.

Au palmarès des motivations, la promesse d'un meilleur cadre de vie convainc près de 7 cadres sur 10. Suivent les possibilités d'emploi dans la région et les attaches familiales ou sociales. Les concessions nécessaires à ce changement de vie ne semblent pas être un obstacle puisque près de trois quart des cadres sont prêts à prendre un poste avec moins de responsabilités et près de 6 sur 10 à concéder une baisse de leur rémunération.

 

L’attrait du sud de la France

Alors que la vitalité du marché de l'emploi des cadres ne se dément pas, les régions cherchent à attirer les talents et, pour certaines, souffrent d'un déficit de candidatures. Pour les cadres franciliens, la Nouvelle-Aquitaine et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur figurent en tête des régions les plus attractives, avec respectivement 38 % et 31 % des plébiscites. Un quart des cadres citent également les Pays de la Loire, l'Auvergne-Rhône-Alpes, l'Occitanie et la Bretagne comme des destinations possibles. En revanche, les régions Hauts-de-France, Grand Est, et Bourgogne-Franche-Comté ne comptabilisent que 5 à 10 % des intentions de mobilités.   

 

Auvergne Rhône-Alpes recrute le plus derrière l’Ile de France

Alors qu'une grande majorité des cadres franciliens affiche des intentions fortes de mobilité géographique, la réalité du marché montre que ces derniers dans 9 sur 10 de postuler en Île-de-France. Confrontés à la réalité du marché, ces derniers ne semblent finalement pas s'orienter vers les régions qu'ils jugeaient les plus attractives. Ainsi, en 2019, une majorité de cadres a candidaté dans les régions où les offres d'emploi sont les plus nombreuses, et en premier lieu en Auvergne Rhône-Alpes. Avec 11 % des recrutements cadres en 2019, cette région arrive en 2e position de celles qui recrutent le plus, juste derrière l'Île-de-France. Les Hauts-de-France, 3e en terme de recrutements (ex-aequo avec les régions PACA et Occitanie) comptabilisent 23 % des candidatures de cadres franciliens.

 

 

Méthodologie

Un questionnaire en ligne a été administré en septembre 2018 auprès de candidats et de candidates à un poste de cadre inscrits sur Apec.fr, qu'ils soient en emploi et en veille sur le marché de l'emploi ou demandeurs d'emploi. Les tris statistiques ont été réalisés sur la base des 524 cadres résidant en Île-de-France. Les résultats ont été redressés par âge, sexe, niveau de diplôme et département de résidence pour être représentatifs de la population de candidats franciliens inscrits sur Apec.fr.

Les candidatures des cadres franciliens actifs sur Apec.fr sur une période de 12 mois ont également été analysées, pour connaitre les régions qui reçoivent le plus de candidatures de cadres franciliens.

 

Sources : Apec

« Attractivité des régions auprès des cadres d'Ile-de-France », aout 2019

« Emploi cadre 2019 », février 2019

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

MisterTemp' s'impose dans le BTP

MisterTemp' s'impose dans le BTP

Rémunération : les mobilités qui payent

Rémunération : les mobilités qui payent

Emploi : dois-je m’inquiéter après 45 ans ?

Emploi : dois-je m’inquiéter après 45 ans ?

Métallerie : du chef de chantier au chargé d’affaires

Métallerie : du chef de chantier au chargé d’affaires

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

409 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X