emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'industrie

Emploi : les startups de l’industrie recrutent

 | par 

Emploi : les startups de l’industrie recrutent
Les startups permettent de montrer le secteur, qui peine à attirer des étudiants, sous un jour innovant
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

De nombreuses entreprises innovantes développent des nouveaux produits ou services pour l’industrie. Voici quelques pistes pour les repérer et postuler.

Moins connues et moins visibles que les grands groupes ou les sous-traitants spécialisés, les startups se développent dans l’industrie. « Il y a une véritable prise de conscience que l’innovation industrielle peut aussi se faire dans les startups et pas uniquement surgir ex-nihilo ou de spin-offs de grands groupes », remarque Arnaud Michard, directeur de l’incubateur des Arts et Métiers à Paris. Le lieu accueille 25 startups à caractère industriel et revendique 700 emplois créés depuis 2010.

« On voit les entrepreneurs arriver à deux et repartir à huit ou dix ! Au démarrage ils font régulièrement appel à des ingénieurs stagiaires, puis la levée de fonds leur permet d’investir, d’avancer sur un prototype et de recruter », explique Arnaud Michard. S’il est lié à l’école des Arts et Métiers Paris Tech, l’incubateur n’accueille pas que des anciens de l’établissement.

Recruter des associés

L’important incubateur du campus Paris-Saclay, IncubAlliance, ouvre lui aussi ses portes à un plus large public que ses diplômés. Il existe depuis 2000 et abrite en ce moment pas moins de 177 startups.  Entre 55 et 60% sont créées à l’issue de la période d’incubation et 88% poursuivent leur activité cinq ans après. La structure dénombre 1770 emplois créés depuis ses débuts… et cherche toujours du monde. « Les entreprises que nous incubons embauchent des personnes qualifiées, des ingénieurs, chercheurs, doctorants… Elles recrutent aussi des business développeurs, un métier typique des startups, pour trouver de nouveaux marchés », détaille Philippe Moreau, directeur général de la structure.

D’après lui, deux types de niveau d’expérience intéressent les startups : les étudiants et jeunes diplômés et les professionnels expérimentés. « Ce n’est pas dans les startups que l’on trouve les embauches classiques en CDI bien payées, car leur trésorerie en période d’incubation ne le permet pas. En revanche les cadres expérimentés, au chômage ou en poste, peuvent envisager de s’associer et d’entrer au capital de l’entreprise », soulève encore Philippe Moreau. Un pari sur l’avenir en quelque sorte. 

Attirer des jeunes

Qui dit startup dit innovation, avenir, et potentiel attrait pour les jeunes professionnels. C’est exactement l’objectif de l’Elastolab, l’incubateur de l’institut national de formation et d’enseignement professionnel du caoutchouc, lancé en juillet 2017. « Les élastomères, c’est-à-dire les caoutchoucs, silicones, latex, constituent une filière mature, présente depuis longtemps dans les transports, l’énergie, le BTP, le médical…

Mais il faut toujours inventer l’avenir et trouver de nouvelles voies d’utilisation. Les startups permettent de montrer le secteur, qui peine à attirer des étudiants, sous un jour innovant », explique le responsable de l’Elastolab Antoine Bégué. Il y a plusieurs façons de repérer ces nouvelles entreprises. Tout d’abord, en adressant directement sa candidature aux incubateurs. « Les équipes connaissent bien les besoins des entreprises incubées et peuvent relayer les candidatures », souligne Arnaud Michard. Ensuite, en se familiarisant avec les startups, qui gravitent souvent dans les mêmes réseaux. « Les incubateurs régionaux sont facilement identifiables et connectés à tout un réseau local qui rassemble la banque publique d’investissement, la Région, les réseaux de financeurs. Les fonds de capital-risque peuvent aussi être de bons relais », indique Philippe Moreau. Autre piste, les salons et les concours de startups qui sont organisés tout au long de l’année. Enfin, il existe des sites spécialisés comme JobHightech sur lequel s’appuie IncubAlliance ou des jobboards qui concentrent des offres de startups comme startupOnly ou Welcome to the jungle. 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

L’excellence, un objectif pour les métiers du BTP

L’excellence, un objectif pour les métiers du BTP

Etre meilleur ouvrier de France, signe d'excellence dans le BTP

Etre "meilleur ouvrier de France", signe d'excellence dans le BTP

Menuisier-agenceur : un métier en pleine évolution avec les normes écologiques

Menuisier-agenceur : un métier en pleine évolution avec les normes écologiques

IA et robotique, les emplois de demain et d’aujourd’hui

IA et robotique, les emplois de demain et d’aujourd’hui

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

1209 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X