emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur

En octobre, les étudiants auront une chaîne pour eux

 | par Christophe Bys

En octobre, les étudiants auront une chaîne pour eux
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer
Ce ne sont pas 4 mousquetaires, mais 4 professionnels de l’éducation supérieure et des médias qui lancent en octobre la première chaine de télévision destinée aux étudiants. Informations sur les filières et divertissements seront au programme.

C’est le genre d’idées tellement évidentes qu’on s’étonne que personne ne l’ai encore eue. En octobre prochain sera créée ma chaine étudiante (MCE pour les intimes), la première chaine de télévision destinée, comme son nom l’indique, aux étudiants et aux lycéens. Soit un public potentiel de 4 millions d’individus indique le dossier de presse. De quoi convaincre les publicitaires, puisque la chaine privée sera gratuite et financée par la publicité. Le directoire de la chaîne est composé de personnalités connaissant très bien le monde de la télé ou celui de l’éducation, à commencer par son président qui fonda en 1974 l’école supérieure de gestion. A ses côtés, on trouve Ghislain Achard, ancien directeur général de France Télévisions, Philippe Marcoux, réalisateur et producteur et Florence Chalom qui a travaillé sur des émissions de la télévision française : de Sacré soirée à Intervilles en passant par Confessions Intimes.
Pour relever leur pari, le quarteron de MCE devra réunir un budget annuel de 3,5 millions d’euros. Avec cette somme, la chaîne pourra produire 3 heures de programmes quotidiens, qui seront ensuite multi-diffusés toute la journée et stockés sur le site Internet où les jeunes pourront retrouver toutes les émissions des mois après leur première diffusion.
Les programmes annoncés font une large part à l’orientation et le coaching. Ainsi, la chaine produira, par exemple, un programme pour aider les jeunes à trouver leurs voies, des débats sur l’orientation scolaire, ou encore un talk show hebdomadaire où une grande école ou une université seront présentés aux téléspectateurs.

Une grille ouverte sur le monde extérieur

Les programmes proposés feront aussi une belle part aux loisirs des étudiants et à tout ce qui constitue leurs vies. Sport universitaire et météo des soirées étudiantes seront diffusés régulièrement. Un talk show quotidien promet de répondre à toutes les questions que se posent les jeunes : du job d’été à la santé ou les tendances de consommation. Se voulant aussi un reflet de son public, la chaîne diffusera aussi des concerts de jeunes musiciens… Les téléspectateurs retrouveront des têtes connues, à commencer par Isabelle Brès, Peggy Olmi ou Laurent Artufel.
Les programmes seront diffusés sur les réseaux ADSL. La télé sera disponible sur le web fixe ou mobile. Les premiers chiffres diront si l’audience est au rendez-vous, et si l’idée était aussi bonne qu’elle semblait.

" Rien n’est fait pour les étudiants "

Pierre Azoulay est président fondateur de Ma chaîne étudiante

Comment passe-t-on de directeur d’une école de commerce à responsable d’une chaine de télévision ?
L’école que j’ai créée est arrivée à la taille critique. Pour la suite et réussir son internationalisation, j’ai cédé mes parts à d’autres personnes qui seront à même de réussir.
J’ai eu envie d’apporter mes compétences en matière d’éducation à un média. Aujourd’hui, on trouve une chaîne pour les 3-5 ans, une pour les adolescents, pour les amateurs de chevaux et je ne sais quoi d’autre. Mais rien n’est fait pour les étudiants. L’envie de faire ma chaîne étudiante est née de ce constat.

Quel est votre projet ?
Nous allons donner de l’information sur l’orientation. L’information a de la valeur, tout le monde le sait. Quand on choisit une école, un métier, on s’engage pour plusieurs années. Il est donc très important d’être éclairé pour bien choisir. Notre but est de rendre des services aux jeunes, mais aussi à leurs parents, et même aux professeurs. Ces derniers sont très importants et on ne parle pas d’eux de façon continue. Ils apparaissent de façon épisodique dans les médias généralistes. Nous allons être à leur côté dans la durée.

Vous êtes parisien. Allez-vous parler aussi de ce qui se passe dans les régions ?  
Nous allons bien sûr nous intéresser à toutes les universités, à toutes les écoles. Nous parlerons aussi de sport universitaire à travers toute la France. Nous allons même couvrir les études à l’étranger.

Propos recueillis par Christophe Bys
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4967 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X